Régulièrement, les médias nous avertissent face au danger potentiel des smartphones. C’est aujourd’hui au tour d’Apple d’éveiller les soupçons, puisque selon des informations récentes, le célèbre iPhone pourrait être une source de danger pour ses propriétaires.

De nombreux témoignages publiés sur des sites d’information très médiatisés ont poussé le RF Exposure Lab à effectuer des tests sur l’iPhone 11 Pro. Le laboratoire californien en a conclu que le smartphone émettait plus de deux fois la limite maximale autorisée de radio-fréquence (3,8 W/kg alors que le maximum est fixé à 1,6 W/kg). Le rapport du laboratoire juge les méthodes d’évaluation de la Commission fédérale des communications (une agence américaine indépendante chargée de réglementer les télécommunications) désuètes. Difficile de savoir si Apple a une part de responsabilité dans cette affaire.

Si de nombreux médias ont pris cette information au pied de la lettre, il semble nécessaire de s’intéresser à cette histoire plus en détail. Nous sommes parvenus à déterminer que les tests menés par le RF Exposure Lab avaient été commandés par Penumbra Brands. La société en question se définit comme partisane des « produits qui améliorent la performance, l’esthétique et la durée de vie des appareils mobiles ». Pourtant, après une rapide visite de son site internet, il apparaît que celui-ci n’a pour seul objectif que de mettre en avant la marque Gadget Guard, qui commercialise des coques pour smartphone antiradiations.

Le site de Penumbra Brands lance également de nombreux avertissements sérieux quant aux iPhone et aux limitations de radio-fréquence fixées par la Commission fédérale des communications, affirmant, vous vous en doutez, que les coques de protection Gadget Guard sont les seules capables de réduire ces radiations. La société cite également un article du Chicago Tribune datant de l’an dernier, qui avait annoncé à tort que l’iPhone 7 dépassait les limites maximales autorisées. Interrogé à ce sujet, le groupe Apple n’a pas souhaité faire de commentaire. Il est à noter que la Commission fédérale des communications a effectué de nouveaux tests, qui montrent bien que l’iPhone 11 Pro est sans danger.

Cependant, si les tests officiels ne sont pas alarmants, nous savons depuis maintenant plusieurs années que les smartphones ne sont pas sans danger. De nombreux organismes nous avertissent régulièrement quant à la menace potentielle de la radiation cellulaire, mais il est encore trop tôt pour être vraiment sûr de ses conséquences à long terme.

 

<<< À lire également : iPhone 12 : Pourquoi Ce Modèle S’Annonce Déjà Comme Très Excitant >>>