De tout temps, lorsqu’on évoque les vacances à la plage aux Etats-Unis, ce sont principalement des images de Floride qui nous viennent à l’esprit, en particulier celles de la très célèbre Miami Beach, son quartier art déco, sa vie nocturne, etc. Une destination « branchée » qu’aucune autre station balnéaire ne pourrait concurrencer. Aucune ? Pourtant, toujours sur la côte Est, un peu plus au nord dans l’état de la Virginie, une autre ville s’est peu à peu forgé une réputation de destination balnéaire dynamique, culturelle, sportive et culinaire tout en restant familiale et décontractée. Plages sauvages, mangrove, kayak en mer avec les dauphins, concerts de Pharrell Williams – l’enfant du pays – street art florissant et une gastronomie de la ferme à l’assiette ne sont que quelques-uns des multiples atouts de cette station au nom évocateur : Virginia Beach.

La plage à moins de 4h de route de la capitale, Washington, DC

Et c’est ce qui surprend le visiteur en premier, car on n’imaginait pas trouver de si vastes étendues de plages de sable fin et une eau à 25 degrés en période estivale à 3h30 de Washington, DC. Virginia Beach compte 60km de côte Atlantique, dont 45km de plages publiques, qui s’étendent depuis l’embouchure de la Baie de Chesapeake au nord jusqu’à la frontière avec la Caroline du Nord, au sud.

À l’embouchure de la Baie de Chesapeake, une fois franchi le spectaculaire pont tunnel long de 32km, Chick Beach vous accueille dans une atmosphère familiale et tranquille ; ici, entre océan et baie, pas de vague (idéal pour les jeunes enfants), beach volley et paddle board au programme, les chalet colorés sur pilotis à même la plage de sable lui donnent des airs de Caraïbes. Plus au sud, le Resort Area constitue la partie la plus urbanisée de la côte ; pas vraiment de charme ici, l’architecture cubique des années 60-70 présente néanmoins l’avantage d’être homogène et efficace : tous les hôtels de la côte donnent directement sur une promenade de 5 kilomètres qui elle-même communique avec la plage. L’été, de nombreuses animations sont organisées : parades, feux d’artifices, concerts en plein air ravissent les familles. Puis, au fur et à mesure que l’on descend la côte, les constructions se raréfient pour laisser la place à d’immenses plages sauvages de sable fin, dont l’extrémité sud est classée réserve naturelle, où les guides naturalistes vous emmèneront observer la ponte des tortues de mer. Le long de Sandbridge Beach, les villas sur pilotis se succèdent (on peut les louer à la semaine et faire son barbecue face au coucher de soleil sur la côte).

 

Quand balnéaire et culturel font bon ménage

Car à Virginia Beach on ne bronze pas idiot ! La ville compte un impressionnant vivier d’artistes de rue et de musiciens dont certains ont largement franchi les frontières, à l’instar de Pharrell Williams, l’enfant du pays rendu mondialement célèbre grâce au tube planétaire Happy. Reconnaissant, Pharrell contribue aujourd’hui à la promotion de la scène musicale locale et a lancé son propre festival de musique Something in the Water ; chaque année au mois d’avril sur les plages du Resort Area se succèdent des dizaines d’artistes parmi lesquels des pointures mondiales (Post Malone, Usher…) mais aussi de jeunes artistes auxquels Pharrell Williams offre une chance de se faire un nom.

Le street art n’est pas en reste ! Partout en ville les fresques murales fleurissent, tout particulièrement dans le quartier branché du ViBe Creative District, véritable hub où se concentrent ateliers d’artistes, musées, lieux d’échanges, restaurants, micro brasseries, marchés de producteurs fermiers, etc. Ici, tout devient support à l’expression artistique : les murs des commerces comme ceux des friches industrielles, les trottoirs et le mobilier urbain. Depuis 2015, pas moins de 150 artistes américains et internationaux s’y sont succédés et un itinéraire de découverte des fresques murales a été conçu par l’association du ViBe Creative District.

Virginia Beach, ville d’agriculture et de pêche

Pour le plus grand bonheur des adeptes de produits frais et de saison, Virginia Beach dispose aussi de larges étendues de terres agricoles fertiles où tout semble pouvoir pousser. La plupart sont concentrées dans un quartier appelé Pungo, où les champs de fraises, chou kale, tomates, salades et mûres rivalisent de fraîcheur et dont les produits se retrouvent chaque jour sur les étals des marchés de producteurs fermiers tels que le Old Beach Farmers Market ou encore le Virginia Beach Farmers Market.

 

Côté mer et Baie de Chesapeake, ce sont bien sûr les poissons, coquillages et fruits de mer qui sont à l’honneur, en particulier les huîtres, dont la Virginie est l’un des plus importants producteurs aux Etats-Unis. Les ostréiculteurs ont à cœur de partager leur passion avec les visiteurs et vous embarquent à marée basse et les pieds dans l’eau pour récolter et déguster les coquillages qui ont fait la réputation de la région, à l’image de Chris Ludford, propriétaire de Pleasure House Oysters dans l’embouchure de la Baie de Chesapeake. Autre vedette de la région : le crabe bleu, qui se déguste saupoudré d’un mélange d’épices, une recette locale appelée Chesapeake Bay Seasoning, et accompagné d’épis de maïs doux, de gratin de patates douces et salade de chou.

Une terre promise pour les adeptes d’aventures en plein air

Vous n’êtes pas du genre à vous prélasser toute la journée sur la plage ? Virginia Beach offre un terrain de jeu illimité et en toute saison pour vous adonner à votre pratique sportive préférée. Randonnée à pied ou à cheval en forêt, vélo de route ou VTT, yoga sur la plage ou en équilibre sur une planche à paddle, canoë, kayak, surf, planche à voile, footing sur la promenade du Resort Area, etc. bref, Le choix est infini !

 

Du kayak oui, mais avec les dauphins !

Les eaux situées à l’embouchure de la Baie de Chesapeake avec l’Océan Atlantique sont particulièrement riches en krill, la nourriture préférée des cétacés, c’est donc sans surprise que l’on y trouvera la plus grande communauté de Grand Dauphin de la côte Est des Etats-Unis ! Ils évoluent en toute saison par milliers le long des plages de Virginia Beach et l’activité phare de la région c’est de louer un kayak (avec ou sans guide) et jouer à cache-cache avec les dauphins dans leur milieu naturel qui, curieux, s’amusent à vous tourner autour puis disparaître pour réapparaître derrière vous et ainsi de suite.

The Cavalier, la grande dame de l’hôtellerie a retrouvé son lustre d’antan

Lorsqu’on arrive à Virginia Beach depuis le nord, impossible de manquer l’imposante structure en brique de l’hôtel The Cavalier, du haut de sa colline surplombant l’océan. C’est probablement cet établissement qui mit Virginia Beach sur la carte des vacanciers aisés des années 20, une ligne de chemin de fer la reliait alors directement à Chicago. The Cavalier était « the place to be » et de nombreuses personnalités artistiques, politiques et sportives y ont séjourné, telles que Frank Sinatra, Elizabeth Taylor, Bette Davis, Franklin D. Roosevelt, John F. Kennedy ou encore Mohamed Ali. Aujourd’hui, The Cavalier a retrouvé toute sa splendeur et accueille à nouveau les touristes du monde entier dans un cadre raffiné et élégant. 

Le voyagiste Sensations du Monde propose des séjours à Virginia Beach, en combiné avec Washington, DC ou dans le cadre de circuits individuels en voiture dans la Région de la Capitale des Etats-Unis.