Les nouveaux MacBook Pro d’Apple n’ont pas connu une sortie facile. La “Touch Bar” crée peut-être un nouveau paradigme d’interface utilisateur mais les choix opérés autour des ports USB-C, le tarif élevé et les problèmes d’autonomie de la batterie sont comme des boulets que les ordinateurs compacts de la firme de Cupertino traînent depuis leur lancement en octobre dernier. Le magazine “Consumer Report” a analysé les MacBook Pro et a décidé de ne pas les recommander.

 

En raison de grandes variations des valeurs obtenues lors des tests des batteries, Consumer Report n’a pas pu déterminer avec sûreté une valeur moyenne d’autonomie pour ensuite recommander les derniers MacBook Pro à l’achat. Au lieu de cela, le magazine a utilisé le seul chiffre qu’il a jugé pertinent pour le public – la plus petite autonomie de batterie relevée sur chaque machine :

 


“Cependant, avec tous les résultats disparates obtenus lors de nos tests des MacBook Pro, une moyenne ne refléterait rien que le consommateur ne vivrait en réalité. Pour cette raison, nous présentons les résultats les plus faibles, et utilisons ces chiffres pour calculer les scores. C’est la seule durée que nous conseillons en toute confiance au consommateur, et sur laquelle il pourra s’appuyer, s’il envisage d’utiliser le produit sans alimentation électrique.

L’autonomie de la batterie est une caractéristique importante des ordinateurs portables, et elle représente une part significative du score global. Après avoir compilé tous nos résultats, Consumer Report estime que les trois MacBook Pro ne répondent pas aux standards actuels.”

 

Comme l’autonomie n’atteint que peu d’heures, Consumer Report ne peut recommander aucun des MacBook Pro de cette année.

 

La récente mise à jour par Apple de son macOS a enflammé l’opinion car elle a supprimé le témoin de “charge restante”, au motif que les besoins très variables des processeurs rendent plus difficile la prédiction des usages personnels. Plusieurs rapports ont montré que macOS 10.12.2 a augmenté l’endurance de la batterie pour plusieurs utilisateurs, bien qu’Apple n’ait pas confirmé avoir changé un quelconque code pour gérer les problèmes d’alimentation.

 

La famille des MacBook Pro de cette année s’est révélée être l’une des ventes les plus rapides de l’année ; il est donc peu probable que les problèmes de batterie aient un réel impact sur la proportion des ordinateurs propulsés par macOS sur le marché des portables. Le rôle de Consumer Report est donc de rendre le consommateur conscient qu’Apple connaît des problèmes de batterie en 2016. Ceci a beaucoup plus de poids qu’une question posée sur les forums du support d’Apple ou des commentaires sur Reddit.

 

Apple doit aussi affronter un nombre grandissant de rapports sur les problèmes de gestion de batterie dans iOS. L’entreprise a reconnu un problème sur un nombre limité d’iPhone 6S mais la preuve est faite que le problème s’étend à plusieurs générations de matériels iOS.

 

Il est peu probable que ces problèmes empêchent les clients d’acheter un MacBook Pro, ou le dernier iPhone ou encore revoir leur position face aux produits d’Apple. Après tout, l’iPhone a survécu au “vous le tenez mal’ avec le placement de l’antenne, les différents problèmes de mobile qui se tord (bendgate), et, récemment, la maladie des écrans tactiles. La capacité à rebondir après des problèmes subis par les consommateurs n’est pas l’apanage d’Apple. On peut considérer la confiance retrouvée dans la marque Samsung après le problème du Note 7 qui prenait feu comme un exemple de la part d’un concurrent.

 

Ce que tout ceci fait réellement c’est effacer l’idée selon laquelle Apple serait différent, aurait un plus grand respect pour l’expérience client, et serait une entreprise magique qui respecterait toujours ses promesses. Apple redescend de sa tour d’ivoire, pour se mettre au même niveau que les autres entreprises de son domaine d’électronique de consommation, puisqu’elle retire des bénéfices, repousse les limites du marketing et s’appuie sur approximativement les mêmes technologies que ses concurrents. Le problème de batterie d’Apple sera réglé prochainement, mais sa ligne de production actuelle sera raccourcie. Tim Cook et son équipe n’auront d’autre choix que de s’appuyer sur l’élan engendré par les succès précédents pour garder la base de fans engagés et enthousiastes en 2017.