De quoi parle-t-on exactement ? Pourquoi la blockchain, qui est une technologie qui permet de stocker et d’échanger des informations de manière sécurisée, fiable et non modifiable, est-elle en passe de révolutionner la nouvelle décennie ? Explication avec Pierre Banzet, CEO de Transchain, spécialisée en e-commerce.

 


Avec la blockchain il n’est plus possible de tricher… Cet organe autonome de transparence des données numériques, via un système de « mineurs » qui analysent l’historique de chaque maillon de la chaîne, est en passe de façonner le digital, en particulier dans l’e-commerce où sa solution de certification amène de la confiance à tous les échelons : relations clients, e-commerçants et fournisseurs. Fondateur de la start-up Transchain avec des solutions personnalisées de garantie des échanges e-commerce, Pierre Banzet nous éclaire sur la transformation digitale par la blockchain.

 

Désirée de Lamarzelle : Quelle est la définition la plus simple d’une blockchain ?

Pierre Banzet : C’est une innovation technologique d’intermédiation qui permet de certifier sans tiers de confiance des informations émises par différents acteurs. Elle est constituée d’un registre immuable et distribué – c’est à dire partagé en temps réel – sur un réseau (d’utilisateurs ) ayant pour rôle de valider la conformité de chaque opération effectuée.

 

En quoi son utilisation peut-elle révolutionner l’e-commerce ?

Afin d’accompagner la transition numérique des entreprises, l’e-commerce doit d’offrir une intégrité absolue, qu’il s’agisse d’échanges entre les e-commerçants, les clients et les fournisseurs. La blockchain permet d’instaurer un climat de confiance entre les différentes parties prenantes de ce secteur car il est désormais possible de constituer un historique transactionnel dans des coûts maîtrisés et en temps réel. En particulier sur l’automatisation et donc la facilitation de la traçabilité des fiches produits et des prix, ainsi que de la gestion douanière.

 

Comment l’utilise-t-on concrètement ?

Chez TransChain, nous avons fait un choix qui est de permettre à toute entreprise, peu importe sa taille ou sa maturité technologique, d’avoir accès aux nouvelles possibilités qu’offre la technologie blockchain. Nous avons développé Katena, une solution simple et flexible répondant aux défis de la digitalisation. Toute entreprise peut donc bénéficier des fonctionnalités telles que la signature numérique certifiée, la certification de documents ou de données IoT, ou encore des échanges sécurisés de données avec ses partenaires et clients.

 

Qui sont vos clients ?

Nous travaillons aujourd’hui avec des clients de toutes tailles avec lesquels nous privilégions une approche « métier » de la technologie blockchain. En fait, elle  n’est qu’un moyen de digitaliser et certifier des processus existants pour des équipes opérationnelles. Nous travaillons donc essentiellement avec des cabinets de conseil spécialisés ou des éditeurs de logiciel afin de servir au mieux ces clients finaux.

 

Un exemple concret ?

Prenons celui d’AIS Nutrition qui importe des fruits issus de l’agriculture biologique en provenance d’Afrique. Pour répondre au besoin de transparence auprès des consommateurs, nous avons mis en place une solution blockchain permettant la certification des informations et la digitalisation des documents liés aux récoltes, à la transformation et à l’import en Europe des marchandises. Le client final peut accéder à l’ensemble de ces informations via un simple QR code présent sur le produit.

 

<<< À lire également : Blockchain : 3 Points Clés Pour Les Entreprises >>>