Comment expliquer que Tim Cook et Apple n’aient pas réussi à comprendre le marché du smartphone en Chine ? Les objectifs de vente n’ont pas été atteints, la vente d’iPhone a chuté, et Apple a dû publier un avertissement sur ses tristes résultats trimestriels.

Bien que le marché du smartphone chinois ait chuté de manière globale, les ventes d’Apple ont baissé encore plus bas et plus rapidement que la moyenne. Le marché du smartphone de Chine a chuté de 9,7 % contre 19,9 % pour les ventes d’Apple.

Tim Cook a déjà recensé une série de facteurs qui seraient à l’origine de cette baisse des ventes ; il pense en particulier aux subventions accordées aux transporteurs qui font gonfler le prix de l’iPhone, aux taux de change étrangers, et aux tensions entre les États-Unis et la Chine. Cook a présenté ces facteurs dans une lettre adressée à ses investisseurs, dans laquelle il prend le marché chinois comme responsable des faibles ventes du trimestre.

Cependant, le problème semble plutôt venir de la société Apple elle-même. Le marché chinois a évolué pendant la seconde moitié de 2018, et Apple n’a pas su détecter ces changements et s’adapter à eux, ou alors les a ignorés en pensant qu’ils n’affecteraient pas les ventes d’iPhone. Trois éléments clés de ventes ont échoué en Chine, et ils auraient pu être évités.

Il est important de comprendre qu’en Chine on se soucie peu des iMessages, tout passe par WeChat. Si votre téléphone ne possède pas WeChat, il ne se vendra pas. Et comme l’application est multiplateforme, il est facile de passer d’Android à iOS.

Cela signifie qu’Apple se retrouve au même niveau que n’importe qui. Dépourvu des super pouvoirs d’iOS, Apple doit mettre en avant son logiciel. Cependant, comme la technologie et le design d’Apple ont généralement un ou deux ans de retard sur les fabricants chinois, la famille des iPhone XS ne se démarque pas sur le marché chinois.

De plus, les iPhone XS et XS Plus n’apportent rien de nouveau en termes de logiciel par rapport aux iPhone précédents bien qu’ils soient les derniers à être sortis. Tout comme les iPhones 5S et 6S n’avaient pas réussi à s’imposer sur le marché chinois.

Apple pensait que l’iPhone XR relancerait les ventes grâce à son prix peu élevé, mais la Chine aime les smartphones vedettes et luxueux, ce qui ne laisse pas sa place au XR en tête des ventes. La marque Apple étant appréciée pour son prestige, qui voudrait acheter ses smartphones bas de gamme ?

Pour finir, le marché des smartphones coûteux n’est pas sans limite et il peut lui arriver de saturer. Si les nouveaux appareils ne proposent pas de réels avantages par rapport aux précédents, peu de gens vont vouloir l’acheter.

Le marché chinois du smartphone s’est contracté fin 2018, et Apple n’a pas réussi à comprendre que le territoire avait besoin d’une approche différente.

Les annonces de septembre concernant le reste de l’année 2019 et les changements éventuels seront très important pour inverser la tendance.