Feed, la marque qui propose des repas “complets” sous la forme de barres ou de boissons, a annoncé offrir ses produits aux personnels soignants. 

Et si en temps de crise, Feed trouvait une utilité publique ? La marque, qui propose des barres et boissons à consommer sur le pouce tout en équivalant à un “vrai” repas, est plutôt connue pour nourrir les startuppers qui n’ont pas le temps de s’éloigner de leur poste de travail ou de leur salle de réunion pour déjeuner. Mais en pleine crise du coronavirus, alors que les pompiers, médecins, infirmiers et ambulanciers sont sur le front, Feed se mobilise pour offrir des centaines de milliers de repas au personnel soignant. Anthony Bourbon, son fondateur, a répondu aux questions de Forbes France. 

Forbes : Vous avez décidé d’offrir des centaines de milliers de repas aux pompiers et personnelles hospitaliers : pourquoi ce choix ?

Anthony Bourbon : Nous sommes tous concernés par le Covid-19 mais le personnel hospitalier et les pompiers sont en première ligne. Il est donc essentiel de les soutenir. Nous avons la chance d’avoir un produit utile, rapide à fabriquer et facile à conserver dans ces périodes difficiles. Il faut le mettre à disposition de ceux qui sont sur le pied de guerre et des moins chanceux.

D’autres start-up se sont mobilisées ces derniers jours en faveur des personnels soignants et de secours : cela vous a inspiré chez Feed ?

Nous voulons mettre en place cette action depuis le début de la crise. Offrir des centaines de milliers de repas s’organise et prend du temps. Nous sommes ravis de pouvoir le faire maintenant. Il est important que tout le monde se mobilise car nous ne ferons pas avancer les choses si nous agissons seuls. Les start-up doivent montrer l’exemple.

A partir de quand vos produits seront disponibles ? êtes-vous capables de tenir au moins sur toute la durée du confinement à venir ?

Nos produits sont disponibles dès maintenant. Nous sommes déjà en contact avec le Groupe Hospitalo-Universitaire AP-HP afin d’améliorer le quotidien des patients et des soignants des 7 hôpitaux parisiens suivants : Pitié Salipétrière, Charles Foix, Saint Antoine, Tenon, Trousseau, Rothschild, La Roch Guyon. Nous essayerons de tenir le plus longtemps possible en fonction de l’évolution de la situation. Nous préparons déjà de nouvelles opérations de soutien.

Vous parlez de « gros volumes » de produits Feed : vous avez une idée d’un nombre plus précis ? Jusqu’où pouvez-vous monter ?

Pour commencer, nous allons offrir 200 000 repas pour aider le plus de personnes possible. En fonction des nouvelles annonces du Président, nous ferons notre maximum pour continuer à monter des actions de ce type.

Cela va t il remettre en cause vos livraisons habituelles ? d’ailleurs la demande n’a-t-elle pas diminuée ces derniers jours ? Ou a-t-elle aux contraire augmentée ?

Nous continuons de livrer normalement et nos stocks ne sont pas impactés. Les commandes ont augmentées considérablement mais nous invitons nos consommateurs à ne pas se sur-stocker afin que le plus grand nombre puisse recevoir des repas. Tant que les livraisons ne sont pas “interdites”, la chaine d’approvisionnement tiendra.

Comment allez vous vous organiser d’un point de vue logistique pour offrir tous ces produits au service publique ?

Nous continuons de livrer normalement et nos stocks ne sont pas impactés. La logistique est bien huilée. La seule chose qui pourrait nous empêcher de livrer serait un confinement total, interdisant même les livraisons de colis (colissimo, colis privé etc).

Vos produits se mangent sur le pouce mais peuvent-ils vraiment nourrir correctement des travailleurs qui sont sur le qui-vive pendant des heures sans se reposer ?

Même si ce n’est pas notre objectif en période “normale”, la consommation quotidienne de nos produits ne présente aucun risque de carence. Il est tout à fait possible de vivre en mangeant uniquement du Feed. En effet nos produits sont enrichies en vitamines et minéraux et apportent tous les nutriments nécessaires pour ne pas avoir faim même avec une cadence de travail élevée. Il n’y a aucun risque à se nourrir avec du Feed.

Aviez-vous déjà envisagé une telle utilité à vos produits un jour ?

Nous n’avions jamais pensé à un tel scénario catastrophe. Cependant nos produits sont depuis toujours consommés par le personnel hospitalier et par de nombreux professionnels qui n’ont pas le temps de déjeuner. Nous allons faire au mieux pour aider nos héros du quotidien et mettre un maximum de repas à disposition.