Chaque fois qu’un secteur professionnel est confronté à une nouvelle technologie, des questions se posent sur la manière dont cette technologie va impacter les opérations et tâches quotidiennes, ainsi que les carrières des employés. Les avocats et les professionnels de la justice ne font pas exception. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle (IA) transforme le milieu de diverses manières, mais dans la plupart des cas, elle augmente simplement ce que les humains sont capables de faire, et les libère des tâches les plus basiques pour qu’ils puissent se concentrer sur des choses plus importantes, comme conseiller les clients, négocier des affaires, et comparaître devant les tribunaux.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?


L’intelligence artificielle imite certaines opérations humaines. Le terme est ainsi utilisé lorsque les machines sont capables d’accomplir des tâches qui requièrent généralement l’intelligence humaine. Le terme d’apprentissage automatique, quant à lui, est utilisé lorsque les ordinateurs utilisent des règles (algorithmes) pour analyser des données, et apprendre des informations à partir de ces données. L’intelligence artificielle est un facteur important qui modifie la façon dont la justice fonctionne.

Revoir des documents et faire des recherches

Les logiciels alimentés par l’intelligence artificielle améliorent l’efficacité de l’analyse des documents. Ainsi, les machines examinent les documents et les signalent comme pertinents dans une affaire en particulier. Une fois qu’un document est considéré comme pertinent, les algorithmes de l’apprentissage automatique peuvent se mettre au travail et trouver d’autres documents qui semblent tout aussi pertinents et utiles. Les machines traitent bien plus rapidement ces milliers d’informations que les humains. Elles peuvent ainsi aider à réduire la charge de main d’œuvre humaine, en transmettant uniquement les données nécessaires. Il est important que les recherches juridiques soient effectuées rapidement et dans le détail. Les systèmes d’IA tels que celui proposé par ROSS Intelligence exploitent ainsi le traitement du langage naturel pour faciliter l’analyse des documents.

Aider à effectuer une vérification préalable

Dans les cabinets d’avocats du monde entier, les professionnels de la justice sont occupés à faire preuve de diligence raisonnable, afin de découvrir des informations générales pour le compte de leurs clients. Ce travail comprend la confirmation des faits et des chiffres, et l’évaluation approfondie des décisions sur les cas antérieurs pour fournir efficacement des conseils à leurs clients (jurisprudence). Les outils d’intelligence artificielle peuvent aider ces professionnels de la justice à effectuer leur diligence raisonnable plus efficacement et avec plus de précision, car ce travail est souvent fastidieux pour les humains.

Examen et gestion des contrats

Une grande partie des cabinets d’avocats s’occupent d’examiner et décrypter divers types de contrats pour leurs clients, afin d’identifier et de prévenir les risques et problèmes liés à leur contenu, qui pourraient avoir des impacts négatifs sur les biens, les carrières, ou la réputation de leurs clients. Ils conseillent ou déconseillent ainsi leurs clients de signer certains papiers, et les aident à négocier les meilleures conditions. L’intelligence artificielle peut aider à analyser des dizaines de contrats en vrac, ainsi que des contrats individuels. Plusieurs sociétés ont créé des outils d’IA spécialement dédiés à l’examen de contrats, tels que Kira Systemes, LawGeex, eBrevia… qui aident à trier les contrats plus vite, mais aussi avec une marge d’erreur inférieure à celle des humains.

Prévoir l’issue des procédures judiciaires 

L’IA a la capacité d’analyser des données pour aider à prévoir les issues des procédures judiciaires, mieux que les humains. Les clients demandent souvent à leur conseiller juridique de prédire l’avenir, à grand coup de « Si nous allons jusqu’au procès, quelle est la probabilité que je gagne ? ». L’intelligence artificielle, qui a accès à des années de jurisprudence, peut ainsi aider les avocats à répondre plus pertinemment et plus assurément à ces questions.

Automatiser le divorce

Un règlement de divorce typique peut prendre plus d’un an et coûter près de 30 000 euros, en moyenne. Avec l’objectif de « régler chaque divorce à l’amiable », Wevorce offre aux couples en crise une solution de divorce en ligne, autoguidé, à moindre coût. Les couples peuvent définir leurs « résultats optimaux », et la machine alimentée par l’IA les guide à travers cinq modules. Des experts juridiques sont également disponibles afin de fournir des conseils, en cas de besoin.

Comment l’intelligence artificielle va transformer la justice ?

Selon Deloitte, près de 100 000 missions juridiques seront automatisées d’ici 2036. Et d’ici 2020, les cabinets d’avocats seront confrontés à un « point de basculement » stratégique. Il est maintenant temps pour les cabinets juridiques de se préparer et de s’engager, dans un état d’esprit de croissance, en mettant la peur de l’échec de côté et en commençant à développer l’utilisation de l’IA en interne. Nombreux sont ceux qui croient que l’innovation est la clé de la transformation de la justice. C’est d’ailleurs précisément ce que NextLaw Labs, « la première entreprise de technologie juridique créée par des avocats », prévoit de faire.

Il est clair que l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique transforment déjà les cabinets d’avocats et le secteur de la justice. Mais dans les années à venir, nul doute que les hommes devront apprendre à déléguer aux machines, afin d’être plus efficaces et plus compétitifs.