L’ESSENTIEL DE L’ÉCONOMIE ➡ Retrouvez chaque jour des informations sélectionnées d’un monde en pleine transformation

LE CHIFFRE6,7 milliards d’euros | C’est la perte record de Lufthansa en 2020. Comme Air France et British Airways, le premier groupe européen de transport aérien enregistre une année noire et prévoit une année 2021 dans le rouge. Lufthansa estime qu’entre 40% et 50% de ses vols seront assurés cette année. Près de 30 000 emplois seraient menacés. Lufthansa a bénéficié en juin d’un vaste plan de sauvetage de 9 milliards d’euros du gouvernement allemand, qui pris 25% du capital.


IL A DITWILL SHU, PDG ET FONDATEUR DE DELIVEROO | “Deliveroo est né à Londres. C’est là que j’ai fondé la société et livré notre première commande. Londres est un endroit idéal pour vivre, travailler, faire des affaires et manger. C’est pourquoi je suis si fier et enthousiaste à l’idée d’aller plus loin” affirme Will Shu, le fondateur de Deliveroo. Sans surprise, la plateforme de livraison alimentaire a donc choisi Londres pour sa future entrée en Bourse. Deliveroo est valorisé environ 7 milliards de dollars. La crise sanitaire a fait décoller la plateforme qui revendique être présente dans plus de 800 villes et proposer ses services à plus de 110 000 restaurants.


L’INFOTHALÈS SAUVÉ PAR SA DÉFENSE | Thalès annonce  un total de prises de commandes à 18,47 milliards d’euros (en baisse de 3%), et surtout un chiffre d’affaires à 16,98 milliards d’euros, en baisse de 10,4%. Le résultat net fond de plus de moitié (-57%), à 483 millions d’euros. “Les résultats 2020 sont logiquement marqués par la crise du Covid-19, indique Patrice Caine, Président-directeur général de Thalès. Le deuxième semestre 2020 affiche un fort redressement tant au niveau des prises de commandes que de la rentabilité. (…) Dans un contexte économique et sanitaire toujours incertain, notre positionnement unique, associant un portefeuille technologique de rang mondial et une expertise approfondie de nos 5 grands marchés, va nous permettre de retrouver rapidement notre dynamique de croissance rentable.” Dans le détail, la branche défense de Thalès a bien résisté (-2,2%) ; les activités “Aéronautique civile” ont été très impactées par la crise sanitaire, plongeant de plus de 25%.


<<< À lire également : Air France dans l’enfer du Covid-19 | Capgemini résilient | Carrefour positive >>>