L’univers digital a bouleversé le monde de la finance en introduisant les bitcoins et autres cryptomonnaies. Pour le commun des mortels, ce sont de nouveaux services bancaires digitaux, qui facilitent la gestion des comptes, de l’épargne, mais aussi facilitent les transactions à l’international (IBAN etc.). Le résultat est indéniable : l’argent est devenu plus simple, plus rapide à gérer, toutes les transactions sont comme « plus fluides ». La France compte parmi les pays d’Europe où le secteur bancaire tient le plus de place. 

Position des banques françaises dans le monde digital

Dans cette étude, deux entreprises ont joint leurs efforts et leurs outils pour déterminer le classement des banques françaises sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux en 2017.

L’étude comprend des données sur les 16 banques (traditionnelles et en ligne) les plus populaires en France. Les banques sont analysées selon le trafic vers le site, leurs mentions sur le web et les réseaux sociaux, les sujets de publicités, mais aussi selon les mots-clés les plus recherchés par rapport aux banques sur Google.

Le trafic du Crédit Mutuel et de la Banque Populaire a notablement augmenté par rapport à 2016 (18% et 17%), ce sont les deux banques qui rencontrent le plus de succès en 2017. Pour les banques en ligne, BforBank a enregistré une croissance du trafic extraordinaire : 65% par rapport à 2016. La performance d’Orange Bank sur un mois est remarquable mais à relativiser compte tenu de son lancement en novembre. Elle occupe la troisième position pour le nombre de mentions sur le web, derrière Fortuneo et Boursorama.

En analysant l’intérêt global pour les banques traditionnelles, le Crédit Agricole sort grand gagnant avec 19,5 millions de requêtes mensuelles sur Google. La Banque Postale et la Caisse d’épargne le suivent sur le podium. Les requêtes les plus fréquentes concernent les banques en ligne, les horaires des banques, les comptes bancaires, et les assurances.

L’étude des comportement des banques sur les réseaux sociaux démontrent que les banques en ligne sont plus suivies par les hommes (69%). Quant au nuage de mots clés, Fortuneo est très lié au mot clé Cyclisme, ce n’est pas si surprenant pour un sponsor du Tour de France, où il possède même sa propre équipe. Crédit Agricole est avant tout associé aux requêtes “Banque populaire”, “crédit”, ainsi qu’à “banque en ligne BforBank”.

Au final, on notera que les publicités des banques en ligne privilégient les expressions “offre spéciale”, “crédit immobilier”, “meilleure banque en ligne”.

Les banques françaises, aussi bien classiques qu’en ligne, ont su gérer le passage à la digitalisation. Les banques ont chacune leur stratégie propre. Pour l’analyser, il suffit de définir les thèmes de leurs publicités puis décortiquer les nuages de mots clés sur les réseaux sociaux. Certaines banques préfèrent se focaliser sur un public jeune, quand d’autres promeuvent avant tout les valeurs de leur marque ou insistent plus volontiers sur le recrutement. Le sujet de la sécurité reste très important, surtout dans le secteur financier, et toutes les banques le prennent en compte. En revanche, peu de banques françaises développent leur présence à l’international, plus présentes sur le marché local.