Si le Black Friday américain s’est généralisé dans les années 1970, il a fallu attendre 2014 pour le voir s’exporter en France. En quelques années seulement, le concept à réussi à conquérir les cœurs français à tel point que la déferlante est impressionnante. Alors que certains font toujours le pied de grue devant les grilles des magasins, de nouveaux modes de consommation se sont immiscés dans cette tradition venue des Etats-Unis.

Amazon, leader du e-produit

Aux Etats-Unis comme en France, Amazon s’est imposé comme le leader du e-commerce à tel point qu’il a su transformer fondamentalement l’expérience utilisateur. Là où la firme a réussi son coup, c’est certainement dans le fait de répondre à un frein du consommateur très simple : l’attente. Si certains préféraient aller directement en magasin pour obtenir leur produit et rentrer avec, Amazon promet une livraison chez soi dès le lendemain. Outre sa rapidité légendaire, l’autre force de la firme américaine est son très large choix de produits, qui évite aux consommateurs de devoir aller dans plusieurs magasins pour faire son choix.

Outre ses compétences en e-commerce, Amazon est l’un des fers de lance du Black Friday. Chaque année, la firme s’y attelle avec soin, préparant toujours une large gamme de produits à prix réduits dès le lundi de la semaine précédant la date fatidique. Une belle opération qui leur a permis d’attendre le nombre de 970 produits vendus par minute durant l’édition 2016. En France, c’est 1,4 million d’articles qui ont été commandés sur le site de e-commerce.

Ce qui est sûr, c’est qu’Amazon est l’une des entreprises ayant fait évoluer les comportements utilisateurs lors du Black Friday. Là où les consommateurs se dirigeaient largement dans les boutiques, ils n’ont même plus à sortir de chez eux pour profiter des promotions. En accord avec les chiffres de la NRF, 44% des Américains ont participé au Black Friday de 2016 devant leur ordinateur tandis que 40% se sont rendus sur place. Les supports se multiplient eux aussi puisque le mobile et la tablette sont très plébiscités pour les achats en ligne. Alors que la France devient officiellement un pays mobile first en 2016, un tiers des Français aurait participé à l’édition de l’an dernier en utilisant son mobile ou sa tablette, souligne Webloyalty. Nul doute qu’une bonne partie des acheteurs participant à l’événement sont des digital natives, cette génération née entre 1980 et 2000 qui a grandi en même temps que le développement d’internet et des smartphones. Si le numérique a fait évoluer les usages et les comportements lors du Black Friday, il a aussi contribué à pousser les consommateurs vers d’autres produits.

Les utilisateurs ciblent de nouveaux produits

Alors que l’un des secteurs s’imposant principalement durant cet événement est la mode, les achats multimédias et numériques sont en train de prendre une place considérable. Chaque année, les produits technologiques tels que les drones et les forfaits mobiles séduisent de plus en plus. En 2015 par exemple, Apple avait fait le choix de tourner le dos au Black Friday avant d’y revenir de manière relativement discrète l’an dernier. En tout cas, la firme a fait le choix stratégique d’y retourner une fois de plus cette année en proposant principalement des réductions sur les MacBook et les iMac pour le Black Friday. L’an dernier, les ventes concernant les technologies (électroniques et téléphonie) ont représenté 34% des ventes totales du Black Friday, soit le secteur le plus prisé du 24 novembre.

Même si les marques (françaises ou non) de mode telles que Asos, Levis ou encore Pimkie se sont mises au pas elles aussi en proposant des réductions très agressives, les achats dans le domaine de la technologie ne devraient pas cesser d’augmenter avec les années. Outre les drones, les objets connectés comme les assistants personnels (Google Home, Amazon Echo…) se démocratisent de plus en plus auprès des foyers américains. Grande tendance de demain, les assistants vocaux et leur intelligence artificielle ne devraient pas tarder à pousser la porte de nombreuses habitations.

Bien que le Black Friday se termine sous peu, les promotions ne vont pas s’arrêter de suite puisque lundi prochain aura lieu le Cyber Monday. Le terme est apparu aux Etats-Unis en 2004. Le Cyber Monday permet aux consommateurs de profiter de promotions qu’ils auraient pu rater durant l’événement précédent. Et comme le Black Friday, il sera certainement un moment phare pour l’achat des cadeaux de Noël.