Le 4 juillet, Kanye West a déclaré sur Twitter qu’il envisageait se présenter aux élections présidentielles. Cette déclaration a été suivie par quatre heures d’interviews mardi, lors desquelles il a déclaré :

  • Qu’il se présente à la présidence en 2020 sous un nouveau parti — la fête d’anniversaire — grâce aux conseils d’Elon Musk et d’un mystérieux candidat à la vice-présidence (qu’il a déjà choisi). Il a ajouté : « Comme tout ce que j’ai entrepris dans ma vie, j’entreprends pour gagner ».
  • Qu’il ne soutient plus le président Donald Trump. Il a déclaré : « Je profite de cette interview pour retirer ma casquette rouge ».
  • Que l’affirmation que tous les Afro-Américains sont démocrates est une forme de racisme et de suprématie blanche.
  • Qu’il n’a jamais voté de sa vie.
  • Qu’il a été atteint du Covid-19 en février.
  • Qu’il se méfiait d’un vaccin contre les coronavirus, qualifiant les vaccins de « marquage du bétail ».
  • Qu’il croit que les centres de Planning familial ont été implantés dans les villes par les suprématistes blancs pour faire leur sale boulot ».
  • Qu’il envisageait un modèle d’organisation de la Maison-Blanche basé sur le pays secret du Wakanda dans Black Panther.

Et ce n’est que le début. Lors de la plupart des appels téléphoniques, il a déclaré qu’il avait 30 jours pour prendre une décision finale sur sa candidature à la présidence. Cependant, à ce moment-là, il aura dépassé la date limite de dépôt des candidatures pour la plupart des États. De même, il pense pouvoir retarder l’échéance en raison du Covid-19. Il a déclaré : « Je suis entouré d’experts. En effet, je projette d’en discuter avec Jared Kushner, la Maison-Blanche, ainsi que Joe Biden. De plus, mes deux seuls conseillers sont ceux qui m’ont soutenu le 4 juillet : ma femme Kim Kardashian-West, et Elon Musk, avec lequel j’en parle depuis des années ».


Au bout d’une heure d’interview, il a déclaré qu’il comptait bien se présenter en 2020, alors que son plan initial était de se présenter en 2024. Le slogan de la campagne ? « YES ! », son second ? Michelle Tidball, un pasteur du Wyoming. Enfin, pourquoi la fête d’anniversaire ? « Car quand on aura gagné, ce sera l’anniversaire de tout le monde », a dit Kanye West.

Si tout cela ressemble à une parodie, ou à un épisode particulièrement surréaliste de Keeping Up With The Kardashians, Kanye West affirme être très sérieux. Il nie que ce soit un coup de publicité pour son prochain album.

Cela dit, il n’en dit pas beaucoup contre Trump contrairement à Joe Biden. Un tel contraste n’atténuera certainement pas l’idée que « la fête d’anniversaire » n’est qu’une ruse pour aider à réélire Donald Trump. « Je ne dis pas que Trump se met sur mon chemin, il peut faire partie de mon chemin. Et Joe Biden ? Huh ? Barack Obama est spécial, Donald Trump est spécial, Bill Clinton est spécial, mais Joe Biden n’est pas spécial. On dit que Kanye West est spécial. En effet, les USA ont besoin de gens spéciaux afin de les diriger ».

À partir de là, il a fait des déclarations sur de nombreux sujets :

Sur son appartenance politique :

« Si Donald Trump ne se présente pas, je me présenterai comme républicain. Mais si Donald Trump se présente, je me présenterai en tant qu’indépendant ».

Sur son soutien à Donald Trump au préalable :

« Donald Trump paraissait être le président le plus tourné vers la religion, c’est pour cela que nous l’avons soutenu ».

Sur la casquette MAGA :

« Outre le fait que j’aime les hôtels Trump et les saxophones dans le hall, j’ai porté la casquette rouge pendant les manifestations afin de protester contre la ségrégation des votes dans la communauté noire ».

Sur le débat racial au sein de la Maison-Blanche :

Jared Kushner a déclaré : « Nous n’avons pas de dirigeants noirs. Pourquoi ? Parce qu’ils ont tué tous les leaders noirs ». (Ni la Maison-Blanche ni les sociétés Kushner n’ont répondu hier aux demandes de commentaires de la part des journalistes).

Sur les démocrates :

« C’est une forme de racisme, de suprématie et de contrôle de la part des Blancs que de dire que tous les Noirs doivent être démocrates. Toutes ces informations sont diffusées sur les réseaux sociaux par les démocrates, ceux qui m’ont menacé. On m’a dit que si je votais pour Donald Trump, ma carrière musicale serait terminée. On m’a menacé en tant que célébrité pour que je fasse partie d’un seul parti. On m’a menacé en tant que Noir afin d’entrer dans le parti démocrate. Et c’est ce que les démocrates font subir émotionnellement à mon peuple ».

Sur les résultats des votes :

« Voyons si la nomination aura lieu en 2020 ou en 2024, car c’est Dieu qui nomme le président. Si je gagne en 2020, alors c’est la nomination de Dieu et si je gagne en 2024, alors cela sera la nomination de Dieu ».

Sur le remède contre le Covid-19 :

« Nous prions. Nous prions pour la liberté. Il s’agit de Dieu, nous devons arrêter de faire des choses qui rendent Dieu furieux ».

Sur les vaccins :

« Il y a bon nombre d’enfants qui sont paralysés à cause des vaccins. Alors quand on nous dit que le remède contre le Covid-19 est avec un vaccin, je suis extrêmement prudent ». Kanye West a ajouté : « C’est du marquage du bétail. Ils veulent implanter des puces en nous, pour que nous ne puissions pas franchir les portes du paradis. Quand je dis « ils », je parle des humains qui ont le Diable ancré en eux ».

Sur la décision de se présenter aux présidentielles :

« Tout à commencé à l’époque où l’on m’a attribué les MTV Michael Jackson Video Vanguard Awards. Je me souviens d’avoir été chez ma belle-mère, parce que ma maison était en travaux. J’étais sous la douche en train de penser, car j’écris des raps sous la douche. Soudain, j’ai commencé à rire hystériquement, en me disant que j’allais aller me présenter, chanter, parler des cérémonies, ensuite dire que j’étais président ». Kanye West a ensuite ajouté : « C’est à ce moment-là que ça m’a frappé, je veux être président des États-Unis ».

Sur la politique étrangère :

« Je ne l’ai pas encore développée. Je me concentre sur la protection des États-Unis, avant tout, grâce à notre grande armée. Concentrons-nous d’abord sur nous-mêmes ».

Sur l’avortement :

« Je suis pro-vie parce que j’applique la parole de la bible ».

Sur le fait d’être un novice en politique :

« Je dois dire en toute humilité qu’en tant qu’homme, je n’ai pas toutes les pièces du puzzle. Au moment où je vous parle, je ne sais pas pour quelle campagne politique je vais opter. En effet, quelqu’un peut dire : « Hé, j’ai une voiture toute neuve pour vous, elle est de l’autre côté de la rue et vous êtes si excité que vous courez dans la rue et vous vous faites renverser par une voiture en essayant de courir vers votre nouvelle voiture ». C’est comme ça qu’ils contrôlent la communauté noire, par le biais des émotions. Ils nous excitent, mais ensuite, pendant 400 ans aucun changement n’opère ».

West
Source : Getty Images

Sur la nécessité d’une guérison raciale après George Floyd :

« Eh bien, Dieu a déjà commencé à guérir cette plaie, nous devons tous prier et nous agenouiller. En effet, les écoles et les infrastructures ont été conçues pour que nous ne soyons pas vraiment tout ce que nous pouvons être, mais juste assez bons pour travailler pour les entreprises qui ont conçu les systèmes scolaires. Heureusement, nous sommes en train d’outrepasser cela, nous allons avancer jusqu’à amender la constitution ».

Sur le Black History Month :

« Chaque année, le Black History Month doit nous rappeler que nous ne pouvions pas voter, en raison de la suprématie blanche. Nos esprits sont tellement plus infinis que ce que l’on trouve sur TikTok ou Instagram, ce qui essaie d’influencer nos enfants et la prochaine génération sur ce que nous sommes ».

Sur le fait d’avoir été atteint du Covid-19 :

« J’avais des frissons, je tremblais dans le lit, je prenais des douches chaudes, je regardais des vidéos qui me disaient ce que je devais faire pour m’en remettre. Je me souviens aussi que quelqu’un m’avait dit que Drake avait le Covid-19 et ma réponse a été : « Ah non ! Drake ne peut pas être plus malade que moi ! » ».

Sur sa candidature en 2020 :

« Dieu m’a juste donné la clarté et m’a dit qu’il était temps. J’étais en bonne santé, puis j’ai fini à l’hôpital. Les gens me traitaient de fou, mais je ne le suis pas. De plus, à travers mon parcours de musicien, j’ai pu avoir l’air fou parce que ce n’était pas le moment d’être président, contrairement à aujourd’hui ».

Sur Joe Biden :

« Cet homme, Joe Biden, a dit que ceux qui ne voteront pas pour lui ne sont pas Noirs. Allons-nous faire comme-ci nous n’avions pas entendu cela ? Donald Trump et Joe Biden, retirez-vous ! C’est le pays de Dieu, nous faisons tout pour servir Dieu, personne d’autre que Dieu. Je suis au service de notre Seigneur et sauveur, Jésus-Christ, et je mets tout ce que j’ai en jeu afin de servir Dieu ».

Sur les politiques de développement :

« Je ne sais pas si j’utiliserais le mot « politique » pour désigner la façon dont j’aborderais les choses. Ce n’est pas une politique, c’est un design. Nous devons innover dans le design pour pouvoir libérer l’esprit ».

Sur le modèle de gestion de Wakanda :

« Beaucoup d’Africains n’aiment pas le film Black Panther et leur représentation dans Wakanda. Cependant, je vais utiliser le cadre de Wakanda parce que c’est la meilleure explication de ce que notre groupe de conception va ressentir à la Maison-Blanche. Comme dans le film, nous allons travailler et innover, ensemble.

Sur la prière au sein des écoles :

« Il est primordial de rétablir la crainte et l’amour de Dieu dans toutes les écoles et les organisations. Se faisant, la crainte et l’amour de toute autre chose sera amoindri. Il y a eu des meurtres à Chicago à un niveau record, car les êtres humains qui travaillent pour le Diable ont enlevé Dieu et la prière des écoles ». Kanye West a ajouté que l’oubli de dieu a entrainé plus de drogue, plus de meurtres et plus de suicides ».

Sur les impôts :

« Je n’ai pas encore fait assez de recherches à ce sujet. Je vais faire des recherches avec les plus grands experts qui servent Dieu et nous viendrons avec la meilleure solution. Cette réponse sera la même pour tout sujet pour lequel je n’ai pas fait de recherches ».

Sur la Chine :

« Quand je deviendrai président, je promets que la NBA s’ouvrira à nouveau à toutes les nationalités, et le monde verra les plus grands athlètes jouer. J’aime la Chine. Ce n’est pas la faute de la Chine si le Covid-19 est là. Ce n’est pas non plus la faute du peuple chinois. La Chine a changé ma vie et m’a donné une perspective très large, car ma mère, en tant que professeur d’anglais, l’a enseigné en Chine quand j’étais en CM2 ».

Sur la peine de mort :

« Tu ne tueras point. Je suis contre la peine de mort ».

Sur la brutalité policière :

« L’une de mes tâches est de mettre fin à la brutalité policière. Les policiers sont aussi des personnes. Par exemple, dans l’affaire George Floyd, un Afro-Américain est allé en prison alors que c’était son premier jour dans la police. Aurait-il dû sauter devant cette personne et perdre votre emploi le jour même ? Surtout dans ce climat où 40 000 personnes ont perdu leur emploi ? Cet homme a été mis dans une position où (il n’a probablement pas réalisé que le policier allait aller aussi loin) il était probablement si effrayé, en état de choc, paralysé, comme tant de personnes afro-américaines ».

Sur ses autres priorités :

 « Retirer les produits chimiques de nos produits cosmétiques. En effet, il y a des produits chimiques qui affectent notre capacité à servir Dieu ».

Sur son slogan de compagne :

« Eh bien, mon deuxième album s’appelle Late Registration. De même mon slogan sera : Kanye West YES, pas YEP, pas YEAH, mais YES, YES, YES. Quand je serai président, nous allons faire la fête ! ».

<< Article traduit de Forbes US – Auteur : Randall Lane >>

<<< A lire également : Zoom Sur Ces Artistes Qui Ont Interdit À Donald Trump D’utiliser Leurs Chansons >>>