Le nouveau design controversé de l’iPhone 11 subit déjà un flot de critiques (malgré de récentes améliorations), mais c’est un problème bien plus immédiat qui se trouve au cœur des préoccupations d’Apple.

Le groupe de consommateurs Which? a découvert qu’Apple a largement surévalué la durée de vie des batteries de ses iPhone. « Which? a testé neuf modèles d’iPhone et a constaté qu’ils n’étaient pas tous à la hauteur des affirmations d’Apple en matière d’autonomie de la batterie. Le géant américain a déclaré que ses batteries duraient entre 18 % et 51 % plus longtemps que le montrent les résultats de Which? », déclare le site britannique dans un communiqué.


L’écart le plus important se situait au niveau du temps de parole. Apple affirme que l’iPhone XR fournit jusqu’à 25 heures de temps de conversation, mais selon les tests de Which?, il ne dure que 16 heures et 32 minutes. Cet écart est limité aux appareils Apple puisque Which? a testé un total de 50 modèles de cinq marques différentes (Apple, HTC, Nokia, Samsung et Sony) et seul HTC est tombé en dessous de ses revendications (de 5%) tandis que les autres ont surperformé les affirmations de leur fabricant, Sony se démarquant jusqu’à 21% par rapport à ses estimations.

« Avec les téléphones mobiles qui font désormais partie intégrante de la vie quotidienne, nous devrions pouvoir compter sur des appareils à la hauteur des estimations du fabricant », déclare Natalie Hitchins, responsable des produits et services pour la maison chez Which?. « Il y a des interrogations sur l’autonomie de certaines batteries de smartphones. Il est donc important de trouver une source d’informations indépendante et fiable avant d’acheter un nouveau téléphone. »

C’est sans surprise qu’Apple s’est empressé de se défendre, déclarant à Business Insider : « Nous testons rigoureusement nos produits et garantissons la durée de vie de nos batteries. Grâce à une intégration étroite entre le matériel et le logiciel, l’iPhone est conçu pour gérer intelligemment la consommation d’énergie afin de maximiser la durée de vie de la batterie. Notre méthode d’essai reflète cette intelligence. Which? n’a pas partagé sa méthodologie avec nous et nous ne pouvons donc pas comparer ses résultats aux nôtres. Nous partageons notre méthodologie de test publiée en détail ici. »

Which? a également publié sa méthodologie, et elle est très simple : « Pour faire ses tests, Which? recharge des téléphones neufs achetés indépendamment et observe leur durée de vie lors d’appels continus. »

À l’inverse, la description qu’Apple fait de sa méthodologie est plutôt vague : « Test réalisé par Apple en août 2018 sur des appareils et logiciels de préproduction iPhone XS, iPhone XS Max, iPhone XS Max et iPhone XR, sur des réseaux GSM et CDMA. Les tests d’autonomie de conversation ont été effectués sur un réseau VoLTE (Voice over LTE). Tous les réglages étaient par défaut à l’exception du Bluetooth, apparié à un casque, du Wi-Fi associé à un réseau, et de la fonction Wi-Fi « Demander à rejoindre les réseaux » désactivée. »

Il y a donc beaucoup de détails techniques, mais ces réseaux sont-ils vraiment représentatifs de l’expérience d’un utilisateur type ou plutôt d’un laboratoire d’essai ? S’agit-il d’appels continus ou d’une série d’appels ? Ce n’est pas la première fois que cela arrive, de nouvelles informations sont à attendre de la part d’Apple.

D’ici là, les utilisateurs devront faire preuve de méfiance. Pour la défense d’Apple, les appels sont de moins en moins importants à l’ère de la messagerie instantanée, mais cela ne justifie aucunement des performances aussi faibles. Si vous êtes adepte des appels téléphoniques, il sera préférable d’attendre que le problème s’éclaircisse.