Apple va commencer à fournir des pièces détachées à ses clients pour leur permettre de réparer eux-mêmes leurs appareils. Il s’agit d’un changement important pour le géant technologique, qui a longtemps insisté sur le fait qu’il était le seul à pouvoir effectuer des réparations.


 

Faits essentiels

  • Dans le cadre d’un programme appelé Self Service Repair, les clients peuvent acheter des kits contenant des pièces d’origine Apple et des instructions sur la façon de réparer leurs propres appareils, a annoncé la société dans un article de blog mercredi.
  • Dès le début de l’année prochaine, le programme sera d’abord lancé aux États-Unis pour les modèles d’iPhone 12 et 13, avant d’être étendu à certains ordinateurs Mac et à d’autres pays.
  • Les premières versions du kit se concentreront sur « les modules les plus couramment entretenus », à savoir l’écran, la batterie et l’appareil photo de l’iPhone, a indiqué Apple, avant de s’étendre à d’autres fonctionnalités.
  • Grâce à ce nouveau programme, les clients n’annuleront pas leur garantie en réparant eux-mêmes leur appareil.
  • Il s’agit d’une victoire importante pour le mouvement du « droit à la réparation », qui a cherché à mettre fin aux pratiques de l’industrie technologique qui empêchent les clients de réparer leurs propres appareils ou de les faire réparer par un tiers.
  • Néanmoins, « se rendre chez un réparateur professionnel avec des techniciens certifiés qui utilisent des pièces d’origine Apple est le moyen le plus sûr et le plus fiable d’obtenir une réparation », a déclaré l’entreprise.

 

Contexte clé

En 2019, Apple a commencé à vendre des kits similaires et des manuels d’instructions aux ateliers de réparation indépendants. Selon l’entreprise, il y a 5 000 fournisseurs de services autorisés et 2 800 fournisseurs de services indépendants qui reçoivent actuellement des pièces d’origine Apple. En juillet, la Federal Trade Commission a annoncé qu’elle allait enquêter sur les entreprises qui bloquent les réparations extérieures de produits comme les ordinateurs et les téléphones. Apple avait fait pression contre les lois précédentes sur le « droit de réparer », car les ateliers de réparation extérieurs réduisent le nombre de programmes internes coûteux de l’entreprise.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Marisa Dellatto

<<< À lire également : Apple ouvre les podcasts de la BBC au monde entier >>>