Ça y est, nous y sommes. Les règles sont inversées. Alors que jusque très récemment les jeunes entreprises observaient, copiaient, s’inspiraient des modèles à succès des grands groupes, c’est aujourd’hui ces mêmes sociétés, manquant souvent beaucoup d’agilité, qui s’inspirent des idées, de la manière de faire et de communiquer des start-up.

 

Pour remédier à une faiblesse en R&D ou pour participer au développement de pépites prometteuses (tout dépend la lecture qu’on en fait), nombreux sont les grands groupes à développer une stratégie d’investissement et/ou d’acquisition. Le Corporate Venture a donc le vent en poupe, y compris dans le secteur du Prestige et du Luxe.

 

Hacker les grands groupes pour plus d’agilité

Des groupes comme L’Oréal ou encore LVMH cherchent à se faire volontairement hacker par le biais de hackathons organisés de leur propre initiative. Les modèles de start-up weekend, il y a quelques années encore réservés aux geeks de l’entrepreneuriat, sont aujourd’hui monnaie courante.

On remet en cause les fonctionnements par silos,  on analyse la relation entre la marque et le client, on essaie de repenser la stratégie en se focalisant (enfin) autour de l’individu, on crée de nouveaux persona pour correspondre davantage à la société…et en parallèle, les marques redéfinissent leurs missions de marque.

Fini aussi le storytelling, on parle à présent du storyliving (cf l’article : Marques de luxe : qu’est-ce qui fait rêver les français ?)

Il y a de plus en plus de start-up, de plus en plus de concurrence donc également… Le marché de la cosmétique, pour ne citer que lui, parce que ce qui s’y passe est impressionnant, a été complètement disrupté. Alors que les grands groupes, à l’instar de L’Oréal, dressaient des barrières à l’entrée quasi infranchissables en investissant énormément dans le marketing, la stratégie de distribution et la R&D à l’époque 1.0…les réseaux sociaux et les solutions de e-commerce et m-commerce redonnent du pouvoir aux jeunes pousses dans l’univers 2.0. Les nouvelles marques de cosmétiques fleurissent.

L’Agilité dans le luxe est donc aujourd’hui une problématique majeure qui sera traitée dans le cadre du Salon du luxe Paris en juillet 2017.

 

Un vif intérêt de la part des grands groupes pour les start-up à succès

Quand l’accélérateur Plug and Play des Galeries Lafayette se spécialise sur les sujets « mode » et « commerce », d’autres investissent sur l’accompagnement des pépites de la Fashion Tech, et d’autres décident d’investir directement dans les « start-up du luxe », à l’instar de LVMH et son véhicule d’investissement lancé il y a quelques jours et nommé Luxury Ventures.

( Petite digression personnelle : Mais finalement qu’est-ce qu’une start-up prometteuse dans le luxe ? Une société portée par un entrepreneur doté d’une vraie vision qui se développe petit à petit et créera énormément de valeur dans le temps (savoir-faire, emplois, CA…) ? Une griffe haute-couture ayant déjà trouvé son premier vivier de client ? Un créateur de prêt-à-porter émergeant dans un pays en voie de développement qui risque bientôt de faire parler de lui et identifié grâce à la magie du Social Listening ? Ou une nouvelle marque intégrant une technologie permettant de lutter contre les agressions de la pollution par exemple ? )

 

De nombreuses initiatives pour accompagner les entrepreneurs

Bonne nouvelle ? Paris comptera prochainement plus de places en espaces de co-working et de programmes d’incubation et d’accélération qu’il n’y a de start-up !

­­D’autres initiatives se développent également à Paris. LaFrenchLuxe est une association à but non lucratif qui propose aux agitateurs du luxe de se retrouver et d’échanger sur des problématiques business (financement, communication sur instagram, distribution, compréhension de certains marchés notamment asiatiques,…). Réseau d’entraide et groupe de travail qui vise à permettre aux entrepreneurs de s’entraider tout en les faisant rayonner, cette initiative a été lancée par un noyau de quelques entrepreneurs et agitateurs du luxe dynamiques.

 

Quels seront les mariages gagnants ? Seul l’avenir le dira.

Pour suivre toute l’actualité du luxe en ligne, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter