Vous avez probablement entendu dire à quel point l’intelligence artificielle (IA) a transformé ou affecte actuellement de nombreux secteurs, allant des services financiers aux soins de santé. Vous n’avez peut-être pas réalisé à quel point cela change le divertissement pour adultes ainsi que l’industrie du porno. Comme dans d’autres secteurs, les changements apportés par l’intelligence artificielle peuvent contribuer à améliorer l’expérience utilisateur et les activités commerciales, mais il existe également des moyens inquiétants de l’utiliser abusivement.

Augmenter la personnalisation


Tout comme Netflix peut recommander des films basés sur ce que vous avez regardé précédemment ou Amazon peut suggérer des produits à acheter en fonction de votre historique de navigation et d’achat à l’aide de l’intelligence artificielle, l’IA peut également aider à étiqueter des films pornographiques. Pornhub, xHamster et YouPorn s’emploient tous à perfectionner leurs systèmes d’intelligence artificielle pour mieux recommander les films aux utilisateurs de leur plateforme.

Les algorithmes d’intelligence artificielle visualisent des milliers de films et d’images d’artistes pour pouvoir ainsi taguer les films dans lesquels ces célébrités jouent. Les utilisateurs du site ont la possibilité de fournir un feedback à l’algorithme pour indiquer si le marquage était précis. Ce retour des utilisateurs permet à l’algorithme d’intelligence artificielle de s’améliorer avec le temps.

Une fois que le système a terminé le tri des films par interprète, genre et thème, il devrait ensuite taguer les films en fonction de caractéristiques supplémentaires qui pourraient intéresser un utilisateur donné, telles que les positions, les localisations, la couleur des cheveux, etc.

L’IA a aidé à développer un sex toy

Le développement d’un simulateur de sexe oral est une autre façon d’utiliser l’intelligence artificielle dans le divertissement pour adultes. VIECI est la société qui a créé Autoblow AI pour offrir aux hommes un sex toy de haute technologie (considérant que l’entreprise s’était concentrée sur les femmes plutôt que les hommes, pour les sex toys de haute qualité). Ils affirment que l’Autoblow AI est « le tout premier appareil qui utilise l’intelligence artificielle pour reproduire des techniques sexuelles humaines ».

Pour y parvenir, les scientifiques ont utilisé six jours (8333 minutes) de séquences pornographiques pour apprendre à l’algorithme d’IA à reproduire le sexe oral. La vidéo a été lue à 50% de vitesse pour permettre à l’ordinateur de faire 30 captures d’écran de la vidéo par seconde et de rendre compte de la position de la bouche. Ce travail a permis de découvrir les 16 « zones de la bouche les plus utilisées » dans les films. Selon l’entreprise, le résultat du travail de l’intelligence artificielle est une expérience aussi réelle que possible.

Faux porno et fausses représentations

Outre les avantages pour l’industrie, l’intelligence artificielle peut être utilisée de diverses manières dans le divertissement pour adultes, pour présenter une image déformée ou pour exploiter les ressemblances avec des individus qui, eux, n’ont donné aucun consentement. Quand une vidéo révéla le visage de l’actrice Gal Gadot (Wonder Woman) sur une vidéo où la femme avait une relation sexuelle avec son demi-frère, cela a montré à quel point il est facile d’utiliser des individus – et leurs ressemblances – sans permission, et faire croire qu’une personne a fait ou dit quelque chose qu’elle n’a jamais fait. Même s’il était assez facile de repérer les problèmes qui indiquaient qu’il s’agissait d’une vidéo trafiquée, c’était tout de même crédible et cela montre donc à quel point il est facile de créer des vidéos très réalistes pouvant nuire à la réputation et à la carrière des gens.

C’est un exemple de deepfakes – du porno incluant des visages de célébrités « photoshoppées » automatiquement en utilisant l’IA sur des corps faisant partie de films porno. Scarlett Johansson, Taylor Swift et Maisie Williams en ont toutes été victimes. À l’heure actuelle, les célébrités sont les plus vulnérables à ce genre d’attaque car il existe un grand nombre d’images et de vidéos accessibles au public, que les algorithmes d’intelligence artificielle peuvent utiliser pour créer des images plus réalistes.

Un autre programmeur a créé une application appelée DeepNude qui utilisait l’intelligence artificielle pour modifier des images de femmes entièrement vêtues et les faire apparaître nues. L’application a provoqué un tel scandale que le programmeur anonyme l’a supprimée quelques jours à peine après son lancement. L’application était gratuite, facile à utiliser et faisait courir le risque à toutes les femmes d’être exploitées par ces fausses images.

Facebook pour contrôler le « revenge porn »

DeepNude et des outils similaires montrent à quel point il est facile de créer et de diffuser du « revenge porn ». En réponse, Facebook utilise l’intelligence artificielle pour rechercher et signaler des images intimes partagées sans consentement. Il s’agit là d’une avancée positive de la part de Facebook, qui demandait auparavant aux victimes de « revenge porn » de signaler des images inappropriées ou d’envoyer leurs images intimes à la société, avant que les modérateurs de contenu prennent des mesures pour supprimer les images. L’intelligence artificielle peut trouver et marquer les images, puis les faire parvenir aux humains pour les réexaminer. La technologie d’intelligence artificielle sera utilisée sur Facebook et Instagram et a été formée pour identifier les images « presque nues » (c’est-à-dire les photos de lingerie) et les messages désobligeants.