Le parc d’attraction Disneyland Paris a lancé un système sans fil qui permet aux clients d’ouvrir les portes de leur hôtel et de payer pour tout, des billets du parc aux restaurants.

C’est un tout nouveau monde pour le complexe touristique qui, depuis l’ouverture de ses grandes portes en fer ornées en 1992, utilise des tickets de parc et des chèques-repas en papier. Ces derniers sont en cours de suppression progressive en vue d’une extension de 2 milliards d’euros qui sera lancée étape par étape à partir de 2021 et verra l’apparition de décors inspirés par Star Wars, Marvel Comics et La Reine des Neiges.

Disneyland Paris a commencé à tester l’accès sans fil en 2016 lorsque son hôtel Newport Bay Club a achevé sa rénovation. L’hôtel à thème nautique est l’un des plus grands d’Europe avec 1 098 chambres et suites, accessibles à l’origine par le mécanisme conventionnel d’insertion d’une carte-clé. Cependant, pendant la rénovation, ces cartes ont été remplacées par un système sans fil qui ouvre les portes lorsque la carte-clé est tenue devant la serrure. Et ce n’était que le début.

Dans une interview à l’issue de la rénovation, Yves Wencker, directeur de l’hébergement à Disneyland Paris, a révélé qu’il travaillait également sur un autre système de cartes qui semble promis à un bon succès. Yves Wencker le décrit comme un « support intelligent. Une carte bleue rechargée ornée du château de Disney que vous pouvez utiliser lors de vos achats dans le parc et dans nos restaurants. Vous pouvez payer avec la carte, reliée à votre carte de crédit. »

Le système, connu sous le nom de MagicPass « a récemment été déployé dans tous les hôtels Disneyland Paris », selon un porte-parole. Il utilise l’identification par radiofréquence (RFID) pour envoyer des données numériques par ondes radio. La carte peut être utilisée pour obtenir des billets du parc, des bons de repas et des suppléments (si achetés dans le cadre d’un forfait Disney Hôtel). Elle peut également stocker des tickets Fastpass qui permettent aux visiteurs de couper les files d’attente des attractions du parc. Disneyland Paris est en train d’introduire le système d’accès sans fil à tous ses hôtels, de même que le MagicPass. Yves Wencker explique qu’« à terme, il pourra y avoir un guichet unique où l’on vous remettra une carte qui vous permettra de tout faire ».

Il a ajouté que le projet de passer au sans fil a été mis en place avant qu’il ne rejoigne Disneyland Paris en 2016 et selon lui, « il a fallu environ cinq à dix ans pour l’introduire. C’est un investissement de plusieurs millions d’euros… Nous avons 5 800 chambres d’hôtel, c’est donc un vaste projet et il faut du temps pour aligner la technologie. »

Disneyland Paris abrite le cinquième plus grand complexe hôtelier de France avec huit immeubles sur place. Il comprend également 55 restaurants, deux centres de congrès, un terrain de golf de 27 trous et un quartier commercial et gastronomique de 44 000 mètres carrés. Au cœur du complexe se trouvent deux parcs : Disneyland Paris, le parc phare inspiré des contes de fées, et les Walt Disney Studios, qui ont pour thème le cinéma. Les deux parcs attirent environ 15 millions de visiteurs par an, faisant de Disneyland Paris l’attraction touristique la plus populaire d’Europe.

Selon Yves Wencker, les systèmes d’accès sans fil aux chambres et de paiement ont été testés en parallèle afin que Disneyland Paris puisse décider lequel de ces deux systèmes deviendrait sa solution tout-en-un. « Il faut avoir des alternatives et évaluer les risques », a-t-il dit, ajoutant que l’impact s’étend bien au-delà des hôtels eux-mêmes.  « Quand on déploie un tel projet, il faut réfléchir aux délais, aux risques ; cela passe par la création d’un laboratoire de démonstration. Ensuite, il faut également penser à la gestion du changement pour le personnel parce que cela pourrait changer la façon dont ils fonctionnent. Les ressources humaines sont très impliquées. »

Le complexe français se rapproche de son homologue américain, le Walt Disney World Resort en Floride, qui offre aux clients un bracelet sans fil de haute technologie pour accéder aux chambres d’hôtel et aux parcs, faire des achats et déclencher des effets dans les manèges.

Le bracelet se connecte à une application pour smartphone qui permet aux invités de réserver des heures pour aller sur les manèges et ainsi éviter les files d’attente. L’appareil stocke également les photos qui sont automatiquement prises par les appareils photos dans les manèges. Les détails personnels étant sauvegardés sur les bracelets, certains manèges peuvent même être programmés pour afficher les noms des invités sur les écrans à la sortie.

Yves Wencker a déclaré qu’il n’était pas possible d’importer simplement cette technologie des États-Unis, car « il y a des entités différentes, des technologies différentes, et les réglementations européennes peuvent être différentes de celles des États-Unis ». Mais l’objectif reste le même pour les deux parcs : « une expérience sans faille de l’entrée à la sortie ». Voilà une nouvelle plutôt féérique.