Les entreprises utilisent le marketing de contenu pour faire bien plus que du marketing. Cette stratégie permet désormais de générer directement des revenus, devenir plus rentables et personnaliser l’expérience client. Authentique, utile et adaptée à la nouvelle génération de consommateur, elle étoffe ses performances année après année. Si son impact positif n’est plus à démontrer, il reste à explorer les évolutions à venir. Pour aider les entreprises à la recherche d’une performance continue dans le marketing de contenu, voici les 5 grands thèmes à suivre durant les prochains mois.

 


1. Une meilleure analyse de l’impact du contenu

Malgré la popularité du marketing de contenu, les entreprises éprouvent des difficultés à mesurer son impact commercial et financier. Elles s’appuient sur des mesures floues telles que la notoriété et la santé de la marque.

Cependant, la tendance change ! Une étude publiée par Altimeter démontre que 81 % des entreprises affirment qu’elles sont désormais en mesure de déterminer les revenus générés par le contenu.

Ce dernier étant utilisé pour engendrer et identifier des leads, il est désormais plus facile de calculer les conversions issues de prospects générés par le blog, les webinaires et les livres blancs.

Merci aux outils de marketing automatisé combinés aux plateformes CRM qui permettent d’analyser les métriques phares du marketing de contenu. Ces outils sont devenus indispensables aux entreprises qui souhaitent mesurer efficacement les retombées de leur stratégie de contenus, afin de l’améliorer de manière continue.

 

2. Les interactions au cœur des objectifs

Être vu, être visible, voilà les objectifs visés par les entreprises misant sur le marketing de contenu. Mais ça, c’était avant ! Si la portée faisait partie des mesures phares au début du content marketing, depuis 2 ans, la tendance est aux KPI plus concrets. Le nombre d’impressions et la portée deviennent secondaires, les véritables métriques se situent dans l’engagement : clic, partage, remplissage de formulaire, conversion…

Pourquoi un tel changement ? Parce que les marques ont revu leurs attentes à la hausse concernant le marketing de contenu. Aujourd’hui, cette stratégie se positionne comme le fer de lance des objectifs financiers et commerciaux.

C’est un autre signe des attentes plus élevées à l’égard du contenu et de la façon dont les entreprises le déploient pour économiser de l’argent, générer des prospects ou inciter les consommateurs à acheter.

 

3. Le contenu axé sur l’expérience surpasse le leadership commercial

Le produit ou le service tend à passer en second plan quand il s’agit de consulter des contenus. Cela s’explique par la concurrence. Peu importe le marché sur lequel se situe une entreprise, d’autres marques proposent des prestations similaires.

Face à la difficulté de se démarquer par des caractéristiques techniques et devant la lassitude des consommateurs pour les discours commerciaux, le contenu sert d’expérience. Le storytelling s’érige en toile de fond des argumentaires propulsés par la publicité classique.

Les consommateurs ont besoin de s’identifier à une culture, des codes et des valeurs. Ces éléments se placent désormais au premier plan du marketing de contenu. Le produit devient un moyen et non une fin. Or, les prospects recherchent des entreprises capables de les mener à une finalité.

Cette tendance force chaque équipe marketing à évaluer sa stratégie actuelle, afin de se demander si elle répond réellement aux besoins finaux du client ou si elle répond aux préjugés du département commercial.

 

4. L’hyper-personnalisation du marketing de contenu

« Personnalisation » est un terme marketing qui revient souvent. En content marketing, la stratégie personnalisée n’est pas si développée qu’on pourrait le croire. Beaucoup d’entreprises ont mis un point d’honneur à créer des contenus pour l’ensemble de leur audience. Sauf qu’aujourd’hui, ce n’est plus suffisant pour se démarquer et performer.

La personnalisation du content marketing s’appuie sur des contenus intelligents. Il s’agit, en d’autres termes, d’un contenu qui change dynamiquement en fonction des intérêts des utilisateurs (ou des interactions passées). L’objectif est d’offrir le bon contenu en fonction du moment et de l’étape du cycle d’achat.

Si ce n’est pas déjà fait, les entreprises vont devoir enrichir leur base de données de prospection avec des critères de segmentation. Intérêt, objectif, données démographiques, vie professionnelle… Ces éléments s’avèrent essentiels pour créer un flux de contenus personnalisés, déclenché de façon pertinente et automatique.

Encore une fois, merci aux outils de marketing automatisés qui rendront l’application de ces critères et le déclenchement des scénarios possibles.

 

5. La voix dans tous ses états

Écrire et lire ? C’est dépassé… ou presque ! Le marketing de contenu évolue désormais vers une forme vocale. Comscore estime que 50% des recherches des requêtes web seront effectuées par la voix en 2020. Avec l’avènement des assistants virtuels comme Alexa et Google Home, ce chiffre n’est pas étonnant. Surtout que ces objets connectés sont capables d’apporter une réponse précise et intelligente à 60% des requêtes, selon QuoraCreative.

Peu d’entreprises ont pris l’initiative d’optimiser leur stratégie de contenu pour la voix. C’est le moment parfait pour tirer son épingle du jeu et adapter son marketing à cette nouvelle habitude de recherche.

La tendance va doucement se diriger vers la création d’un contenu interrogatif. Généralement, les prospects posent une question lors d’une requête vocale : « comment faire ? », « quelle est la définition ? », « où trouver ? », « quel est le meilleur ? »…

Pour adapter sa rédaction, rechercher et considérer les interrogations de son audience est essentiel.

De la même manière que les internautes aiment désormais parler, ils adorent écouter. Le podcast est une tendance vocale qui ne cesse de croître. Facile à consommer, il permet à votre audience d’écouter des informations, des conseils ou des tutoriels, tout en faisant une autre activité.

D’après une étude de Médiamétrie, les amateurs de podcasts téléchargent environ 16,9 émissions par mois… et ils les écoutent. 80% des podcasts téléchargés sont consommés !

Ce format a déjà conquis 30% des entreprises, selon une infographie d’OffreMedia. Aucun doute sur le fait que le podcast va prendre d’assaut les services content marketing de bien d’autres marques dans les mois à venir.

Un renouveau souffle sur le marketing de contenu. Cette stratégie va connaître des mutations assez importantes en 2020, des évolutions plus complexes que les autres années. Ce vent novateur suit simplement les courants technologiques et les habitudes – de plus en plus – connectées des consommateurs.

Il est l’heure d’optimiser sa stratégie éditoriale, d’affûter ses outils d’analyse et de faire confiance à l’automatisation pour créer, distribuer et analyser son marketing de contenu avec performance.