Robert Redford, l’acteur, cinéaste et défenseur de l’environnement, a annoncé vendredi qu’il céderait la station de Sundance Mountain Resort, qu’il a fondée il y a plus de 50 ans, à Broadreach Capital Partners et Cedar Capital Partners.

« En tant que fondateur de ce lieu unique, j’ai toujours eu pour vision que la station de Sundance Mountain serait un lieu où l’art, la nature et les loisirs se rejoindraient pour rendre le monde meilleur, aujourd’hui et demain », a déclaré Robert Redford dans un communiqué. 

La vente est le résultat d’un plan stratégique à long terme conçu pour préserver et développer l’héritage de Robert Redford dans la station, y compris un engagement continu à promouvoir le développement responsable et la préservation des terres. Le complexe de 1 050 hectares comprend 750 hectares de terres préservées grâce à une servitude de conservation et à des conventions de protection.

Parallèlement à cette annonce, Robert Redford et sa famille ont conclu un partenariat avec Utah Open Lands afin de mettre plus de 121 hectares d’habitats sauvages, de cours d’eau et de zones humides vierges sous protection permanente. Située au pied du Mont Timpanogos, la nouvelle réserve de la famille Redford comprend la prairie située sous l’emblématique Stewart Falls, ainsi que des pistes populaires pour la randonnée et le ski de fond.

Sundance Mountain Resort ne ressemble à aucune autre montagne de l’Utah, ni des États-Unis. Dominant le canyon où se trouve la station, le Mont Timpanogos s’élève à 3657 mètres. C’est une station qui a longtemps été une exception, une station qui a sensibilisé à l’environnement il y a des décennies. Elle a aussi longtemps été considérée comme une réserve, grâce à la mise en servitude de 750 hectares il y a quelques années. Bien que de nombreux clients soient fortunés, la station de villégiature discrète n’a jamais été tape-à-l’œil, malgré le fait que Robert Redford en soit propriétaire. Cette dernière a longtemps servi de station pour les habitants de la ville voisine de Provo.

Robert Redford a découvert la région qui allait devenir Sundance Mountain Resort alors qu’il conduisait sa moto depuis sa maison en Californie jusqu’à l’université du Colorado dans les années 1950. Il a ensuite rencontré et épousé une fille de Provo, est revenu et a acheté 8 000 mètres carrés pour 500 dollars en 1961 aux propriétaires, une famille de bergers qui dirigeait une exploitation de ski familial appelée Timphaven. Robert Redford y a construit une cabane et a vécu le style de vie d’un homme des montagnes avec sa jeune famille entre ses premiers films.

Mais à la fin des années 1960, les promoteurs commençaient à changer le visage de l’Utah. Robert Redford s’est empressé d’utiliser une partie de l’argent qu’il avait investi dans ses films, a recruté des amis et a réussi à acheter 1 214 hectares supplémentaires. Il a mis fin à un développement massif de cadres A qui auraient été construits dans le canyon. Mais pour garder Sundance, il fallait qu’il gagne de l’argent. C’est pourquoi Sundance Mountain Resort a construit le premier des 95 chalets à la fin des années 1980, et a finalement permis la construction de plus de 200 maisons, la plupart nichées dans les arbres. Le grill de la fonderie et la salle des arbres, avec un pin massif poussant au milieu du restaurant, ont été ouverts. Le Owl Bar, avec son bar en chêne commandé par le vrai Butch Cassidy, a également été ouvert.

La vente comprend tous les actifs de la station de Sundance Mountain Resort, y compris les bâtiments de la station, les remontées mécaniques, les lieux de restauration sur place et les espaces pour les événements. Elle n’affecte pas la structure du Sundance Institute et du Sundance Film Festival, du Sundance Catalog, de Sundance TV ou du Redford Center, ni l’implication de Robert Redford dans ceux-ci. La station continuera à accueillir les ateliers et les événements organisés par le Sundance Institute et le Redford Center, y compris le Festival annuel du film de Sundance. Les autres termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Créée en 2002, Broadreach Capital Partners, basée à Palo Alto, en Californie, possède des sociétés de gestion d’hôtels et de centres de villégiature de premier plan, dont Rosewood Hotels and Resorts et des hôtels urbains comme The Carlyle, à New York ; San Francisco Fairmont et Santa Barbara Biltmore. Quant à elle, Cedar Capital Partners, basée à New York et à Londres, elle possède Shelborne South Beach, à Miami ; The Hoxton Hotel, à Rome ; The Grosvenor Hotel, à Edimbourg ; The Lloyd Hotel, à Amsterdam ; Angsana Corfu – A Banyan Tree Resort, à Corfou ; et Mama Shelter, à Prague.

Broadreach et Cedar affirment que leur intention est de travailler en étroite collaboration avec la communauté de Sundance afin de mettre à profit les attributs qui ont fait de la station un lieu unique en son genre. Sous la nouvelle direction, les clients peuvent s’attendre à des améliorations de l’infrastructure de la station, y compris un ascenseur à grande vitesse et éventuellement un pavillon de jour et une auberge.

Enfin, dans une déclaration, Robert Redford a déclaré : « Le changement est inévitable, et depuis plusieurs années, ma famille et moi pensons à une transition vers un nouveau propriétaire de la station. Nous savions qu’au bon moment, et avec les bonnes personnes, nous pourrions faire la transition. Broadreach et Cedar partagent nos valeurs et notre intérêt à maintenir le caractère unique de la station tout en honorant son histoire, sa communauté et sa beauté naturelle. Ils sont donc bien placés pour veiller à ce que les générations futures puissent continuer à y trouver réconfort et inspiration ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Everett Potter

<<< À lire également : A L’Hôtel Fauchon Paris, C’Est Tous Les Jours Noël ! >>>