Jérémie Vanopdenbosch, homme d’affaires bruxellois, serial entrepreneur et lauréat du concours national « Boost Your Business », a démarré sa carrière dans le consulting au sein d’une Big Five. Il est aujourd’hui à la tête de sa propre société dans le conseil d’expertise relationnelle et de networking opérant pour de grands groupes, enseignes et institutions.

Parti de rien et en très peu de temps, Jérémie Vanopdenbosch a développé l’un des réseaux les plus influents de sa génération. Certains disent aujourd’hui que son carnet relationnel pèse plusieurs millions d’euros par la valeur qu’il génère grâce à des mises en relation haut de gamme. Il devient ainsi l’un des connecteurs les plus en vogue en francophonie jusqu’à intégrer le cercle fermé de grands entrepreneurs ou côtoyer de nombreuses célébrités.

 

Bonjour Jérémie, peux-tu nous dire depuis quand tu as découvert la puissance du réseautage ?

J’ai commencé mon réseau par hasard, en devenant ambassadeur d’un établissement en parallèle de mes études en Polytechnique. Via ce rôle, en partant de zéro, j’ai commencé à avoir mes premiers contacts et puis, étape par étape, tout s’est accéléré… jusqu’à côtoyer et collaborer aujourd’hui avec les personnes les plus inaccessibles et influentes de ce monde. J’ai découvert ainsi la puissance des réseaux car chaque personne que vous rencontrez sur votre chemin peut être un tremplin ou une opportunité d’évolution pour vous et cela a été mon cas. C’est la règle invisible du succès de tout business. Des gens talentueux avec des connaissances, il y en a des millions dans chaque industrie, mais ce sont ceux qui développent en plus un sens aiguisé des relations qui s’élèvent vers le succès ultime. Ce sont ces schémas relationnels qui expliquent pourquoi certaines personnes grimpent plus vite les échelons pour atteindre des postes à haute responsabilité en un temps record ou encore l’émergence rapide d’entreprises qui deviennent des autorités et des leaders dans des secteurs ultra concurrentiels. Tous les grands entrepreneurs, sans exception que ce soient Bill Gates, Warren Buffet ou encore Bernard Arnault vous le diront, pour réussir, il faut avoir un réseau de personnes importantes autour de vous.

“Que l’on pèse aujourd’hui 100 millions, 1 million ou qu’on ne pèse encore rien du tout, pour réussir dans la vie, vous devez avoir les contacts et bâtir les prémices de grandes relations “

 

Comment utilises-tu ton réseau à des fins de business ?

A 27 ans, via ma société, je suis devenu l’un des plus jeunes consultants à conseiller le CEO d’un groupe très influent du CAC 40 dans le monde de la finance sur des enjeux à plusieurs milliards. C’est un cas peu commun. J’étais très jeune avec de hautes responsabilités. Cette ascension rapide ne se serait jamais produite si je n’avais pas rencontré certaines personnes importantes qui ont décidé de me faire confiance et de me recommander vers les plus hautes sphères. La réussite est comme un parcours d’adresses, vous serrez des mains, vous bâtissez des relations authentiques, vous vous faites connaître et une seule rencontre sur ce chemin peut tout propulser. Mon réseau m’a aussi à chaque fois donné énormément de visibilité sur l’ensemble de mes projets. La visibilité est d’un grand pouvoir quand on veut faire passer une activité d’une échelle locale, à nationale, voire internationale. Vous devez vous faire connaître aux yeux du grand public. C’est ainsi que l’un de mes projets a gagné un grand concours national entrepreneurial qui comptait 1197 participants jusqu’à faire la une des médias avec le Premier Ministre de Belgique. Cela a généré un effet bouche à oreille qui a eu un grand impact par la suite !

“Le pouvoir noble des connecteurs”

Mais ce qui est important dans le business, c’est de pouvoir partager ses contacts. Aujourd’hui, c’est mon devoir d’aider d’autres entrepreneurs à grandir en activant le pouvoir de mes réseaux. Beaucoup de gens connaissent le terme de réseauteur mais peu savent qu’ il existe une forme plus avancée et plus noble qui sont les connecteurs. C’est une notion peu connue. Les connecteurs forment 1% de la population. Ils ont ce don de savoir entrer en relation. Ce sont les spécialistes des gens et des tisseurs de liens puissants capables de créer des ponts entre différents univers pour apporter énormément de valeur. C’est ainsi que j’ai réussi avec l’aide de mes connexions à apporter cette valeur ajoutée comme par exemple faire connaître une ONG internationale sur tout un pays, propulser une application en tête des recherches de l’Apple store, participer à de grandes levées de fonds, faire passer des chanteurs en radio, superviser des célébrités sur des événements planétaires, faciliter la signature de gros contrats ou assurer des croissances internationales d’entreprises et de marques. Au total, ce sont des millions de valeur qui ont été générés en très peu de temps. L’essence même du réseautage n’est donc pas de parler de soi et distribuer ses cartes de visite mais d’apporter avant toute chose de la valeur et si vous le faites sans attendre rien en retour, alors vous activerez une loi universelle qui s’appelle la loi de la réciprocité qui vous aidera à votre tour dans vos propres business.

Quelle a été ta plus grande rencontre ?

Chaque poignée de main que j’ai serrée m’a apporté beaucoup de valeur dans mon parcours d’entrepreneur car de chaque rencontre, vous allez apprendre quelque chose et au plus vous allez rencontrer des gens, au plus vous allez apprendre. Que ce soit une personne anonyme ou une personne très influente, chaque rencontre a été dans ce sens enrichissante pour moi. Il y a cependant une rencontre qui a été assez spéciale. Elle s’est déroulée au Cap d’Antibes, durant le Festival de Cannes lors duquel j’ai eu l’occasion de rencontrer deux des personnes les plus exposées de cette planète, à savoir Brad Pitt et Angelina Jolie. Nous avons échangé durant quelques minutes ensemble et le courant entre nous est bien passé ! Cette rencontre a été le symbole qu’avec de l’audace, nous pouvons arriver à atteindre n’importe quel objectif, aussi improbable soit-il. Malgré que ce soient des personnalités reconnues mondialement, ce sont des personnes qui dans le privé restent d’une grande simplicité. Mais si je devais citer une poignée de main qui m’a réellement marqué, c’est celle avec Taïg Khris, le fondateur de l’opérateur mondial ONOFF Télécom avec qui nous avons collaboré sur plusieurs projets et qui est surtout devenu un ami. Son parcours est inspirant et il m’est souvent arrivé de l’appeler pour lui demander des conseils. Le réseau sert aussi à ça, avoir des échanges de valeur avec des personnes d’expérience et des mentors qui peuvent vous éviter de commettre des erreurs, voire même vous faire gagner des années. C’est très important de bien vous entourer ! Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous côtoyez le plus ! Alors entourez-vous intelligemment !

“Les choses qu’on pense difficiles à accomplir deviennent tout d’un coup super simples quand vous rencontrez les bonnes personnes “

 

Quelles sont tes activités aujourd’hui. Comment en es-tu arrivé là ?

J’ai compris très jeune que notre niveau de succès était proportionnel à la qualité des relations que nous entretenons avec nos pairs. C’est bien d’avoir un diplôme mais ce n’est pas suffisant pour évoluer sur une vision de long terme. Il y a d’autres compétences primordiales à développer. Aujourd’hui, je suis à la tête d’une société de consulting et de mises en relation haut de gamme. Nous travaillons avec des grands noms à travers le monde, de Bruxelles à Paris, en passant par Monaco ou Genève jusqu’à Sydney. Nous conseillons en parallèle des centaines d’entrepreneurs, des groupes corporatifs, de grandes institutions comme la Commission européenne, la Chambre du Commerce ou encore de prestigieuses universités via des conférences, séminaires ou programmes de formation. Le but est d’apporter une méthode innovante et disruptive visant à permettre aux gens de dépasser les barrières de l’introspection (timidité, peur du rejet, peur d’aborder, ne pas savoir quoi dire, ne pas se sentir légitime,…), décupler leur sens des relations d’affaires et passer un cap supérieur financier dans leur business grâce à des techniques de croissance basées sur la compétence du networking. Je suis également le fondateur de « Business Entourage », une communauté d’entrepreneurs qui a cette vocation de vouloir créer des connexions avec tout le monde, de la personne la plus anonyme jusqu’aux personnes les plus connues et puissantes de ce monde. Nous organisons cette année la 1ère édition du « Business Entourage Summit », le sommet francophone n°1 dans le domaine du networking, un séminaire de 3 jours pour apprendre à développer en temps réel des relations solides en présence de nombreux entrepreneurs à grandes réussites et des acteurs clés de ce marché.

 

Quels sont les conseils que tu peux donner à nos lecteurs de Forbes ?

Mon plus grand conseil est de développer une intelligence relationnelle. Là où le quotient intellectuel est inné, l’intelligence relationnelle s’apprend. C’est la plus puissante des intelligences mais malheureusement, nous ne l’apprenons pas à l’école. Bill Gates le dit lui-même : « Aux études, tous mes amis ont réussi leurs examens, moi j’ai échoué. Aujourd’hui ils sont tous employés chez Microsoft, moi j’en suis le fondateur ! » Vous serez susceptible dans votre vie professionnelle de rencontrer en moyenne 5000 personnes et si vous arrivez à interagir de manière efficace avec chacune de ces personnes, c’est de manière exponentielle que vous augmentez votre nombre d’opportunités de réussite dans tous vos projets. Très peu le savent mais sachez qu’aujourd’hui, il existe un marché qui vaut des milliards et qui se partage entre une minorité de personnes qui ont développé cette intelligence. L’homme d’affaires Jorge Mendes, agent de Cristiano Ronaldo, en est un exemple. Il a compris cela et a développé cette intelligence relationnelle à son paroxysme. C’est devenu le cœur de son business et grâce à cela, il a développé l’un des carnets relationnels les plus puissants dans le monde du football, un vrai empire relationnel ! Aujourd’hui, en activant ses réseaux, à chaque transaction entre l’un de ses joueurs et un club, ce sont des dizaines de millions qu’il peut générer en une fraction de secondes.

” Surnommé l’entrepreneur aux 5 000 rejets “

Pour développer une intelligence relationnelle, vous devez accepter la notion de rejet. Je suis connu dans mon pays comme l’entrepreneur aux 5 000 rejets et ce sont tous ces rejets qui m’ont amené vers de très grandes rencontres. Nous subissons tous des rejets dans nos activités. C’est inévitable et ne le prenez jamais personnellement. Le rejet est un processus qui peut être indépendant de qui vous êtes, et recevoir un « non » peut avoir dix mille interprétations différentes de la vrai réalité. Les plus grands ont accepté le rejet et c’est ainsi qu’ils ont bâti avec de la persévérance leurs plus grandes réussites !

 

Site web : https://jeremie-vanopdenbosch.com/