La transformation numérique des entreprises n’est pas nouvelle (presque toutes les organisations ont une adresse mail ou un site web), mais selon le secteur et le type d’activité, cette numérisation est à un stade plus ou moins avancé, creusant considérablement les écarts concurrentiels en matière de productivité et d’efficacité.

 

 

L’espace professionnel le plus numérisé aujourd’hui est le back office, c’est-à-dire l’ensemble des activités de support, de contrôle et d’administration d’une entreprise. Ces activités sont soutenues par des logiciels d’entreprise performants, avec des capacités de saisie, de stockage, d’échange et même d’automatisation des données qui transforment profondément le travail. Mais cette révolution n’a lieu qu’au poste de travail. Or, grâce aux progrès de l’IA, et notamment de la reconnaissance d’images, il est désormais possible d’ouvrir les portes des entreprises et de numériser les métiers de terrain. C’est le dernier bastion à conquérir pour que tous les processus – où qu’ils soient et quels qu’ils soient – puissent enfin bénéficier de l’automatisation et de la numérisation.

La digitalisation des processus est un enjeu clé pour les entreprises

La numérisation des processus métier est un levier important pour augmenter la performance des entreprises, avec pour clé la réduction des coûts par l’automatisation de certaines tâches, l’accélération de l’exécution des actions de gestion, et la focalisation des collaborateurs sur des actions à plus forte valeur ajoutée.

Depuis les années 1990, les organisations ont numérisé leur back office avec, par exemple, la mise en place d’ERP. La numérisation des processus métier (RH, comptabilité, administration, ventes, etc.) est devenue une priorité stratégique. Plus récemment, les avancées technologiques ont permis d’investir dans le front office (relations multicanal, portails clients, applications mobiles, centres de contact, etc.) afin d’améliorer l’expérience utilisateur et le parcours client.

Mais les entreprises sont inégalement digitalisées

Le degré de numérisation d’une entreprise est très variable, allant de la simple collecte et du stockage de données, au décloisonnement et à l’échange de données, et enfin à l’automatisation des processus, comme les solutions RPA (Robotic Process Automation). 

Le poste de travail est l’environnement privilégié pour la numérisation des processus d’entreprise, car les données générées sont très structurées et faciles à traiter. Mais qu’en est-il des métiers de terrain dans des environnements imprévisibles et non structurés ? En raison du manque de données et de visibilité dans ces métiers, la technologie n’a pas pu – jusqu’à récemment – répondre aux besoins des travailleurs de première ligne qui se sont longtemps trouvés au niveau zéro de la numérisation. Mais grâce à la technologie de reconnaissance d’images, il est maintenant possible d' »augmenter » les travailleurs de terrain avec la puissance de l’intelligence artificielle.

La reconnaissance d’images ouvre la porte aux métiers de terrain

Les opérations sur le terrain qui se déroulent dans le monde physique, en dehors du bureau, sont peu ou pas numérisées, se limitant au mieux à des outils de saisie ou au GPS. 

Le problème est que les actions sur le terrain n’ont pas d’existence numérique, car il n’y a pas assez de visibilité sur les données, qui sont trop imprévisibles et non structurées. En fait, il se passe une infinie variété de choses dans le monde physique qui rendent la catégorisation et donc l’exploitation des données très compliquée. 

Mais aujourd’hui, la technologie de reconnaissance d’images donne des yeux aux ordinateurs qui peuvent enfin voir, comprendre et agir sur le monde physique. L’IA permet de structurer des données afin de les traiter, les catégoriser et les comprendre, pour enfin automatiser les tâches et offrir aux professions de terrain tous les avantages de la numérisation. 

Une autre avancée technologique majeure pour les entreprises de terrain est la capacité de l’IA à fonctionner sans Internet, sur site. Cela permet aux techniciens et aux opérateurs d’avoir accès à l’automatisation, à un retour d’information en temps réel ou à des conseillers virtuels, où qu’ils se trouvent. 

Enfin, la numérisation des processus d’entreprise ne se limite plus au bureau, mais inclut également le terrain, grâce à la puissante technologie de l’IA qui s’adapte à toutes les conditions et à tous les types de données – et ce n’est pas trop tôt !

 

<<< A lire également : Face Au Virus : « Le Covid-19 Accélère La Transformation Numérique Des TPE-PME » >>>