Avant même le film « Les Dents de la mer », les requins ont toujours fasciné le public depuis que l’homme explore les océans du monde. Une nouvelle exposition au Musée américain d’histoire naturelle de New York explique comment ces animaux ont vu le jour, comment ils ont évolué au fil du temps et à quoi ils sont confrontés aujourd’hui.


 

Ayant ouvert ses portes le 15 décembre 2021, « Sharks » met en lumière la diversité de ces créatures à travers des dizaines de modèles grandeur nature dont la taille varie de 10 centimètres à 80 centimètres de long. L’exposition offre également un aperçu de leurs espèces préhistoriques et modernes, de leurs habitats et de leurs styles de chasse, ainsi que des menaces de conservation auxquelles les requins sont confrontés aujourd’hui.

En plus de fournir des informations scientifiques, l’exposition est conçue pour démystifier les perceptions erronées sur les requins. Il s’agit d’expliquer pourquoi les requins sont essentiels dans le monde naturel et pourquoi ils ne devraient pas être considérés comme une menace majeure pour les humains.

« L’idée que l’on se fait des requins, à savoir qu’il s’agit de grands prédateurs vicieux dont il faut avoir peur, ne pourrait être plus éloignée de la vérité », a déclaré John Sparks, conservateur au département d’ichtyologie du musée et conservateur de « Sharks », dans un communiqué de presse. « Les requins et leurs proches constituent un groupe d’organismes incroyablement anciens et diversifiés, qui jouent un rôle essentiel dans le maintien de la santé des écosystèmes qu’ils habitent. »

« En fait, les humains sont beaucoup plus une menace pour les requins qu’ils ne le sont pour nous », a ajouté Sparks. « Nous espérons que les gens repartent de cette exposition passionnante avec une nouvelle appréciation des requins et qu’ils comprennent que ce sont des créatures magnifiques qui doivent être vénérées, et non craintes. »

Les visiteurs de « Sharks » exploreront l’anatomie, la diversité et le comportement des requins et de leurs proches parents en rencontrant des requins tigres, des grands blancs et d’autres espèces bien connues. L’exposition présentera également des espèces moins connues du grand public, comme la raie torpille et la chimère à long nez. Il y a aussi le minuscule requin-lanterne nain, qui brille dans le noir et est assez petit pour être tenu dans la main.

L’exposition « Sharks » présentera des fossiles provenant des vastes collections du musée, des recherches actuelles et un « défilé » de requins mettant en évidence des espèces anciennes et modernes. L’une des espèces de cette cavalcade est le mégalodon, un méga-prédateur préhistorique. Surnommé le « Tyrannosaurus rex des mers », le mégalodon était si grand qu’il s’attaquait aux baleines.

Des projections médiatiques, des vidéos et un écran de projection de 11 mètres de long et de 3 mètres de haut mettent en évidence la diversité des requins qui nagent dans les eaux de la Terre aujourd’hui. Les scènes de cette installation et une partie des autres séquences de « Sharks » ont été fournies par l’émission « Shark Week » de Discovery.

Les visiteurs découvriront l’exposition « Sharks » dès leur entrée, avec des images de requins glissant à leurs côtés. Une exposition interactive sans contact d’un requin grandeur nature donne un aperçu de l’anatomie et de la biologie des requins, notamment des différentes manières dont les diverses espèces de requins se reproduisent.

Si vous avez programmé un voyage à New-York dans les mois à venir, l’exposition « Sharks » est ouverte au public au Musée américain d’histoire naturelle jusqu’au 14 août 2022. Le musée est situé au 200 Central Park West.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Michele Herrmann

<<< À lire également : Biovancia : nature et science au service de la micro-nutrition >>>