La nouvelle se répand partout dans les médias que le milliardaire à la tête de Microsoft, Bill Gates aurait commandé à Sinot Yacht Architecture & Design un superyacht à hydrogène de 644 millions de dollars. Nom de code de ce projet mystérieux : « The AQUA ».

D’après les caractéristiques du bateau dévoilées par le constructeur, il mesure 110 mètres et il est doté d’un double réservoir de 28 tonnes scellé sous vide pour contenir l’hydrogène liquide à moins 250 degrés Celsius. L’engin tout droit sorti d’un film de science-fiction a beaucoup attiré l’attention lors de sa révélation au Monaco Yacht Show en mai. 


Mais au cours des dernières 48 heures, les rumeurs concernant l’accord ont été démenties par la société de conception et n’ont fait l’objet  d’aucun commentaire de M. Gates. On ne sait pas exactement comment cette nouvelle largement diffusée s’est propagée, mais Sinot – qui qualifie ces articles de “factuellement inexacts” – profite certainement de la publicité. Indépendamment du fait que le milliardaire ait ou non commandé le navire, des questions techniques intrigantes demeurent.

La question de l’hydrogène

Pour expliquer la technologie de carburant à l’hydrogène très simplement, la technologie des piles à combustible à hydrogène fonctionne en produisant de l’électricité par une réaction chimique. L’hydrogène (H2) sous pression est le “carburant” du réservoir, qui interagit ensuite avec l’oxygène (O2) de l’air pour créer de l’électricité par une réaction chimique.
Les piles à combustible sont intrinsèquement plus efficaces que les moteurs à combustion, qui doivent d’abord convertir l’énergie potentielle chimique en chaleur, puis en travail mécanique. Actuellement, la plupart des moteurs à combustion interne fonctionnent avec un rendement d’environ 25 % et les centrales électriques atteignent un rendement d’environ 35 % ; cependant, une pile à combustible stationnaire, lorsqu’elle est utilisée dans un système de production combinée de chaleur et d’électricité, peut avoir un niveau de rendement supérieur à 80 %.

Le système des piles électriques est plus favorable pour l’environnement, puisque le seul combustible est l’H2O (on peut même le boire). Les piles à hydrogène sont une source d’énergie intarissable. 
En effet, l’hydrogène peut être transporté via un réseau de gazoducs, ou bien refroidi sous forme liquide comme le gaz naturel liquéfié (GNL). Le ravitaillement est identique à celui des voitures, avions et tout autre véhicule existant, à condition d’avoir accès à une station de gaz à hydrogène. Nombre de véhicules de la Marine ont été convertis à une énergie plus propre, le GNL.

Mais l’énergie hydrogène n’a rien de nouveau. C’est ce que la NASA utilise sous une autre forme depuis 1970 pour envoyer ses fusées dans l’espace. Par ailleurs, des véhicules à l’hydrogène ont déjà fait leur apparition sur le marché, sans grand succès de par le manque d’infrastructure et leur prix trop élevé.

Mais le véhicule AQUA n’a pas été conçu pour la consommation de masse, ce qui veut dire qu’il peut exceller là où les véhicules de transports ont échoué. 

Pour alimenter ses deux moteurs de 28 tonnes, l’AQUA utilisera une pile à combustible à membrane d’échange de protons (PEMFC), la principale technologie de pile à combustible à hydrogène actuellement utilisée dans de nombreux véhicules légers et de manutention. Ensemble, le système produira jusqu’à 4 mégawatts (MW) de puissance – soit 4 millions de watts. C’est plus que la moyenne des éoliennes terrestres, qui ont une capacité de 2,5 à 3 MW.

Le yacht peut couvrir plus de 6 945 km et peut atteindre les 17 nœuds, ce qui est plutôt rapide pour un bateau d’une telle ampleur avec la capacité pour 45 personnes à bord. 

On peut alors s’attendre à voir de grands bateaux de croisières et ferries s’équiper de la même technologie. Mais tout comme Tesla, ce genre de processus peut avoir besoin d’une marque de luxe pour lancer une technologie aussi novatrice et chère sur le marché. Ainsi, une fois qu’une grande gamme d’acheteurs est générée, l’énergie et les ressources peuvent être utilisées pour réduire les coûts de la technologie, améliorer l’infrastructure et atteindre l’échelle.

En outre, que Bill Gates soit derrière cette nouvelle technologie ou non, il y a de grandes chances que ce véhicule de luxe fasse son entrée sur le marché. 

<<< À lire également : Les Plus Beaux Yachts Du Miami Yacht Show 2020 >>>