France Digitale présentera vendredi au ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, ses propositions afin de soutenir et d’accélérer la transformation numérique du pays. 

“La France vient de vivre le plus grand moment de transformation numérique de son Histoire. Plus de la moitié de l’Humanité aura vécu le mois d’avril 2020 en confinement. La « distanciation sociale », présentée comme la solution contre l’expansion du coronavirus, aura surtout résulté en une distanciation physique, reportant l’essentiel de nos interactions sociales sur des usages numériques : télétravail, e-commerce, gaming, paiements digitaux, e-sport, etc. En quelques semaines, le nombre de télétravailleurs a été multiplié par dix, les achats du quotidien réalisés en ligne ont doublé et certaines cyberattaques ont été quatre fois plus intenses.” Tel est le bilan que dresse France Digitale du confinement duquel le monde et la France se sortent doucement. En parallèle du plan de relance de 500 milliards proposés la semaine dernière par la France et l’Allemagne, France Digital va présenter vendredi son plan de modernisation des structures numériques du pays. 


“Nous invitons la puissance publique à réarmer technologiquement le pays, en développant notre écosystème local de start-up autour de grandes 15 propositions regroupées en quatre axes stratégiques :

1. Réarmement technologique – Un plan d’investissement d’avenir de 10 milliards d’euros sur deux ans, accompagné d’une transformation numérique des grands groupes et d’une révolution de la commande publique ;
2. Investissement – Libérer 10 milliards d’investissement privé dans les start-up, par la recapitalisation de Bpifrance, le renforcement du réseau national de Business Angels et VC ;

3. Emplois durables et non-délocalisables – Un vaste plan d’“alphabétisation numérique”, avec notamment le prolongement du chômage partiel en “congé formation numérique” ;
4. Transition environnementale – grâce à la force des outils de transformation numérique.”

Selon France Digitale, ce plan nécessitera 10 milliards d’euros d’investissements publics et autant de la part du secteur privé. 

En voici les 15 propositions :