Le cofondateur de Peloton, Graham Stanton, effectue un virage à 180 degrés en passant du fitness à la finance.

Graham Stanton et son associé Edgar Thomas viennent de dévoiler leur toute nouvelle société spécialisée dans la comptabilité et la tenue des livres de comptes : Avise, un logiciel destiné aux directeurs financiers d’entreprise à croissance rapide. Le duo entend révolutionner le monde endormi des logiciels financiers en utilisant la même stratégie lisse et conviviale qui a permis à Peloton de réinventer l’industrie du fitness.

« Lorsque nous avons fondé Peloton en 2012, aucune entreprise technologique qui se respecte ne voulait investir dans les équipements de fitness. C’était une catégorie dopée qui n’avait pas connu beaucoup d’innovations depuis les années 1980 », explique Graham Stanton, qui a dans un premier temps dirigé les finances et le marketing de Peloton avant de créer le service de veille économique et stratégique. « Il en va de même pour les logiciels de comptabilité. De nombreuses fonctionnalités n’ont pas changé depuis les années 1980. Les innovateurs ne s’y intéressent pas et ce secteur est considéré, à tort, comme ennuyeux et déjà solutionné. »

Selon Graham Stanton et Edgar Thomas, les logiciels de comptabilité existants sont mauvais, dépassés et inadaptés pour les startups et les entreprises de taille moyenne à croissance rapide. D’une part, il existe des programmes de comptabilité basiques comme QuickBooks, conçus pour les petites entreprises. D’autre part, les ERP (Enterprise Resource Planning, appelés aussi PGI, Progiciel de gestion intégré) complexes des géants du logiciel comme SAP, Oracle ou Microsoft peuvent coûter des millions d’euros et nécessiter une armée de consultants et de techniciens pour fonctionner.

L’objectif du logiciel Avise est de combler cette lacune. Graham Stanton et Edgar Thomas veulent donner aux jeunes entreprises les mêmes outils que ceux utilisés par les sociétés du S&P 500, mais à moindre coût et avec une maintenance moins importante. Grâce à une conception dynamique, à l’informatique en nuage, à une interface collaborative et à des données en direct, le logiciel Avise peut servir de grand livre comptable et fournir des analyses en temps réel sur la santé financière d’une entreprise.

Graham Stanton et Edgar Thomas affirment que le logiciel Avise peut s’intégrer rapidement à des bases de données existantes, comme QuickBooks, et fournir un tableau de bord comptable en direct pour aider à piloter la stratégie d’entreprise et à faciliter la prise de décisions. « J’ai été frustré tout au long de ma carrière par les logiciels de back-office », déclare Graham Stanton. « Au début, c’est vraiment important. Il est difficile d’avoir une vue d’ensemble de l’entreprise et de savoir ce que vous devez faire pour cocher toutes les bonnes cases en matière de comptabilité et de conformité. Il y a un vide dans ce domaine sur le marché qui est devenu une obsession au fond de mon esprit. »

Jusqu’à présent, Avise a bouclé un tour de table de 5,5 millions de dollars (août 2020) mené par FinTech Collective, auquel se sont ajoutés des capitaux venant de Raga Partners, de GGV et des autres cofondateurs de Peloton.

Graham Stanton, qui occupe le poste de PDG d’Avise, apporte des astuces apprises chez Peloton pour pimenter le monde des logiciels destinés aux directeurs financiers : « L’expérience de l’utilisateur doit passer en premier. Avant Peloton, les appareils de fitness étaient une série de lumières clignotantes. Personne ne se souciait de l’expérience utilisateur. C’était triste. Il en va de même pour les logiciels financiers aujourd’hui. Nous avons conçu Avise pour les comptables qui utilisent ce type de produit ».

Edgar Thomas, comptable de profession et directeur opérationnel d’Avise, connaît bien ce problème : « Pendant des années, j’ai fait part à l’entreprise de logiciels de mes commentaires sur les moyens d’améliorer les produits, mais personne n’écoutait… Grâce à la perspicacité de Graham en matière de technologie destinée à des utilisateurs modernes, nous pouvons construire quelque chose de mieux que ce qui existe actuellement ». Pour aider à construire un produit convivial et basé sur la conception, Graham Stanton et Edgar Thomas ont recruté le spécialiste expérience utilisateur de Peloton, Eric Hwang.

Graham Stanton et Edgar Thomas ont décidé de quitter leur emploi pour lancer Avise lors de vacances en Islande en 2019. Le duo, diplômé d’Harvard en 2005, s’est rencontré lors de l’orientation des étudiants de première année et a été colocataire de leur deuxième à leur dernière année.

Après l’obtention de son diplôme, Graham Stanton a rejoint la société IAC du milliardaire Barry Diller, d’abord en tant qu’ingénieur chez Pronto.com, puis en tant que responsable du site de référencement des achats Gifts.com. Edgar Thomas, qui a grandi en Sierra Leone, est devenu comptable. Il a d’abord travaillé chez Deloitte, avant de retourner en Sierra Leone pendant l’épidémie d’Ebola en 2015 pour diriger les finances de Partners In Health. Il a supervisé plus de 35 millions de dollars d’aide internationale pour soigner les victimes et contenir l’épidémie. « C’était une expérience folle. La Sierra Leone était en grande partie une économie monétaire, et je me souviens être allé à la Banque centrale pour retirer 500 millions de leones, et ils n’avaient pas de liquidité pour nous donner l’argent dont nous avions besoin », explique Edgar Thomas.

Après l’introduction en bourse de Peloton en 2019, Graham Stanton a obtenu d’importantes retombées financières et cherchait à lancer une nouvelle entreprise : « Je suppose que je dois être accro à la lutte ». Edgar Thomas et lui envisageaient depuis des années de lancer une startup de logiciel, et lors d’un trajet en voiture en Islande, Graham Stanton a convaincu son ami, alors directeur comptable chez Alnylam Pharmaceuticals à Boston, de fonder Avise ensemble.

Graham Stanton et Edgar Thomas ont mené un premier tour de table en août 2020, en pleine pandémie de covid-19. Le duo a passé la période de confinement à développer un prototype. Actuellement, Avise compte 11 employés et lance une version de test alpha privée destinée à son réseau de fondateurs de startups. La version bêta est prévue pour l’automne.

Alors que Peloton est passé du statut d’équipementier de fitness à celui de communauté soudée avec plus de quatre millions d’abonnés et un commerce de vêtements en pleine expansion, Graham Stanton reste discret quant à la stratégie commerciale d’Avise : « Nous avons quelques masques qui traînent, mais oui, nous allons devoir améliorer notre jeu ».

 

 

<<< À lire également : EZYcount, quand la comptabilité des indépendants devient un jeu d’enfant >>>