Le chef d’Etat brésilien Jair Bolsonaro veut maintenir l’activité économique de son pays, faisant fi de la menace de pandémie du covid-19 qu’il minimise dans ses prises de position sur les réseaux sociaux. Une attitude censurée par Twitter qui a retiré la vidéo de ce dernier -tout chef d’état soit-il- en train de s’offrir un bain de foule.

Le virus Covid-19 n’a pourtant pas épargné le Brésil qui déclarait hier 136 morts et 4256 infectés. Des chiffres qui n’ont pas fait changer d’avis le chef d’Etat brésilien qui a fustigé les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), y compris de son propre ministre de la Santé Luiz Henrique Mandetta, pour le confinement qui s’est mis en place dans les différents États du pays. Redoutant une crise économique sur le long terme, il souhaite le maintien de l’activité du pays au détriment de la propagation de ce qu’il aime à appeler une « petite grippe ». Dans son allocution télévisée du 26 mars dernier, il déclarait : « le Brésil ne peut pas s’arrêter, s’il s’arrête nous devenons le Vénézuéla. » tout en dénonçant « l’hystérie » de la pandémie provoquée selon lui par les médias brésiliens. Des propos qui font polémiques dans son pays où il est déjà l’objet de nombreuses protestations, avec depuis deux semaines des centaines de milliers de brésiliens qui expriment à 20 heures leur mécontentement à leur balcon dans un concert de casseroles (un panelaço). En publiant sur son compte officiel Twitter des vidéos de lui en train de s’adonner à un bain de foule, il s’est vu néanmoins retirer deux d’entre elles par la plateforme.

Une mesure justifiée par Twitter comme l’obligation de « prendre en compte les contenus qui vont éventuellement à l’encontre des consignes de santé publique émanant de sources officielles et qui pourraient augmenter le risque de transmission du Covid-19“. Une censure politique ? La crise sanitaire donne ici à voir la place des réseaux sociaux dans l’échiquier politique avec un message de santé publique devenu mondial qui prime sur la position d’un chef d’état.


 

Vidéo bain de foule Jair Bolsonaro
Vidéo bain de foule Jair Bolsonaro

 

Très récemment, Jair Bolsonaro aurait commencé à prendre la mesure du danger en admettant que l‘épidémie de Covid-19 constitue “le plus grand défi” posé à son pays, même s’il maintient que la lutte contre la pandémie ne doit pas nuire à l’économie.

 

<<< À lire également : CAC 40 : Quel Scénario De Marché Avant Le Déconfinement ? >>>