Il n’existe pas de confidentialité absolue ni de sécurité absolue lorsqu’il s’agit d’informations électroniques. La meilleure façon de garder un secret est de ne pas le capturer et le stocker. Et c’est là le nœud du débat entre vie privée et commodité, qui redéfinit actuellement nos applications et nos services basés sur des logiciels. Facebook et Google sont généralement décrits comme les principaux « méchants », avec leurs énormes écosystèmes de suivi qui en savent plus sur vos goûts et vos aversions que vos amis et votre famille. Mais c’est un problème endémique.

 


Apple a désigné un protecteur en chef de la confidentialité. « Les personnes qui suivent vos activités sur Internet en savent beaucoup plus sur vous que si quelqu’un regardait par votre fenêtre, beaucoup plus », a déclaré l’année dernière le PDG Tim Cook. Et iOS 14 témoigne de son approche axée sur la protection de la vie privée. Il suffit de regarder la bataille entre Apple et Facebook sur le suivi des publicités. L’exploitation de nos données personnelles est devenue une marchandise échangée entre les plus grandes organisations du monde.

C’est pourquoi, dans cette optique, de nombreux utilisateurs d’iOS sont surpris d’apprendre qu’Apple a mis en place son propre système de suivi de localisation. Oui, peut-être que ce qui se passe sur un iPhone reste sur un iPhone, mais certaines données ne devraient pas être stockées en premier lieu. Rien de plus que l’invasion significative du concept d’ « emplacements importants » d’Apple – une illustration parfaite du fait que « ce n’est pas parce que vous pouvez, que vous devez ». Il s’agit d’un référentiel de données en constante évolution sur les lieux que vous visitez, avec les heures et les dates, des cartes détaillées, et même le mode de transport pour vous y rendre et le temps qu’il vous a fallu.


Comme l’avertit Jake Moore, le cyber-gourou de l’ESET, « les emplacements importants sont l’une des fonctionnalités cachées dans la section de confidentialité que de nombreux utilisateurs ont tendance à ne pas connaître. Je ne vois pas de raison positive ou utile pour laquelle Apple inclurait cette fonctionnalité sur l’un de ses appareils ».

Le référentiel de données peut sembler assez arbitraire – faites un tour dans le vôtre. Vous pouvez voir qu’il sélectionne et stocke certains lieux, heures et dates, son moteur déterminant si cela peut être important pour une mémoire de photos, une entrée de calendrier ou pour vous présenter des conseils de « départ immédiat » s’il peut identifier l’endroit où vous travaillez, là où vous vous reposez et où vous jouez. Vous pouvez tout à fait ajouter un lieu de résidence et de travail sur une carte, les adresses de votre choix, vous n’avez pas besoin que votre téléphone suive chaque lieu que vous visitez et décide de celui qu’il juge important pour vous faire gagner quelques secondes d’effort.

« Votre iPhone et les appareils connectés à iCloud garderont une trace des endroits où vous êtes récemment allé », dit Apple, « ainsi que de la fréquence et du moment où vous les avez visités, afin d’apprendre les endroits qui sont significatifs pour vous. Ces données sont cryptées de bout en bout et ne peuvent pas être lues par Apple. Elles sont utilisées pour vous fournir des services personnalisés, tels que l’acheminement prédictif du trafic, et pour créer de meilleurs souvenirs dans les photos ». Les données sont protégées par la sécurité de votre appareil – mais elles sont toujours là. Et, comme nous le savons, il n’y a pas de confidentialité absolue ni de sécurité absolue lorsqu’il s’agit de données.

Alors que le cryptage et la restriction d’Apple aux seuls appareils « réduisent certainement les risques en matière de sécurité et de confidentialité », dit le rédacteur d’infosec John Opdenakker, « j’ai personnellement désactivé cette fonction parce qu’elle n’offre pas de réels avantages et qu’elle donne juste la chair de poule ».

Vous pouvez également faire un tour dans les autres services de géolocalisation d’Apple pour trouver l’appareil dont vous avez besoin et dont vous voulez vous passer. Des publicités basées sur la localisation d’Apple, des alertes et même des suggestions basées sur ce que d’autres personnes près de vous ont pu acheter.

Le référentiel de données est étonnamment bien caché. Il n’est pas facile à trouver : il est caché trois niveaux plus bas dans vos paramètres de confidentialité. Vous pouvez le trouver comme suit : Paramètres – Confidentialité – Services de localisation – Services du système – emplacements importants. Ces deux dernières options se trouvent tout en bas des listes, les seules à briser les listes alphabétiques. Sous Services du système, vous pouvez également activer / désactiver un large éventail de trackers Apple. Des alertes et des suggestions basées sur la localisation, par exemple. Bien qu’il soit beaucoup moins problématique pour un iPhone de réagir à l’endroit où il se trouve ici et maintenant.

« Ce qui m’inquiète du point de vue de la protection de la vie privée », explique John Opdenakker, « c’est que cette fonction est activée par défaut et que le paramètre est caché de sorte que l’utilisateur moyen ne le trouve probablement pas ».

Ce que vous pensez de la capture et du stockage de ces données sur votre téléphone se résume à votre position dans le spectre de la confidentialité / de la commodité. Vous pouvez le désactiver complètement, supprimer des lieux spécifiques ou effacer votre historique quand vous le souhaitez.

Nous prendrons tous sans doute Apple au mot pour dire qu’il n’a pas vraiment accès à ces données, même s’il y a une différence entre lire des données réelles et en tirer un profit commercial sans compromettre sa sécurité. Feriez-vous confiance à Facebook pour ce niveau de suivi, par exemple ? Le niveau de détail de localisation dans les « emplacements importants » ferait la fierté d’une agence de détectives – vous transportez une base de données de vos mouvements. Si vous estimez que c’est un pas de trop et que le compromis de commodité ne vaut pas le risque, alors vous pouvez facilement le désactiver. Et si vous avez une raison quelconque de vous méfier de votre entourage, de ceux qui pourraient avoir accès à votre appareil, alors vous devriez absolument l’éteindre.

Vous n’êtes pas convaincu que cela pourrait devenir un problème ? « Quand j’enquêtais sur la criminalistique numérique pour la police », dit Jake Moore, « cette fonctionnalité peu connue est devenue extrêmement utile lors de la recherche de preuves sur les iPhone ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Zak Doffman

 

<<< À lire également : Twitter : Les Données De Localisation Permettent-Elles Vraiment De Prédire Un Crime ? >>>