De plus en plus d’employeurs se tournent vers TikTok pour recruter de nouveaux talents. « Nous avons constaté une forte augmentation des membres de la génération Z à la recherche de leur prochain emploi sur TikTok », explique Tressie Lieberman, vice-présidente du marketing numérique et hors établissement de Chipotle.

 

Une vingtaine d’entreprises, dont Sweetgreen, Boston Scientific, Shopify et la NBA, participent à « TikTok Resume » : un programme pilote grâce auquel les utilisateurs peuvent rechercher et postuler à des offres d’emploi à l’aide de courtes vidéos mettant en valeur leurs qualifications. Le programme, que TikTok a confirmé à Forbes, notant que le lancement est « à venir », proposera 200 offres d’emploi allant du service client aux réseaux sociaux en passant par l’ingénierie.

« Il permet aux gens de montrer davantage qui ils sont, et c’est ce que je pense que TikTok fait de façon remarquable, car vous pouvez vraiment être vous-même », a déclaré Nick Tran, responsable du marketing international de TikTok.

TikTok est devenu un forum improbable pour des discussions professionnelles. Lorsque la pandémie a entraîné la fermeture des lieux de travail (et des bars), les employés ont utilisé le réseau social pour déplorer les interminables réunions Zoom, se moquer des clients odieux et compatir à l’épuisement professionnel.

Ce genre de franchise signifie que les employeurs risquent d’obtenir plus de renseignements sur les employés potentiels qu’ils ne l’auraient souhaité, mais Mme Lieberman ne s’inquiète pas. « Avoir une vue sur qui sont vraiment les gens est exactement ce que nous voulons », dit-elle.

TikTok n’est pas le premier à tenter de bouleverser le processus d’embauche avec des CV vidéo. En mars, LinkedIn a annoncé le lancement d’une fonctionnalité appelée « Cover Story », qui permet aux utilisateurs de télécharger de courtes vidéos d’eux-mêmes sur leurs profils. Mais les entreprises à la recherche de jeunes employés ont plus de chances de les trouver sur TikTok. Selon une enquête du Pew Research Center publiée le mois dernier, moins d’un tiers des répondants âgés de 18 à 29 ans ont utilisé LinkedIn ; près de la moitié ont utilisé TikTok.

Pour Contra, une plateforme récemment lancée qui permet aux indépendants de présenter leurs projets, de fixer leurs prix et de négocier avec les clients sans frais de commission, TikTok s’est avéré essentiel. Participant au programme pilote, Contra affirme que plus de 40 % de ses utilisateurs sont arrivés sur son site depuis TikTok.

« Nous avons vu beaucoup d’influenceurs sur TikTok parler de conseils de carrière et de différents outils qu’ils utilisaient. Pour être honnête, je ne pensais pas vraiment que c’était ainsi que les gens utilisaient TikTok », explique Zoë Colivas, responsable de la recherche utilisateur et de la communauté chez Contra. « Et quand nous avons vu cela, nous avons réalisé, si les influenceurs peuvent parler de cela, pourquoi ne pouvons-nous pas en parler en tant qu’entreprise ? ».

Zoë Colivas a commencé à poster des vidéos présentant des opportunités d’emploi uniques pour les freelances et les employés à distance – en prenant soin de ne pas faire de publicité pour Contra et sa propre plateforme. Une vidéo de 40 secondes présentant un poste à temps plein de spécialiste de l’assistance clientèle en matière d’énergie chez Tesla a été vue près d’un million de fois. Une autre vidéo promouvant un emploi à temps partiel et à distance d’associé aux paroles de chansons sur le site Genius a recueilli 1,1 million de vues. 

Après le succès viral de ces vidéos, Zoë Colivas et son équipe ont présenté Contra à leurs utilisateurs de TikTok. Depuis, elle affirme que de nombreux adeptes de Contra sur TikTok lui ont posé des questions sur la start-up.

« La génération Z ne veut pas être sur un tas d’autres plateformes. Ils ne veulent pas être sur un LinkedIn périmé où ils doivent se connecter avec les gens et les atteindre dans un message très formel », affirme Zoë Colivas. « Ils veulent aller sur TikTok, où ils sont déjà à l’aise, où le contenu est rapide et facile, et trouver des emplois de cette manière. Il est donc intéressant de voir comment, en tant qu’entreprise, nous avons pu utiliser cela à notre avantage. »

 

Article traduit de Forbes US – Auteures : Kristin Stoller et Ariel Shapiro

 

<<< À lire également : YouTube va dépenser 100 millions de dollars pour attirer les influenceurs de TikTok >>>