Pfizer a commencé à tester son vaccin sur de jeunes enfants, rejoignant ainsi d’autres fabricants de médicaments dans une course vers ce qui constituerait une étape majeure dans la lutte contre la Covid-19. AstraZeneca, qui a été approuvé dans plus de 70 pays mais pas aux États-Unis, a commencé à évaluer l’efficacité de son vaccin Covid-19 sur des enfants de six ans en février.

 

Faits marquants

  • Une nouvelle phase d’essais testera l’efficacité du vaccin Covid-19 sur des enfants âgés de six mois à 11 ans, a déclaré à Forbes Keanna Ghazvini, porte-parole de Pfizer.
  • Pfizer et la société allemande BioNTech espèrent disposer des premières données de l’essai d’ici fin 2021.
  • La U.S. Food and Drug Administration a autorisé le vaccin Pfizer-BioNTech pour toute personne âgée de plus de 16 ans en décembre.
  • Moderna et Johnson & Johnson, deux autres fabricants de médicaments dont les vaccins Covid-19 ont été approuvés pour une utilisation d’urgence chez les adultes américains de 18 ans et plus, ont également annoncé leur intention de tester leurs vaccins sur des enfants et des nourrissons au cours des derniers mois.

 

Contexte clé

Dans la première phase de l’essai Pfizer-BioNTech, les scientifiques tenteront de trouver le « niveau de dose efficace » du vaccin Covid-19 pour les enfants. La société a indiqué qu’elle testerait des doses de vaccin comprises entre 10 et 30 microgrammes sur 144 enfants, en commençant par le groupe le plus âgé, puis en passant aux plus jeunes. Ainsi, si un dosage est tolérable pour les enfants âgés de cinq à onze ans, les scientifiques testeront ensuite le groupe d’âge plus jeune. Une fois la dose déterminée pour chaque groupe d’âge, les phases suivantes de l’essai permettront d’évaluer diverses mesures de l’efficacité du vaccin contre la Covid-19.

 

Tangente

Dans une déclaration à Forbes, Mme. Ghazvini a déclaré que Pfizer et BioNTech étaient « encouragés » par les résultats obtenus jusqu’à présent dans l’essai du vaccin Covid-19 sur des adolescents âgés de 12 à 15 ans. Ces données « ont étayé la justification de notre étude sur des enfants plus jeunes », a-t-elle ajouté, et devraient être publiées « bientôt ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Gina Heeb

<<< À lire également : Covid-19 : Pfizer va tester un traitement antiviral sous forme de pilule >>>