Si vous pouviez créer une équipe de rêve, de choc, faite des plus grands patrons et investisseurs du monde, qui choisiriez-vous ? Et bien sachez que cette équipe existe déjà, et qu’elle a déjà attiré certaines des plus grosses fortunes du globe.

Explications.

Breakthrough Energy Ventures : La Dream Team

Breakthrough Energy Ventures est un fonds d’un milliard de dollars soutenu par certains des plus grands entrepreneurs et investisseurs du monde, y compris, entre autres :

 

  • Bill Gates (Microsoft)
  • Jeff Bezos (Amazon)
  • Mark Zuckerberg (Facebook)
  • Michael Bloomberg( Bloomberg)
  • Richard Branson (Virgin)
  • Jack Ma (Alibaba)
  • David Rubenstein (Carlyle)
  • Ray Dalio (Bridgewater)
  • Reid Hoffman (LinkedIn)
  • Jon Doerr (Kleiner Perkins)
  • Masayoshi Son (Softbank)
  • Julian Robertson (Tiger)
  • Dustin Moskovitz (Facebook)
  • Vinod Khosla (Khosla)

 

Fondé en 2016, l’objectif de Breakthrough Energy est de « s’assurer que tout le monde sur la planète puisse jouir d’un bon niveau de vie, y compris en matière d’électricité, d’alimentation saine, de logements confortables et de transports pratiques qui ne contribuent pas au réchauffement climatique ».

Stratégie d’investissement : le secteur de l’énergie

En décembre dernier, le fonds a annoncé sa stratégie en cinq points, tous ciblés dans le domaine de l’énergie :

 

  1. Stockage d’énergie
  2. Biocarburants
  3. Micro-réseaux mondiaux
  4. Matériaux de construction zéro carbone
  5. Technologie de l’énergie géothermique

 

« Les transitions énergétiques prennent énormément de temps, mais il est plus urgent que jamais d’empêcher les pires impacts du changement climatique », a déclaré Bill Gates dans un communiqué. Et d’ajouter : « Nous avons besoin de nouveaux modèles d’investissement, de nouveaux partenariats entre les gouvernements et un large réseau d’investisseurs, d’entreprises et de clients. Breakthrough Energy a été conçu pour faciliter ces partenariats et pour apporter plus de produits énergétiques du laboratoire au marché, plus vite ».

Breakthrough Energy s’axe ainsi sur les technologies capables de réduire d’au moins 500 millions de tonnes les émissions mondiales de CO2, par an.

Il est à noter que les investissements dans les technologies propres requièrent souvent des capitaux importants et du temps pour générer des rendements – qui sont généralement plus longs que les rendements normaux du capital-risque ou du capital-investissement, d’environ 10 ans.

Ces investisseurs et milliardaires ont une solution : le capital patient.

Ils sont prêts à attendre plus longtemps que pour des investissements traditionnels  – jusqu’à 20 ans, par exemple – afin de financer des entreprises capables de développer des technologies de pointe, capables de changer le monde, même si cela prend du temps.

Premiers investissements : 2 start-up

Breakthrough Energy a récemment réalisé ses premiers investissements dans deux start-up spécialisées dans le stockage d’énergie.

Comme l’a relevé Quartz, Breakthrough Energy a ainsi investi dans Form Energy et Quidnet Energy – deux start-up qui changent le paysage des énergies renouvelables.

Forme Energy : Form Energy concentre ses efforts sur la création de batteries longue durée ultra-économiques pour l’énergie renouvelable. Leur but est de créer une solution de stockage de longue durée.

Quidnet : Quidnet est un développeur de systèmes de stockage d’énergie qui rendent un possible un réseau électrique sans carbone.

Quidnet a été le pionnier d’une nouvelle forme de pompe hydraulique largement déployable et à très faible coût. En exploitant la technologie du pétrole et du gaz, Quidnet aide à convertir les puits en installations de stockage d’énergie afin d’y intégrer les énergies renouvelables.

Les investissements dans Form Energy et Quidnet suivent par ailleurs une tendance plus large axée sur les énergies renouvelables.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, les investissements mondiaux dans l’énergie éolienne et solaire dépassent aujourd’hui les investissements dans les combustibles fossiles, et ce en raison de la baisse des coûts de production d’énergie éolienne et solaire.