Imaginez que vous venez de commander une pizza ou du dentifrice sur internet et au lieu de recevoir votre commande au bout d’une heure par coursier, elle pourrait arriver en moins de 15 minutes par la voie des airs. Quand pourrons-nous assister à ce spectacle ? Les habitants de certaines villes peuvent déjà bénéficier de services de livraison par drones.

Pour beaucoup d’entre nous, l’idée d’entendre des armées de drones voler au-dessus de nos têtes, livrant tout et n’importe quoi, des sushis aux courses de la semaine en passant par des coques de téléphones, semble encore futuriste. En effet, la possibilité de recevoir des colis sur nos têtes, ou que des drones errants entrent en collision avec des voitures, des bâtiments ou même des avions, est la raison pour laquelle des réglementations strictes existent à travers le monde, freinant dans une certaine mesure, le bourgeonnement de drones commerciaux. Mais cela ne durera pas longtemps.

La raison de ce changement est la suivante : les consommateurs veulent être livrés toujours plus rapidement. Après tout, il suffit d’un clic pour commander un article, alors pourquoi la livraison doit-elle prendre plus de temps ? Nous voulons être livrés instantanément, mais les vendeurs au détail font toujours face aux mêmes contraintes : des coûts logistiques très élevés et le gros défi du dernier kilomètre de livraison, en plus des centres de préparation de commandes excentrés, des coûts rédhibitoires et des aléas du trafic. Voilà pourquoi les détaillants en ligne ont autant de mal à s’adapter aux livraisons rapides. Les drones semblent alors offrir une solution rapide, écologique, moins chère et efficace sur le long terme. Mais cette solution est-elle réellement miraculeuse ?

 

Le point positif, c’est que ces dernières années, les réglementations ont eu tendance à aller dans le sens des livraisons par drones. En effet, ce moyen de livraison est devenu inévitable et il est de moins en moins perçu comme étant farfelu et dangereux.

Aux États-Unis, la FAA (Federal Aviation Authority) débute son programme UAS Integration Pilot, qui invite les différentes entités gouvernementales de plusieurs villes à s’associer avec des acteurs du secteur public afin d’accélérer ensemble, le développement sécurisé de ce genre d’appareils. Ce programme vise à fournir des solutions exhaustives à un large éventail de problèmes, y compris la gestion avancée du trafic, les procédures de sécurité, les protections contre le piratage des appareils, les livraisons de matériel médical, ou encore les conditions générales d’une utilisation commerciale.

Pourquoi les régulateurs américains prennent enfin position en faveur des drones ? Mise à part l’avantage écologique incomparable que présentent les drones, les régulateurs américains ne veulent tout simplement pas être en retard par rapport aux autres pays qui ont déjà adopté cette nouvelle technologie. Par exemple, une entreprise a récemment débuté un service de livraison à la demande à l’aide de drones autonomes, à Reykjavik, en Islande. On retrouve également des projets similaires dans certains pays africains comme la Tanzanie ou le Rwanda. Ces derniers ont démontré l’efficacité de ce genre d’appareils pour livrer des médicaments ou des réserves de sang, ce qui pourrait inspirer d’autres pays. Le transporteur chinois SF Holding affirme avoir obtenu une licence pour utiliser des drones, ce qui ouvre les champ des possible sur un marché immense.

Dans l’Union Européenne, des pays tels que le Danemark, la France ou encore les Pays-Bas, planchent actuellement sur le U-Space, un espace aérien pour les drones commerciaux : « il s’agit de la vision de la Commission européenne pour une gestion sûre et efficace du trafic de drones et qui permettra au marché des drones de générer des bénéfices économiques et sociaux ». De son côté, le Royaume-Uni a récemment présenté un système de suivi des drones afin de pouvoir mettre en place son propre programme.

La livraison à la demande n’est plus une exception, elle est même en train de devenir la norme. Les détaillants se ruent donc vers les solutions aériennes. Amazon bénéficie d’un flux constant de nouveaux brevets, notamment celui d’un entrepôt aérien. Alphabet, de son côté, rivalise d’imagination, car le groupe teste son propre programme de livraison par drones en Australie. En effet, les systèmes de drones actuels peuvent déjà naviguer dans des environnement urbains encombrés, tout en évitant les gratte-ciels, et ils utilisent même un système d’intelligence artificielle pour communiquer entre eux et éviter les collisions. Néanmoins, cette technologie est toujours en plein développement.

Les consommateurs seraient de plus en plus intéressés par la livraison par drones. En effet, une étude récente explique qu’ils sont en faveur de livraisons plus rapides à l’aide de drones.

Cependant, la technologie nécessite encore de grosses améliorations pour prouver aux consommateurs et aux régulateurs encore sceptiques que les drones sont plus sûrs que les moyens de transports habituels. Les compagnies de services de drones investissent également de manière importante afin de prévenir les piratages, pour garantir que vos sushis ne soient pas détournés et qu’ils finissent bien dans votre assiette.

Les questions liées à la protection de la vie privée doivent également être étudiées. Par exemple, comment pouvons-nous éviter que les drones collectent des informations sur votre maison depuis les airs. Mais au bout du compte, le réel défi est celui de la perception, comment faire accepter aux populations un balai incessant de drones au dessus des villes et des campagnes. Les barrières psychologiques érigées par la société sont les mêmes que celles auxquelles sont confrontés les véhicules autonomes. Les voitures autonomes envahissent nos routes et elles peuvent avoir des accidents, mais elles bénéficient d’une marge d’amélioration confortable, contrairement à nous, humains. Il s’agit donc de la meilleure option dont nous disposons à l’heure actuelle. Qui est responsable d’un accident ? Quel assurance devra payer ? Ces questions seront de plus en plus posées, mais les solutions suivront.

Avec les avantages indéniables que présente la livraison par drones, ne soyez pas surpris si un de ces jours, votre pizza arrive par les airs et beaucoup plus rapidement que prévu.