Retrouvez dans cet article les 5 actualités de la tech qui ont été annoncées depuis début octobre, ainsi que leurs répercussions sur votre activité.

 


1. Amazon propose désormais de payer avec ses mains   

La semaine dernière, le groupe d’e-commerce a annoncé le lancement d’Amazon One, sa nouvelle technologie de reconnaissance des mains. Cette dernière permettra aux clients d’être identifiés par une signature biométrique de la main, qui comprendra tous les détails de la paume. L’idée est de fournir un nouveau moyen tech de régler ou de confirmer ses cartes de fidélité à l’aide d’un scanner aux caisses. Cette nouvelle technologie pourrait également être utilisée dans des lieux tels que le bureau ou les événements sportifs, afin de rendre l’entrée plus efficace. (Source : Fox Business)

Quelles conséquences pour votre activité ?

Il ne s’agit pas simplement d’une demande de brevet, mais bien d’une véritable technologie qui sera déployée cette année. D’autres innovations tech de sécurité similaires, basées sur la biométrie (scanners oculaires, reconnaissance faciale), devraient continuer à s’imposer sur le marché. Il y a donc de fortes chances pour qu’en plus de devoir accepter diverses formes de paiement, du Bitcoin à Apple Pay, vous deviez maintenant vous préparer à accepter le paiement avec la paume de la main.

 

2. Facebook a transformé la messagerie Instagram, la rendant compatible avec Messenger

La semaine dernière, le groupe Facebook présentait son projet détaillé visant à remplacer la messagerie directe d’Instagram par l’application Messenger, qui lui appartient aussi, dans le but de combiner les services. Ce changement permettra aux utilisateurs d’Instagram et de Facebook de trouver des contacts, de mettre en attente des appels vidéo et d’envoyer des messages à d’autres utilisateurs. Il ne sera donc pus forcément nécessaire de télécharger les deux applications. Une fois que les utilisateurs auront choisi de mettre à jour leurs applications, l’icône de Facebook Messenger remplacera celle de la messagerie d’Instagram. (Source : Reuters)

Quelles conséquences pour votre activité ?

Facebook s’efforce de créer une meilleure symbiose avec sa plateforme Instagram. L’entreprise a déjà introduit des fonctionnalités permettant aux annonceurs de travailler avec les deux plateformes par le biais d’une interface combinée, et met également en place davantage de fonctionnalités pour la vente croisée de produits. Au final, si vous êtes actif sur Facebook, vous devriez également étendre votre présence en ligne à Instagram, vous constaterez que les deux services se recouperont bien plus dans les années à venir.

3. Google Meet ne limitera plus les appels gratuits à 60 minutes

Le groupe a annoncé qu’il ne prévoyait pas de limiter les forfaits gratuits avant mars 2021. Alors que le géant de la tech avait initialement prévu de limiter les appels de Google Meet pour les utilisateurs de forfaits gratuits à 60 minutes à partir du 1er octobre, cette période a été prolongée, car les dirigeants ont réfléchi à la période des fêtes imminentes et à d’autres événements susceptibles d’être annulés à cause de la pandémie de coronavirus. Toutefois, Google prévoit toujours de mettre fin à l’accès gratuit à certaines fonctionnalités de la G Suite et de la G Suite for Education. (Source : The Verge

Quelles conséquences pour votre activité ?

Si vous êtes une petite entreprise et que vous utilisez Google Meet, vous bénéficiez désormais d’un répit temporaire pour ne plus avoir à payer le service. Profitez-en tant que ça dure.

 

4. Des écoles américaines ont refusé de verser une rançon à des hackers, et en ont payé le prix

Le district scolaire du comté de Clark à Las Vegas a été victime d’une attaque informatique et, en refusant de verser la rançon, a dû en payer les conséquences. Le groupe de hackers à l’origine de l’attaque a décidé de publier des dossiers et des informations sensibles, comme les numéros de sécurité sociale des employés et les notes des élèves du district. Les attaques contre les écoles deviennent de plus en plus rentables pour les hackers, en raison du passage à l’enseignement à distance pendant la pandémie. En moyenne aux États-Unis, chaque secteur d’activité voit le paiement des rançons augmenter de 60 %. (Source : Newser)

Quelles conséquences pour votre activité ?

Le secteur tech des rançongiciels pèse un milliard de dollars, et pour les hackers, il suffit de quelques efforts pour faire tomber tout un établissement scolaire. C’est un avertissement permanent pour les petites entreprises qui sont souvent victimes d’attaques elles aussi. Un conseil : suivez une formation, maintenez vos systèmes d’exploitation à jour, installez des logiciels de sécurité, faites des sauvegardes en ligne, mettez en place une authentification multifacteurs. Et souscrivez à une cyberassurance, juste au cas où.

 

5. Le paiement des rançons aux hackers pourrait bientôt être interdit

Un ancien haut responsable du National Cyber Security Centre britannique suggère que les lois doivent sévir contre les entreprises et les commerces qui paient les rançons. Il est même allé jusqu’à dire que le paiement de ces dernières devrait être interdit. En effet, les forces de l’ordre déconseillent généralement de payer aux hackers les rançons demandées, car il n’existe aucune garantie que les données seront restituées après le règlement. Les experts estiment par ailleurs que si le paiement des rançons devenait illégal, les hackers recevraient moins de paiements, ce qui pourrait ralentir ou réduire la fréquence des attaques. (Source : ZDNet)

Quelles conséquences pour votre activité ?

Si tous les conseils mentionnés ci-dessus se sont pas suffisamment efficaces, ceci pourrait être la solution. Mais ne vous faites pas de faux espoirs, l’interdiction du règlement des rançons, ce n’est pas pour tout de suite.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Gene Marks

 

<<< À lire également : Ces Actualités Technologiques Qui Vont Impacter Votre Entreprise >>>