Les responsables des médias sociaux et des réseaux sociaux sont un peu comme des journalistes. On s’attend à ce qu’ils deviennent des experts dans n’importe quel domaine « tendance », et ce, instantanément. Hier, c’était Facebook Live, aujourd’hui ce sont les Stories sur Instagram et demain il pourrait s’agir d’une toute nouvelle plateforme. Voici les dix meilleures astuces pour les marques et leurs responsables de réseaux sociaux pour rester vifs et créatifs.

  1. Planifiez à l’avance : entretenez un ou plusieurs calendriers de contenu. Ceux-ci doivent prendre en compte aussi bien les événements et conférences en interne primordiaux, que les vacances et les moments à l’extérieur. Planifiez le contenu de ces publications 30 jours à l’avance ou dans la mesure du possible.
  2. Mais restez dans les délais : si des publications ont été planifiées à l’avance, parcourez-les un jour à l’avance pour vous assurer qu’elles sont toujours bien adaptées. S’il y a un événement en direct ou une opportunité en temps réel pour votre marque, créez un processus d’approbation rapide en contactant les principales parties prenantes à l’avance pour vous assurer qu’une personne se tient prête à vérifier le contenu dans les meilleurs délais.
  3. Perfectionnez les employés : les chefs d’entreprise sont de grands ambassadeurs de marques, mais les employés débutants peuvent également jouer le rôle de « micro-influenceurs ». Encouragez-les à partager des offres d’emploi et du contenu, et à continuer à renforcer le pouvoir et l’authenticité d’une marque. Être une marque sur les réseaux sociaux, ça a du sens, mais quand il le faut, les gens suivent les gens. Le message semblera toujours plus accessible et plus pertinent s’il provient d’une personne plutôt que d’une marque. S’il y a des limites à propos de ce que les gens peuvent dire du point de vue de la réglementation, formez les employés pour que ces limites soient claires.
  4. Montrez, ne dites pas : le visuel compte pour beaucoup. Pas seulement sur Instagram, mais sur toutes les plateformes de réseaux sociaux. Rendez-le plus accrocheur, originaire de la plateforme, et moins banal ou institutionnel. Dans cet ordre d’idées, limitez le texte sur les photos. De nombreuses plateformes de réseaux sociaux ont même des règles sur la quantité de texte pouvant apparaître sur les publicités. Par exemple, Facebook et Instagram rejetteront les publicités payées contenant du texte sur plus de 20% de l’image.
  5. Collaborez avec d’autres marques : les meilleurs feeds sont un mélange de contenu original et de contenu réutilisé. Selon la marque, des exemples pertinents d’opportunités externes pourraient être des articles sur l’entreprise, des publications de partenaires généreux et des publications universitaires mettant en valeur des anciens employés.
  6. Personnalisez et optimisez chaque plateforme : Un fichier vidéo ne peut pas être partagé efficacement sur toutes les plateformes de réseaux sociaux. Réduisez-le aux bonnes dimensions et exigences de chaque plateforme. Au-delà des dimensions, considérez l’expérience utilisateur dans son intégralité, en particulier le son. En règle générale, les vidéos sur les réseaux sociaux doivent être conçues de manière à être diffusées sans son, grâce à des sous-titres ou des animations graphiques. Planifiez cela autant que possible avant de filmer. Cela facilitera grandement la vie de tous (infographistes, rédacteurs, gestionnaires de réseaux sociaux, etc.).
  7. Effectuez des analyses concurrentielles : examinez le contenu créé et partagé par les principaux concurrents sur les réseaux sociaux. En dehors des concurrents traditionnels, vérifiez ce que les meilleures marques partagent sur leurs pseudos. Suivez les autres, abonnez-vous à des newsletters, posez des questions lors de conférences industrielles – faites tout ce que vous pouvez pour apprendre grâce à l’osmose.
  8. Soignez votre voix : rédigez sur votre sujet de la même manière que vous parleriez à un collègue, un ami ou un membre de votre famille. Cela peut être plus difficile pour les spécialistes du marketing B2B, mais dans la mesure du possible, rédigez sur le ton d’une conversation. Si la loi rejette cette façon de rédiger, au moins, vous aurez essayé. Et à titre d’essais…
  9. Créez un processus d’approbation satisfaisant : les start-up sont généralement plus souples ici, mais de nombreuses entreprises B2B ont souvent besoin de plusieurs parties pour passer en revue chaque post avant sa publication. Ajustez les processus pour les contenus planifiés (voir astuce 1) et pour les contenus d’actualité (voir astuce 2) et essayez de vous fixer des échéances raisonnables dans les deux cas.
  10. Restez flexible : les plateformes, le contenu et l’audience vont probablement continuer à évoluer fondamentalement au cours des cinq prochaines années. Sachez que tout ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera probablement plus dans six mois. Les réseaux sociaux changent constamment et c’est bien ce qui les rend à la fois palpitants et épuisants.