L’entreprise Pangolin Défense développe un système innovant de protection balistique modulaire utilisant des sphéroïdes en verre trempé comme couche de fragmentation. La société commercialise également une protection balistique personnelle entièrement flexible. Interview avec Benjamin Delcourt, Président de l’entreprise, et Clément Saglio, Directeur Général.

 

Pouvez-vous présenter en quelques mots le concept de votre entreprise, Pangolin Défense ?

Nous avons créé Pangolin Défense à la fin de nos études, il y a un an et demi. L’idée a été de breveter une technologie de rupture qui porte sur l’utilisation du verre dans une protection balistique. Celle-ci permet d’apporter plus de flexibilité, de légèreté et de performance.
Le nom de notre d’entreprise n’a d’ailleurs pas été choisi au hasard : le pangolin est un animal ayant une carapace extrêmement résistante, tout en restant légère et flexible. Il apparaît donc comme l’animal qui représente le mieux les caractéristiques de la technologie que l’on développe !

 

 

Pangolin

 

Pour développer cette technologie et lancer votre production, vous avez choisi de vous implanter en région Grand-Est. Quels en sont les avantages ?

Pour faire grandir notre entreprise, nous avons effectivement fait le choix de déménager dans le département de la Haute-Marne. Tout d’abord, nous avons pu profiter du soutien de plusieurs structures privées ou publiques, notamment celui de la région Grand Est et de l’incubateur Lorrain.
Nous travaillons actuellement en partenariat avec le CERFAV (le Centre Européen de Recherche et de Formation en Art Verrier), et avec certains laboratoires de l’Université de Lorraine.
Faire le choix d’établir nos locaux dans ce département nous a permis de redécouvrir la qualité des industries et des sous-traitants locaux qui font un travail exceptionnel !

 

À travers votre activité, l’idée est également de relocaliser la production de la protection balistique sur le sol français ?

Au-delà de la recherche, nous avons en effet décidé depuis quelques mois d’orienter une partie de nos activités pour rapatrier la production de plaques de protection balistique flexibles en France : pour l’heure, cette technologie qui permet d’arrêter des tirs de fusils d’assaut est presque exclusivement conçue en Asie ou aux États-Unis.
Pangolin Défense souhaite ainsi développer le savoir-faire français afin de produire des protections balistiques de haute technologie. Ce qui est important pour le marché français et européen, cest avant tout cette notion de souveraineté dans un secteur, la sécurité, qui est hautement stratégique !
Notre programme de recherche portant sur les sphéroïdes de verre doit durer encore un an et demi. Pour l’heure, nous avons déjà été lauréat de la première édition de Defstart : un concours d’innovation dans le secteur de la défense qui est organisé à Bourges, capitale de la Défense terrestre.

 

Pangolin
 

Qui seront les futurs clients de vos protections balistiques ?

Nous travaillons actuellement sur un produit qui présente des caractéristiques de performances militaires pour des applications tout terrain. Nous souhaitons démocratiser au plus grand nombre les protections balistiques qui sont actuellement dédiées (selon les niveaux de protections) aux forces de sécurité. Ces protections sont flexibles, facilement adaptables, et surtout très confortables pour un port quotidien.
Nous nous adressons à un large marché en France et en Europe : un marché où l’on ne trouve pas pour l’heure de solutions pleinement adaptées. Les seuls produits de qualité se trouvent aux États-Unis à des prix très élevés et avec des conditions d’exportation difficiles.

 

Quels sont les projets de Pangolin Défense pour les prochains mois ?

Dans les prochains mois, nous lançons toute une gamme de plaques de protection flexibles pour des calibres de fusils d’assaut. Ces produits seront uniques en Europe et extrêmement performants !
Nous espérons également obtenir des autorisations à l’export. La situation d’insécurité aux États-Unis a engendré une explosion des ventes de plaques de protection balistique outre-Atlantique. Totalement débordés par la situation, les acteurs du marché affichent désormais des délais de vente entre dix et dix-huit semaines. Face à cette demande, nous souhaitons pouvoir rapidement apporter notre produit innovant sur le marché américain et ouvrir ainsi de nouvelles opportunités d’expansion.