Les investisseurs de Tesla attendent avec impatience les résultats du premier trimestre de l’année. Ces derniers pourront peut-être rassurer les actionnaires quant aux objectifs prévus pour fin juin, d’une production hebdomadaire de 5 000 exemplaires pour la Model 3. En attendant, Elon Musk a adressé un courriel à ses employés, et c’est Jalopnik qui l’a déniché pour nous.

 

L’action Tesla avait perdu 20 $ (16,20 €) lundi matin pour descendre à 244,59 $ (198,40 €). Elle s’est ensuite redressée de 14 $ (11,40 €), puis est légèrement redescendue pour finir avec une perte de 13 $ (10,50 €). Ces montagnes russes sont certainement dues aux informations contenues dans le courriel d’Elon Musk.

 

Une bonne nouvelle

Tesla avait pour objectif de produire 2 500 exemplaires de Model 3 par semaine avant la fin du mois de mars. Cependant, personne ne pense que l’entreprise n’y soit parvenue, elle pourrait même en être loin. 

Le courriel obtenu pas Jalopnik explique : « il est extrêmement difficile de passer au-dessus de la barre des 2 000 véhicules par semaine pour la production de la Model 3, mais nous l’avons fait. Si tout se passe comme prévu, nous pourront largement dépasser ce nombre très bientôt ».

S’il est vrai que le constructeur peut fabriquer plus de 2 000 voitures par semaine de manière constante et qualitative, les investisseurs pourront enfin souffler. Cette production ne répond pas aux objectifs initiaux de 2 500 véhicules par semaine, mais c’est déjà pas mal, étant donné que l’action a perdu plus de 25 % depuis son dernier pic.

 

Des mauvaises nouvelles

Elon Musk et Tesla ont dû revoir leurs objectifs de production pour la Model 3 à la baisse à plusieurs reprises. Aujourd’hui, l’entreprise est censée produire pas moins de 5 000 véhicules hebdomadaires avant la fin juin. Cependant, Tesla ne pourra peut-être pas atteindre cet objectif avant la fin de l’année.

Elon Musk écrit : « Il s’agit déjà du double du rendement de 2017. Je pense qu’à la fin de l’année, nous auront une production 4 fois plus importante que celle de l’an dernier ».

Le problème est que Tesla produisait un peu moins de 1 000 exemplaires de Model 3 par semaine fin décembre 2017. Dans un communiqué de presse présentant les résultats du dernier trimestre 2017, Tesla précisait : « ces derniers jours, nous avons atteint un rendement sur nos chaînes de production pouvant avoisiner 1 000 exemplaires de Model 3 par semaine ».

 

Même en supposant que la production hebdomadaire de 1 000 véhicules est stable, la multiplier au moins par quatre reviendrait à produire plus de 4 000 véhicules par semaine avant la fin de l’année. Cela suppose que pour faire ses prédictions, Elon Musk se base sur les chiffres de décembre 2017 pour obtenir un rendement de production total. Étant donné la fâcheuse tendance du PDG à toujours promettre plus qu’il ne peut produire, l’action Tesla reste sous pression.