Le groupe Amazon a annoncé ce lundi qu’il s’apprêtait à ouvrir 100 000 nouveaux postes à plein temps et à mi-temps aux États-Unis, afin de répondre à l’augmentation de la demande en pleine période de pandémie du Covid-19.

L’entreprise va également augmenter le salaire de 2 $ horaires aux États-Unis, de 2 £ au Royaume-Uni et de 2 € en Europe pour les employés des centres de distribution et les livreurs. Cela représente un investissement total de 350 millions de dollars.

Vendredi dernier, Amazon avait annoncé que la hausse du trafic en ligne avait créé une rupture de stock des produits de base pour la maison et avait également entraîné des retards de livraison.

La déclaration de lundi indiquait également : « Nous continuons de consulter des experts médicaux et sanitaires, et prenons toutes les précautions recommandées dans nos bâtiments afin de protéger nos employés. Nous avons pris des mesures de distanciation sociale dans nos entrepôts et procédons à un entretien régulier des bâtiments, entre autres mesures ».

La semaine dernière, Amazon avait demandé à tous ses employés d’envisager le télétravail dans la mesure du possible. L’entreprise a également lancé un fonds de soutien de 25 millions de dollars, afin de permettre aux salariés testés positifs au Covid-19 de toucher des subventions égales au montant de leur salaire pendant deux semaines. Le programme d’aide permet également aux employés d’avoir du temps libre jusqu’à la fin du mois de mars. À ce jour, Amazon emploie plus de 600 000 personnes dans plus de 175 centres de distribution dans le monde.

Selon l’université Johns-Hopkins, 181 200 personnes ont été contaminées par le Covid-19 dans le monde, et parmi elles 7 115 sont décédées. Alors qu’en France le confinement a été annoncé par le gouvernement lundi soir, aux États-Unis, Donald Trump a déclaré l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

 

<<< À lire également : Cet Investisseur Français A Fait Fortune Grâce Au Coronavirus >>>