En novembre dernier, Starbucks a annoncé l’ouverture d’une nouveau point de vente à New York City. Appelé Starbucks Pickup, il s’adresse uniquement aux clients qui passent commande via l’application mobile de l’enseigne. Après un lancement à New York, Starbucks présente sa nouvelle idée au Canada. 

Aujourd’hui, Starbucks Pickup veut s’installer au Canada. Le géant du café s’apprête à ouvrir ce concept à Toronto le mois prochain. Il sera situé au Commerce Court, au 25 King Street West, dans le quartier financier très animé, à quelques pas de la gare Union.

Il s’agit du deuxième magasin Starbucks Pickup à ouvrir en Amérique du Nord. Le premier est près de Penn Station, à New York.

Les deux magasins s’inspirent du concept appelé Starbucks Now, que la société a testé à Pékin en juillet dernier.

L’enseigne Starbucks a déclaré qu’elle déploierait Starbucks Now dans davantage de villes en Chine cette année, et un plan similaire serait susceptible de se profiler en Amérique du Nord.

Comme à New York, le magasin à Toronto fonctionne selon un concept simple. Les utilisateurs ouvrent leur application mobile Starbucks et sélectionnent le Commerce Court comme lieu de pickup. Ils passent leur commande de boisson et la récupèrent directement en magasin. Leur commande sera affichée sur un écran lorsqu’elle sera prête.

Il n’y a pas de coin salon où s’asseoir et les boissons ne peuvent pas être commandées au comptoir. En revanche, les baristas peuvent apporter des modifications si la commande est incorrecte.

Starbucks est la toute dernière entreprise à utiliser le Canada comme terrain d’essai. Plus particulièrement, McDonald’s effectue ses essais de burgers à base de plante dans le sud-ouest de l‘Ontario. L’enseigne a récemment annoncé qu’elle étendait son test P.L.T, à base de plantes, de laitue et de tomates, qu’elle avait déjà introduit l’automne dernier.

Au Canada, Starbucks est en vive concurrence face à Tim Horton’s, la marque de cafés la plus connue du pays. Cependant, aux Etats-Unis, Starbucks est également livré à une bataille face à son concurrent Dunkin’ (anciennement Dunkin’ Donuts).

Dans un nouveau rapport de Placer.ai, la firme de recherches, qui suit les traces des détaillants, a déclaré que Dunkin’ avait en fait en léger avantage auprès des clients qui gagnent entre 75 000 et 99 000 dollars par an.

En revanche, Starbucks se place devant Dunkin’ lorsqu’il s’agit de clients qui gagnent 100 000 $, mais les chiffres sont assez proches : 20,3% des clients américains de Starbucks gagnent autant, tandis que 19,5% des clients de Dunkin’ gagnent un salaire à 6 chiffres. Les chiffres ont tendance à s’éloigner dans certaines villes spécifiques. Par exemple, à New York, 29,2% des clients Starbucks gagnent 100 000 $ par an ou plus, contre 21,8% pour les clients Dunkin’.

En parallèle, un autre fossé s’est creusé en Floride puisque Starbucks a une avance de 3% sur Dunkin’, parmi les clients gagnant 100 000 $ par an.

Ethan Chernofsky, analyste chez Placer.ai, a affirmé que la chaîne de cafés était bien au courant des villes et des régions où elle avait le dessus sur Dunkin’. Nous comprenons donc mieux pourquoi l’enseigne concentre ses efforts en matière de marketing dans ces régions, au lieu de simplement s’agrandir. Elle tente de nouveaux concepts dans un but précis.

« C’est le signe d’une marque qui a bien travaillé son approche stratégique, pour atteindre un public ciblé », explique Ethan Chernofsky.

<<< À lire également : Les Meilleures Destinations Pour Les Amoureux Du Café >>>