Apple fait face à de nouveaux problèmes avec le MacBook Pro, cette fois au niveau du matériel. Cela va obliger la marque à la pomme à effectuer des réparations gratuites sur les appareils endommagés. Et la faute ne repose pas sur moins que les deux principaux composants qui font un ordinateur portable.   

Des détails sur ce problème et le correctif apporté ont en premier lieu été rapportés par Joe Rossignol, sur MacRumors :

« …lorsque le disque SSD (Solid State Drive) et la carte mère (logic board) tombent en panne, les deux doivent être remplacés simultanément. Le mémo d’Apple ne spécifie pas de raison sous-jacente qui expliquerait pourquoi ces deux composants en particulier crashent en tandem, ni combien d’appareils risquaient d’être affectés.

Apple semble néanmoins avoir autorisé des réparations gratuites pour ce problème spécifiquement, mais seulement si le MacBook Pro concerné est couvert par la garantie limitée à un an après achat, ou par un plan AppleCare+ ».

Une fois de plus, c’est dans le design même de l’appareil que l’erreur s’est logée. Mais contrairement à beaucoup d’autres problèmes, Apple a reconnu celui-ci (du moins à petit échelle). Mais le fait que les MacBook Pro endommagés ne doivent présenter aucun autre défaut pour être réparés ,voire remplacés, conduira probablement à des discussions passionnées au sein des Genius Bars du monde entier. Même si une petite éraflure et un disque SSD défectueux, ça n’a tout même pas grand-chose à voir…

Il est évident et plutôt clair qu’Apple a été en mesure de recueillir des données auprès de ses centres de réparation afin d’identifier la faille, et est désormais prêt à prendre toutes les mesures pour remédier à la cause. Néanmoins, la question qui persiste dans l’esprit de beaucoup est de savoir combien de données seront nécessaires pour qu’Apple reconnaisse la faille dans l’un des autres composants majeurs de son MacBook, à savoir le clavier papillon (plus connu sous le nom de butterfly keyboard).

Avec des procès en recours collectif en cours, d’innombrables histoires en ligne d’échecs multiples, et des comptes Twitter populaires qui se moquent ouvertement du manque d’action et de réaction d’Apple, il est temps pour Tim Cook et son équipe de régler ces problèmes liés au MacBook qui représentent la plus grande erreur de conception jamais vue par Apple.