Ces millésimes sont les plus rares sur Terre, car ils reviennent tout droit de l’espace. Une douzaine de bouteilles de vin ont séjourné dans un endroit qui ne voit passer que très peu d’humains : l’espace ! Ces bouteilles sont désormais de retour sur Terre, poussant les œnophiles à se demander comment un séjour dans l’espace peut modifier le profil d’un vin.

 

En novembre 2019, dans le cadre d’une expérience menée par la start-up Space Cargo Unlimited, SpaceX a envoyé dans l’espace une douzaine de bouteilles de château Petrus et 320 sarments de vigne de merlot et de cabernet sauvignon. Ces bouteilles et ces sarments ont séjourné pendant un an à bord de la Station spatiale internationale (ISS), en orbite autour de la Terre. Ce scénario rappelle une chanson de David Bowie ou le film 2001 : L’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick.

Au total, les douze bouteilles de château Petrus du millésime 2000 ont passé 438 jours et 19 heures à bord de l’ISS, à une altitude de 400 km de la Terre. Le projet a été réalisé en partenariat avec Mission WISE, un programme privé de recherche spatiale appliquée. Les bouteilles sont revenues sur Terre le 14 janvier 2021, à bord d’une capsule Dragon de SpaceX.

Mercredi 24 mars, la start-up Space Cargo Unlimited a tenu une conférence de presse à Bordeaux. Lors de cette conférence, un petit groupe d’experts a pu déguster ce vin de l’espace pour déterminer les modifications d’un tel séjour sur sa composition. Les experts ont procédé à une dégustation à l’aveugle au cours de laquelle ils ont comparé le vin spatial avec de simples bouteilles terrestres.

Quelles ont été les conclusions de cette expérience ? Le séjour dans l’espace a modifié la couleur du château Petrus. Les experts ont constaté « de réelles différences tant du point de vue de l’apparence que du goût. » Selon les commentaires recueillis par Space Cargo Unlimited, le Petrus qui a séjourné dans l’espace présente une « différence de couleur » avec « une légère coloration brique » et « des teintes rubis avec des reflets brique. » Ces conclusions constituent la première phase de la recherche. Le vin de l’espace va désormais rejoindre un laboratoire pour examiner les répercussions d’un tel séjour à l’échelle moléculaire.

En parallèle, les scientifiques surveillent l’évolution des 320 sarments de vigne de merlot et de cabernet sauvignon, qui ont aussi été envoyés sur l’ISS où ils ont séjourné dix mois dans des alvéoles sans lumière et à l’hygrométrie maîtrisée. Selon les premières observations, les sarments partis dans l’espace, qui ont depuis été replantés, notamment dans des serres de l’Institut scientifique de la vigne et du vin, pousseraient plus vite que les plans restés sur Terre.

« Même s’il est encore prématuré de fournir des conclusions scientifiques, ces premières observations valident cependant l’approche unique et innovante de Space Cargo Unlimited, qui consiste à la fois à utiliser l’espace comme nouvel environnement de recherche pour l’avenir de l’agriculture, mais également à tirer profit de la vigne et du vin, qui sont un incroyable support pour la recherche scientifique, comme l’a démontré Pasteur par le passé », ont déclaré Emmanuel Etcheparre et Nicolas Gaume, co-fondateurs de Space Cargo Unlimited.

Actuellement, la start-up développe une nouvelle expérience dans le cadre du programme de la Mission WISE, qui devrait se dérouler l’année prochaine à bord de l’ISS.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Elva Ramirez

<<< À lire également : Premier Vol Habité SpaceX, Une Victoire Pour Elon Musk ? >>>