Le pôle Nord magnétique de la Terre se déplace à vitesse grand V en direction de l’est, et plus précisément depuis l’archipel Arctique vers la Russie.

L’évolution rapide des pôles magnétiques soulève des inquiétudes quant au fonctionnement des systèmes de navigation, des GPS et des opérations militaires, puisque tous en dépendent. Le point en question se déplace en effet à une vitesse de 55 km par an, mais a tout de même ralenti récemment pour redescendre à 40 km par an.

 

 

Pourquoi le pôle Nord magnétique bouge-t-il ?

Le changement des pôles magnétiques de la Terre est naturel et il a déjà été constaté de nombreuses fois au cours de l’histoire. Il se déplace toujours dans la même direction, mais à des rythmes variés.

 

 

Les pôles magnétiques sont le résultat du noyau de fer en fusion de la Terre, qui se déplace au fur et à mesure que notre planète tourne. Ces courants de convection déclenchent des courants électriques et créent un champ magnétique autour de la Terre, qui la protège du vent solaire et des particules chargées du Soleil.

Les pôles Nord et Sud de la Terre correspondent aujourd’hui aux pôles Nord et Sud magnétiques. Mais cela n’a pas toujours été le cas, et parfois le champ magnétique s’inverse. Les scientifiques peuvent constater ces évolutions dans la roche, qui prend les empreintes de l’emplacement magnétique du pôle Nord lorsqu’elle est fondue.

Le constat de l’inversion du champ magnétique terrestre sur les dorsales médio-océaniques a constitué une étape cruciale dans notre compréhension de la tectonique des plaques.

 

 

Que change la révision du pôle Nord magnétique ?

Le World Magnetic Model (WMM) 2020 a été récemment mis à jour par les National Centers for Environmental Information et le British Geological Survey, afin de prévoir comment le pôle Nord magnétique a évolué et de prévoir dans quelle direction il se dirige pour les 5 années à venir, avant la prochaine rectification. Il a été officiellement découvert que le fameux point avait traversé le premier méridien.

Ces 20 dernières années, le pôle Nord magnétique s’est déplacé vers la Russie. Il allait d’ailleurs si vite que le WMM a été rectifié provisoirement en février 2019 pour éviter tout problème de navigation ou d’opération qui pourrait être causé par la différence entre le pôle Nord magnétique réel et celui utilisé par le modèle précédent.

L’emplacement certifié par le WMM a de multiples conséquences dans le monde entier. Que ce soit le transport aérien, aussi bien civil que militaire, ou encore les applications de navigation pour smartphones, tout dépend de ce point.

Dans les relevés géologiques, les inversions du champ magnétique terrestre ne suivent pas de schéma précis et sont constatées aussi bien tous les 100 000 ans que tous les 50 millions d’années. Ainsi et au vu des difficultés rencontrées pour mesurer l’activité à l’intérieur du noyau externe de la Terre, il est presque impossible de prédire une inversion du champ magnétique. Cependant, un affaiblissement du pôle Nord magnétique terrestre de l’ordre de 10 à 15 % a récemment été constaté.