Selon les résultats de l’étude Cisco « Le travail, un sport d’équipe avant tout ! », réalisée en collaboration avec Ipsos France, la pratique sportive et la collaboration en entreprise ont un lien fort. Elle révèle notamment toute la portée que peut avoir la pratique physique en équipe dans le cadre professionnel, et notamment en matière d’inclusion.

 

cisco

 

Sport et vie professionnelle : une combinaison gagnante

Que l’on soit sportif ou non, la pratique sportive est reconnue comme bénéfique. Se dépenser ou se recentrer sont autant d’avantages que le sport peut nous apporter. D’ailleurs, 72 % des Français interrogés déclarent pratiquer un sport et plus d’un tiers d’entre eux le font en équipe (chiffre qui monte à 49 % pour les 18-24 ans). Mais qu’en est-il de son incidence directe dans le milieu professionnel ? Alors que sont souvent opposées la sphère du travail et celle de la vie personnelle, l’étude nous démontre pourtant clairement un lien de cause à effet entre les deux.

Ainsi, ils sont 80 % à déclarer que la pratique d’un sport leur permet de mieux gérer la relation avec les autres dans le travail et 77 % que cela donne des clés pour remotiver les équipes. Des données qui sont particulièrement intéressantes si l’on tient compte du contexte pandémique. L’une comme l’autre des sphères auraient pu pâtir des restrictions et confinements, et pourtant, cela n’a fait que confirmer l’envie de se réunir, même si cela s’est fait virtuellement.

 

La technologie, moteur d’inclusion

La technologie s’est maintenant imposée comme un fondamental pour résoudre des problématiques sociales et sociétales. Santé, éducation, finance… sont autant de secteurs pour lesquels la technologie apporte un nouveau souffle. Il en va de même dans le sport, et les Français ne s’y trompent pas. 75 % des répondants pensent en effet que les technologies peuvent être un véritable moteur d’inclusion. Cette opinion est d’ailleurs partagée plus largement par les sportifs, particulièrement auprès de ceux qui pratiquent un sport d’équipe (86 %).

Et les exemples en la matière sont multiples, que ce soit dans le milieu professionnel ou sportif. Qu’il s’agisse d’appareiller des athlètes paralympiques dans le sport ou bien de réunir des publics variés éloignés dans le milieu professionnel, la technologie vient toujours en soutien.

C’est d’ailleurs ce qui pousse Cisco a co-innover de manière permanente pour proposer des solutions de pointe et inclusives. L’annonce récente du partenariat technologique de Cisco avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 va d’ailleurs entièrement dans ce sens, le but étant d’offrir une expérience immersive et optimisée des jeux pour le public, mais aussi les athlètes.

 

Combiner l’état d’esprit sportif et les outils collaboratifs : la recette gagnante en entreprise

Dans leur vie professionnelle, les Français sont 75 % à travailler en équipe. Ils peuvent donc faire appel à leur pratique sportive pour les soutenir moralement et dans leur état d’esprit. Et pour garantir une efficacité totale du travail de groupe, des outils collaboratifs, comme c’est le cas avec Cisco Webex, doivent venir en renfort. Les répondants ont ainsi une appétence particulière pour les outils qui facilitent les synergies. Parmi les personnes interrogées, 40 % déclarent utiliser des outils collaboratifs au travail, chiffre qui monte à 53 % pour les 18-24 ans.

Le gain de temps est certes la raison première de l’utilisation de ces outils (67 %), néanmoins, on retrouve une dimension humaine nourrie par leur capacité à réunir (55 %). Les outils collaboratifs sont considérés comme un moyen de renforcer la cohésion d’équipe dans le cadre de leur travail au quotidien par 40 % des Français interrogés, un usage qui fait encore plus sens auprès des 18-24 ans. Et cela est amené à perdurer alors même que le monde passe en mode hybride, monde dans lequel les organisations vont avoir besoin de solutions flexibles, dynamiques et inclusives.

 

« Grâce à Cisco Webex, les collaborateurs peuvent se réunir et échanger, et ce même s’ils ne sont pas physiquement présents dans une même salle. Finies les barrières géographiques ou de nombre, tout le monde peut travailler main dans la main et de manière fluide. Et ces outils ont par ailleurs prouvé qu’ils étaient plus que jamais vitaux depuis le début de la crise sanitaire », explique Coralie Marion, Head of Collaboration Solutions, Cisco France

 

Méthodologie :

L’étude sur « Le travail, un sport d’équipe avant tout » a été réalisé par Ipsos France pour Cisco en juin 2021. Au total, 1 022 répondants de plus de 16 ans ont été interrogés dans un échantillon représentatif de la population française.

 

Pour en savoir plus : newsroom.cisco.com 

Nous suivre sur Twitter : @CiscoFrance