Il semblerait que l’obsession généralisée pour des dents blanches et brillantes ait eu un impact sur notre santé bucco-dentaire.

En effet, la plupart des kits et des solutions rapides en vente libre proposant de blanchir ses dents font souvent plus de mal que de bien. Certes, l’utilisation de peroxydes et d’agents de blanchiment pour éroder les taches de surface fonctionne techniquement, mais sans l’aide d’un professionnel des soins dentaires, elle érode également les dents sous les taches.


Les sœurs Golnar et Haleh Abivardi, deux entrepreneures, ne le savent que trop bien elles aussi. En tant que médecins dentistes et fondatrices du groupe dentaire international Swiss Smile, elles ont constaté les résultats de près pendant des décennies.

Haleh Abivardi, l’aînée, nous explique sur Zoom : « Les principales plaintes de nos patients utilisant un dentifrice ou des produits blanchissants étaient l’hypersensibilité, les dents tachées et les cloques sur les gencives. Une utilisation excessive pouvait même entraîner l’élimination de la surface de l’émail et la dentine jaune pouvait alors transparaître. Au lieu de devenir plus blanches, les dents étaient plus décolorées ».

Pour les sœurs, ce problème n’a pas été facile à résoudre. Elles savaient qu’elles pouvaient proposer des traitements blanchissants plus sûrs et plus efficaces, mais le marché du blanchiment dentaire à domicile avait connu une croissance exponentielle, tout comme le marché de la sensibilité dentaire, ainsi que leur propre activité.

En 2002, un an après le lancement des bandes Crest Whitestrips aux États-Unis, les sœurs Abivardi ouvrent la première clinique Swiss Smile avec zéro patient, vingt employés et aucun fonds de roulement au milieu d’un centre commercial à Zurich. Golnar se souvient : « Tout le monde pensait qu’on était vraiment folles. C’était un concept véritablement nouveau ».

Cette année-là, les sœurs ne dorment pas plus de trois ou quatre heures par nuit, travaillant à la création d’une identité d’entreprise tout en gérant la clinique (365 jours par an, de tôt le matin à tard le soir), mais le concept fait rapidement ses preuves.

La cadette note : « Je me souviens que notre mère disait toujours “Si tu as une vision, fonce” », et c’est ce que les deux sœurs ont fait, ouvrant d’autres cliniques, une école d’hygiène dentaire et une académie dentaire sous le nom de Swiss Smile.

En 2007, elles étendent leur activité à toute la Suisse, et ouvrent des succursales à Saint-Moritz, Moscou et Londres, promouvant l’importance d’une santé bucco-dentaire pratique et agréable.

Mais le concept est limité : les gens ne vont chez le dentiste qu’une ou deux fois par an, et certains des plus importants problèmes de santé bucco-dentaire sont dûs à la façon dont les gens prennent soin de leurs dents à la maison. Haleh admet : « Nous nous rendons compte que notre vision n’était pas complète. Ce n’était en fait que le début ».

Les deux femmes lancent donc vVardis, leur toute nouvelle ligne de produits d’hygiène bucco-dentaire fabriqués de manière durable et riche en produit blanchisseur : le premier à être bon pour les dents.

Golnar précise : « Nous croyons en la science et la technologie, mais aussi en l’efficacité de la médecine naturelle. C’est pour cela que nous avons combiné le meilleur des deux dans nos nouveaux produits ».

Mais sans aucun d’équivalent sur le marché auquel comparer leurs ambitions, le succès n’arrive pas du jour au lendemain. Toutefois, après quelques années en laboratoire, les sœurs commencent à constater des résultats incroyables grâce à un composé naturel d’hydrogel qui réussit à blanchir et à protéger les dents. Aujourd’hui approuvée par la FDA et brevetée dans le monde entier, la WX Formula est au cœur de chaque produit du rituel vVardis.

L’aînée nous explique : « WX est tellement génial, car il copie la nature dans la façon dont elle construit la dent. La formule enveloppe les dents, en s’associant avec le fluorure dans une matrice protectrice, qui encourage l’émail à se reconstruire naturellement ».

Son action blanchissante est également sans peroxyde, et provient de cristaux d’hydroxyapatite, qui diffusent et réfléchissent la lumière, plutôt que de décoller l’émail des dents. C’est pour cette raison les produits contenant la WX Formula peuvent être utilisés quotidiennement, même sur les dents sensibles, les couronnes en composite et les plombages.

Selon Golnar : « La formule associe la médecine naturelle à la science, l’innovation au confort, et la qualité supérieure à la durabilité ». Et elle sait de quoi elle parle. Les quatre produits de la gamme vVardis contiennent tous la WX Formula.

La concentration la plus élevée se trouve dans le vVardis Aletsch, un gel-sérum à brosser qui rend les dents plus blanches, plus lisses et plus brillantes dès la première application. Il est en vente aux États-Unis pour la modique somme de 250 $.

« J’ai quatre enfants (les plus jeunes ont 10 et 12 ans) et je ne leur ai jamais donné de produits blanchissants. Même pas les produits Swiss Smile », reconnaît Haleh. « Aletsch est le premier produit de blanchiment que je donne à mes enfants, parce que je sais qu’il n’y a aucun danger ».

Pour les autres produits de la gamme, le dentifrice vVardis Edelweiss et le bain de bouche Weissbad, valant respectivement 55 $ et 45 $, sont riches en fluorure, en laurier-rose des Alpes (un humectant antibactérien) cueilli à la main et en extrait d’edelweiss hautement antioxydant, pour une fraîcheur durable.

Puis vient la vVardis Rheinholz, une brosse à dents sans BPA dotée d’un manche en bois de hêtre suisse certifié FSC, cultivé de manière durable. Les diverses combinaisons de poils effilés favorisent le blanchiment, et l’infusion naturelle de particules de carbone antibactériennes permet de nettoyer les dents plus en profondeur, mais aussi en douceur. Elle est en vente au prix de 40 $.

 

vVardis
La brosse à dents vVardis en bois | Crédit photo : vVardis

 

Ainsi, la durabilité est une priorité absolue pour les sœurs Abivardi. Tout le bois, le papier et les emballages secondaires des produits sont fabriqués à partir de bois certifié FSC, et le dentifrice Edelweiss est même proposé dans un tube en bois breveté en épicéa, fabriqué à partir de 95 % de ressources renouvelables, dont la sciure de bois créée par des menuisiers.

Golnar Abivardi conclut : « Pour nous, les éléments humains et holistiques de la dentisterie ont toujours été prioritaires. Quand votre bouche est saine, votre corps suit ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Lela London

 

<<< À lire également : Tend : Quand La Visite Chez Le Dentiste Devient Amusante >>>