L’accès aux soins est un droit fondamental. e-DENTECH, une start-up montpelliéraine, développe et déploie la solution de télémédecine bucco-dentaire e-DENT pour améliorer l’accès aux soins des patients ou résidents des établissements médico-sociaux. Cette innovation est déployée et utilisée dans plus de 96 sites en France : établissements pour personnes âgées ou personnes en situation de handicap ou services hospitaliers. Tour d’horizon et retours d’expériences sur 2 projets à destination de publics vulnérables avec e-DENTECH, l’association Adages et le centre hospitalier d’Uzès.

 


Quelle est la mission et le domaine d’activité d’e-DENTECH ?

Depuis 2015, e-DENTECH développe et déploie la solution de télémédecine bucco-dentaire e-DENT en France, mais aussi à l’international. Cette innovation est née d’un projet de recherche du CHU de Montpellier et de l’Université de Montpellier. Son objectif : faciliter l’accès à une consultation bucco-dentaire à des personnes à besoins spécifiques afin d’améliorer leur santé orale et leur qualité de vie. e-DENT est une solution de télémédecine bucco-dentaire validée scientifiquement, qui permet de réaliser un bilan dentaire de qualité par des chirurgiens-dentistes à distance, et donc d’avoir une idée précise du besoin de soins de la personne et de proposer une prise en charge adaptée.

La solution a été développée avec les utilisateurs finaux pour fournir ainsi un véritable outil de travail aux infirmiers et chirurgiens-dentistes, tout en respectant les référentiels de sécurité des données de santé et en garantissant la confidentialité des données sur toutes les étapes du processus de diagnostic bucco-dentaire à distance.

Notre approche permet à nos partenaires de gagner un temps précieux, surtout dans la période actuelle, car sur les plus de 6 000 diagnostics réalisés à ce jour, le temps moyen est de 15 minutes côté infirmier et 8 minutes côté chirurgien-dentiste.

Grace à notre méthodologie de déploiement et à notre expertise, un projet d’implémentation de la solution e-DENT est opérationnel sous 30 jours après la validation de la commande et ceci en grande partie en raison des délais de livraison de l’équipement, aux tâches administratives préparatoires et à la planification de la formation. Notre record à ce jour : 12 jours entre le bon de commande et le « Go Live » avec une implication exemplaire de notre partenaire bien évidemment.

Comment se structure le projet Adag’e-dents ?

La santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap, à mobilité réduite ou âgées est une réelle préoccupation pour les établissements de l’Adages. L’association accueille des enfants et des adultes handicapés, âgés ou en difficultés sociales. La santé bucco-dentaire, lorsqu’elle est négligée, peut être une source de souffrances voire de pathologies. C’est pourquoi l’Adages déploie le projet Adag’e-Dents. Il s’inscrit pleinement dans les fondements de la Charte Romain Jacob prônant l’accès aux soins des personnes en situation de handicap.

L’Adages a la volonté de répondre aux besoins des populations accueillies à travers les différents dispositifs de prise en charge et d’accompagnement de ses établissements et services.

Depuis plusieurs années, les établissements de l’Adages se mobilisent pour améliorer la santé dentaire des usagers par le biais de la prévention, de la formation, des soins et d’un suivi régulier, tout en prenant soin d’associer les familles dans la mise en œuvre de ces actions. Des accompagnements sont également organisés auprès des résidents pour qu’ils intègrent les bons gestes tout en adaptant leur environnement (salle de bain) et en leur fournissant un matériel adéquat.

Les établissements ont rapidement souhaité passer à l’étape suivante et à la vitesse supérieure. Des questions se sont posées, notamment comment poursuivre ce processus et améliorer durablement la santé bucco-dentaire des résidents.

Les professionnels ont rapidement identifié les problématiques liées à une consultation dentaire en cabinet. Le déplacement, la consultation, l’environnement inconnu et le bruit sont en effet autant de facteurs anxiogènes pour des personnes en situation de handicap et/ou âgées. La télémédecine bucco-dentaire et la solution e-DENT se sont alors imposées comme une réponse adaptée et pertinente. Plusieurs établissements de l’Adages se sont associés en 2018 pour financer et mettre en œuvre cette nouvelle pratique : Adag’e-Dents est né ainsi et valorisé auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Aujourd’hui, dans chaque établissement engagé, deux professionnels spécifiquement formés au dispositif d’e-DENTECH réalisent les dépistages de leurs résidents au sein même des structures, créant ainsi un environnement sécurisant. Les diagnostics sont ensuite réalisés en asynchrone par des chirurgiens-dentistes du CHU de Montpellier qui attribuent entre autres un score d’urgence qui va permettre aux équipes dans les structures de planifier un parcours adapté pour les résidents.

Ce projet Adag’e-Dents est au cœur des valeurs de l’Adages, de son projet associatif. Notre objectif pour la première année était de pouvoir réaliser l’acte pour 100 résidents, objectif largement dépassé, car nous avons pu réaliser 241 visites, ce qui démontre la motivation et l’adhésion des équipes et la pertinence de l’outil. Il existe aujourd’hui une volonté d’étendre le projet à d’autres établissements pour personnes en situation de handicap et auprès de personnes en situation de précarité. L’Adages souhaite en effet que l’ensemble des publics vulnérables et des personnes en situation d’exclusion – même dans la rue – en bénéficient.

 

Comment le centre hospitalier d’Uzès a-t-il mis en place le service de téléconsultation bucco-dentaire ? 

La téléconsultation bucco-dentaire est opérante au centre hospitalier d’Uzès et dans ses 8 EHPAD depuis 2015. La collaboration avec la société e-DENTECH existe depuis la phase expérimentale du projet. Le centre hospitalier d’Uzès est donc LE partenaire historique d’e-DENTECH et le premier centre hospitalier en France ayant adopté à grande échelle une solution de télémédecine bucco-dentaire. À ce jour, avec la solution e-DENT plus de 1.300 diagnostics bucco-dentaires à distance ont été réalisés. En 2021, avec une nouvelle ouverture, au total 10 EHPAD bénéficieront de ce service grâce à l’implication des équipes et au soutien de la direction.

Une infirmière diplômée d’état formée à la technique de télémédecine bucco-dentaire réalise les dépistages dans chaque EHPAD du centre hospitalier, selon un calendrier défini.  Elle a toute l’expertise pour rassurer les personnes âgées au sein de leur lieu de vie, les stimuler dans le réapprentissage des gestes liés à l’hygiène bucco-dentaire et a pour projet d’animer des ateliers autour de cette thématique.

La réalisation des actes de télémédecine bucco-dentaire au sein de nos EHPAD (700 personnes) a permis de renforcer la prévention et l’accès aux soins, de réaliser un diagnostic précis par télé médecine des pathologies dentaires chez les personnes âgées, et d’organiser une prise en charge programmée des soins. De plus, cela permet une amélioration et une harmonisation des pratiques de soins des équipes en matière d’hygiène bucco-dentaire. Ainsi, par des actions de prévention, d’évaluation et d’éducation, nous contribuons à la restauration, au maintien et à l’amélioration de l’état de santé bucco-dentaire des résidents et à la prévention des risques, notamment la dénutrition. 

 

Contributeurs :

Pour l’association Adages
Frédéric HOIBIAN, directeur général
Emilie GUEGUINOU, responsable évaluation/qualité et développement de projets
Abdelhafid BENGATTAT, cadre hospitalier à la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de Fontcolombe
Michèle MATTA, directrice de la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) et de l’Etablissement d’Accueil Médicalisé (EAM) des IV Seigneurs
Cyril APTEL, chef de service à la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) des IV Seigneurs

Pour le centre hospitalier d’Uzès
Martine MONTBRUN, directrice des soins
Sarah MALAVAL, infirmière télédentiste

Pour e-DENTECH
Roland Petcu, directeur opérationnel