Trois ans après le lancement de TikTok, l’application s’est rapidement développée pour cumuler plus de deux milliards de téléchargements et fait désormais partie des applications les plus populaires du moment, mais que se cache-t-il derrière cette façade ?

L’application TikTok pourrait être décrite comme une bibliothèque de contenu à remixer facilement avec des vidéos créées par les utilisateurs. L’application pourrait également être vue comme un générateur de vidéos virales qui donne aux utilisateurs l’impression d’être des stars. En outre, l’application a même été utilisée afin de coordonner les protestations contre Donald Trump en boycottant son rassemblement sur le retour du Covid-19 la semaine dernière à Tulsa. De plus, les utilisateurs de TikTok ont lancé des attaques d’inventaire sur le site de marchandise du président américain.


Évidemment, si une personne critique TikTok, elle est catégorisée comme « trop vieille » pour comprendre les critères de la nouvelle génération. Cependant, que cache réellement TikTok ? Et dans quelle mesure les critères des jeunes sont-ils fiables ?

Depuis le boycott, les forces armées américaines ont interdit à leur personnel d’utiliser l’application qu’elles décrivent comme une menace pour la cybersécurité. En effet, l’entreprise israélienne de cybersécurité Check Point a mené une enquête et est arrivée à la conclusion qu’il y avait des zones d’ombre, des vulnérabilités majeures, ainsi que des problèmes de sécurité en général. Le gouvernement américain mène à son tour une enquête. Pendant ce temps, le PDG et co-fondateur de Reddit, Steve Huffman, a décrit TikTok comme : « Une application parasite qui est toujours à l’écoute ». Il met également les utilisateurs en garde contre l’installation de ce qu’il appelle un « logiciel d’espionnage ». De même, plusieurs groupes de défense des enfants affirment que l’application représente un risque évident pour ces derniers. Apple à son tour prétend avoir surpris TikTok en train d’espionner le presse-papier de millions d’utilisateurs.

Par ailleurs, d’autres enquêtes révèlent que ses normes de censure sont décidées par le gouvernement chinois et sont clairement discriminatoires. En effet, un expert en cybersécurité, qui a procédé à la rétro-ingénierie de l’application, déconseille fortement aux utilisateurs de télécharger l’application. Il n’est donc pas difficile de prouver la nature problématique de TikTok, et pourtant, cette bombe à retardement prend de plus en plus d’ampleur. Finalement, pourquoi tant de personnes et d’institutions s’attaquent-elles à une application a priori innocente ? Sommes-nous des critiques, âgés et déconnectés de la réalité ?

La réponse est la suivante : l’application met en avant une irresponsabilité profonde et patente, une philosophie axée sur la saisie constante de toutes sortes de données utilisateur. Donc, déconseillée aux enfants et aux adultes, notamment en raison de son système de recommandation de contenu aussi malsain qu’accrocheur. D’autant plus que l’application se montre désormais sous la direction d’un PDG occidental ayant travaillé chez Disney.

Tous les outils peuvent être adaptés à presque tous les usages. En effet, de nombreux utilisateurs, d’âges différents, qui utilisent TikTok le considèrent comme une mode, une façon de s’exprimer, ou même un véhicule d’activisme. Cependant, ce n’est pas le seul but de TikTok. L’application est dangereuse, car elle reflète la philosophie chinoise sur Internet : « nous voulons tout voir, tout savoir, tout analyser sans aucune limite ». Une telle philosophie n’a pas sa place en Occident, où nous essayons de mettre des limites en ce qui concerne la confidentialité et la vie privée. De plus, il a fallu de nombreuses années pour reconnaître que l’application Facebook a commis des erreurs et pour essayer de la mettre en conformité par le biais de boycotts. Il est clair que nous devons désormais en faire de même afin de surveiller TikTok et de poser des limites à ses activités malveillantes.

Pour conclure, sous son apparence innocente, TikTok est un danger public. Faites donc confiance aux nombreux analystes qui le disent depuis un certain temps, de même que le gouvernement indien. En effet, les problèmes de l’application résident dans sa conception même et dans la culture dont elle découle.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Enrique Dans

<<< À lire également : L’Application Tiktok Espionne-t-elle Des Milliers D’Utilisateurs D’iPhone ? >>>