Le Galaxy S10 s’annonce très spécial, mais il n’arrive pas à la cheville du smartphone le plus prometteur (et le plus cher) parmi les appareils Samsung de ces dernières années. Enfin, c’était avant que le géant coréen lui-même remette en doute son futur immédiat cette semaine…

Des représentants de Samsung ont annoncé au journal sud-coréen The Investor que l’entreprise ne prévoyait pas dans l’immédiat de produire en masse les écrans pliables nécessaires à la construction du Galaxy F, son prochain smartphone révolutionnaire. Beaucoup considèrent cette nouvelle comme une surprise.

Pas plus tard que la semaine dernière, DJ Koh, le président de Samsung, s’était exprimé sur la course dans laquelle le constructeur était engagé pour mettre ce téléphone révolutionnaire sur le marché, indiquant qu’ils ne souhaitaient pas « laisser passer le titre de premier au monde ».

Reste à savoir si cette nouvelle déclaration signifie que la date de sortie du Galaxy F sera repoussée, ou bien que Samsung a décidé de changer son positionnement et d’en faire un appareil de niche (peut être pour s’assurer d’obtenir le titre de « premier au monde »). Ces deux options s’annoncent en tout cas décevantes, étant donné l’engouement autour du téléphone soigneusement entretenu par Samsung.

 

Il semble en revanche que les utilisateurs les plus patients seront récompensés : l’article de The Investor révèle que même si la production en série d’écran pliables n’est pas pour tout de suite, Samsung est en train de se préparer pour celle-ci, avec la création d’une équipe entièrement dédiée à la production de ces écrans. L’équipe compterait 200 personnes, avec à sa tête le directeur général adjoint du département OLED. Il semble donc que Samsung soit déterminé de faire des smartphones pliables (avec des capacités sortant tout droit d’un film de science-fiction) une réalité économique, juste pas aussi tôt qu’on l’espérait initialement.