Un marché de l’emploi dynamique est attendu en 2020 par Hays, dans sa 10e étude sur les rémunérations. L’informatique et les télécoms vont voir les candidats en position de force à cause d’une pénurie de talents. Voici les secteurs porteurs de 2020.

56% des salariés estiment devoir voir leur rémunération améliorée chaque année. Voilà un des enseignements majeurs de la dixième étude de rémunération nationale réalisée par Hays, un des leaders mondiaux du recrutement spécialisé. Autres révélations du rapport, la mobilité devrait être un des maitres-mots de l’année prochaine. Cette année, les candidats sont particulièrement motivés pour changer d’emploi : c’est le cas de 87% d’entre eux. Et pour ce faire, les PME sont plébiscitées, attirant 1 candidat sur 2, tandis que 20% des répondants privilégieraient un grand groupe.


La dynamique des candidats semble être soutenue par celle des entreprises : ces dernières suivent la cadence, puisque 83% d’entre elles prévoient de recruter dans les mois qui viennent, sachant que 96% ont déjà recruté au cours des 12 derniers mois.

Bien évidemment, tous les secteurs ne connaîtront pas le même degré de dynamisme. Tour d’horizon. 

Informatique et Télécoms : des candidats en position de force

La tendance générale est à la pénurie des ressources. Les impacts sont là, le turnover et les difficultés de recrutement se font particulièrement sentir dans les entreprises. Le candidat est roi, il a le choix et fait face à plusieurs propositions de CDI en même temps. De ce fait, les salaires sont légèrement à la hausse. Le CDD est devenu obsolète car quasiment impossible à pourvoir au profit notamment de la prestation freelance qui poursuit sa croissance. Le secteur IT est, pour la 8e année consécutive, le plus gros pourvoyeur d’opportunités, avec près de 30 000 créations nettes d’emplois (+56%). Indéniablement dynamique, sa croissance va se poursuivre en 2020.

ADV & Support Achats : la hausse va perdurer

En 2019, les métiers de l’ADV ont connu une forte croissance des besoins en recrutement. De nombreux services ont donc vu leurs équipes s’étoffer afin de répondre aux demandes des clients. En 2020, les métiers de l’Administration Des Ventes seront toujours en pleine croissance, dans la continuité de 2019. Le marché se portant bien, les entreprises se développent et les équipes ADV continuent à s’étoffer. En plus des compétences informatiques et linguistiques demandées, avoir un excellent niveau d’orthographe est devenu indispensable. L’avenir est également prometteur pour les jeunes diplômés bilingues.

Architecture : un marché dynamique, malgré un léger ralentissement

Après quelques années de forte croissance, le volume de recrutements dans le secteur de l’Architecture reste satisfaisant malgré un léger ralentissement. Comme chaque année d’élections municipales, celles de 2020 devraient ralentir le nombre de nouveaux projets entre le début d’année et les mois suivants les élections. A ce titre, si les agences restent frileuses quant aux créations de postes, elles ne cessent de recruter, notamment en cas de mouvements au sein des équipes en place. Au même titre que l’éveil de la conscience collective sur les problématiques environnementales actuelles, l’Architecture se doit d’innover et de s’adapter pour être à la hauteur du défi que représente le changement climatique. Cette tendance devrait s’intensifier au cours des années à venir et avoir un impact sur le recrutement de profils avec ce type de compétences et d’expérience.

Banque : un marché en restructuration

La demande a tendance à augmenter sur les fonctions de Contrôle. En effet, la réglementation croissante du secteur financier a permis un développement accru et constant de ces dernières. À retenir également : les fonctions bancaires tendent depuis quelques années à se digitaliser. L’ensemble des lignes métiers sont alors impactées, de la salle de marché à la banque privée, en passant par les agences bancaires. Une formation en informatique est désormais un vrai « plus » pour les candidats qui souhaitent améliorer leur niveau de rémunération, ainsi que leur fonction.

Plus globalement, le secteur de la Finance doit s’adapter aux nouvelles technologies et à une flexibilité accrue nécessaire dans un environnement toujours plus réglementé. L’utilisation de la data fait notamment partie des éléments phares de ces nouvelles organisations.

Bâtiment et Travaux Publics : un secteur globalement actif

Le secteur du BTP reste globalement actif sur l’ensemble du territoire, même si certains marchés varient selon les produits. La visibilité à échéance de 6 à 8 mois en moyenne sur les carnets de commande des entreprises de construction autorise à aborder les choses avec une certaine sérénité. La perspective des élections municipales en mars 2020 pourrait avoir un léger impact sur le secteur du Logement et entraîner un ralentissement courant 2020 et 2021.

Industrie et Ingénierie : un marché à 2 vitesses

Le marché du recrutement en Industrie en France est assez disparate. En effet, si pour certains l’embellie se poursuit, les créations de poste continuent et les départs à la retraite sont remplacés. Néanmoins, d’autres industries, telles que celles des secteurs de la Chimie, de la Cosmétique, de la Plasturgie et de la Fabrication de machines spéciales font face à une pénurie de candidats. Ces industries doivent donc développer leur attractivité, faire preuve de réactivité et mettre en avant les avantages qu’elles proposent (déménagement, CE, conciergerie, etc.).
L’avenir apparaît moins linéaire, notamment en raison des recrutements en attente voire en situation de gel. Le recrutement continue d’être un enjeu majeur pour les industries qui sont souvent confrontées à la difficile question du développement de leur société, dans un contexte où identifier de la main-d’œuvre qualifiée est compliqué.

Public et Para Public : un secteur très attractif

De grands projets d’envergure, portés par les politiques territoriales en aménagement et en construction, favorisent encore le marché cette année. Il y a une volonté de dynamiser les méthodes de travail et s’associer au développement du BIM (REVIT). Les établissements publics recherchent des profils experts en lots techniques pour gérer des équipements spécifiques, ERP, patrimoine historique et équipements sportifs et culturels. A l’approche des élections municipales de 2020, certaines structures publiques vont entrer dans une période d’attentisme et décaler certains recrutements. L’embauche de cadres supérieurs et de cadres dirigeants est ralentie, au profit de celle de cadres intermédiaires. Le secteur public sera cette année encore très attractif grâce à la qualité des projets proposés : renouvellement urbain, projets territoriaux et sportifs d’envergure ou encore refonte numérique. Ce secteur apparaît comme une véritable carte de visite pour la suite d’un parcours professionnel.

<<< À lire également : Commerciaux : Des Salaires En Hausse Et Une Pénurie De Talents >>>