En pleine nature, l’hôtel de luxe brésilien la Toca da Coruja offre à ses hôtes des conditions idéales pour un séjour loin de toute pression professionnelle. 

Une aventure familiale 

En 1991, la famille Faria-Ribeiro, les fondateurs de l’hôtel Toca da Coruja, quitte la très mouvementée et polluée ville de Sao Paulo pour Praia de Pipa, petit village de pêcheurs sur la côte ouest brésilienne. Les parents caressent l’idée d’élever leurs enfants en contact avec la nature et dans un mode de vie sain. Devant l’afflux de touristes, spécialement de surfeurs, dans la région, ils lancent une activité d’hébergement, d’abord très modeste avec une simple chambre. Puis en maison d’hôtes pour devenir un petit hôtel de 12 chambres en 1994. La Toca da Coruja et ses 28 chambres voit le jour en 2000, avec un état d’esprit particulier. En effet, les touristes, souvent européens, ne connaissent pas bien l’histoire coloniale brésilienne et les styles architecturaux qui l’accompagnent. Les propriétaires de la Toca Da Coruja ont donc souhaité se distinguer par cette mise en valeur du style caractéristique et ainsi transmettre une part méconnue de l’histoire de leur pays. Une élégance qui contribue à distinguer l’hôtel de ses concurrents et attirer l’attention de prix et labels, comme le « Roteiros de Charme », qui récompense un groupe d’hôtels brésiliens aux standards environnementaux et sociaux très élevés. L’hôtel Toca da Coruja a également été labellisé « Condé Nast Johansens », en 2010, et a remporté récemment le « Reader’s Choice Award », qui fait la fierté de l’équipe. 

Des services haut de gamme 

Avec ses 28 chambres, réparties en 16 appartements standards et 12 bungalows de luxe, la Toca da Coruja conserve l’équilibre délicat entre taille humaine et prestations de luxe. Ainsi, les hôtes de l’hôtel, qui sont tous appelés par leur prénom, sont reçus avec une convivialité qui ne laisse pourtant aucune place à l’approximatif. Avec une centaine d’employés, issus des environs de Praia da Pipa, la Toca da Coruja place l’excellence de service au centre de ses préoccupations. Par exemple avec la diversité des équipements proposés au sein même de l’hôtel : deux piscines, dont l’une avec un bar, un jacuzzi en pleine forêt tropicale, mais également un espace de Spa et massages et un espace fitness. Du côté des plaisirs de la table, un bar à vin propose une sélection de crus internationaux et locaux tandis qu’un bar sur la plage propose, dans une petite enclave éloignée des touristes, des boissons et plats locaux. Le petit déjeuner, véritable buffet servi dans le jardin tropical, propose un choix de préparations fait maison qui conviennent à tous les régimes alimentaires. Enfin, l’une des distinctions de ce lieu se trouve également dans son restaurant à l’ambiance très romantique où est servie une cuisine traditionnelle brésilienne revisitée au goût du jour. 

Un lieu de ressourcement 


Autour de la Toca da Coruja, 25 000m2 de forêts et jardins. La préservation de l’environnement est également au cœur des préoccupations des propriétaires qui veillent à ne pas couper d’arbres pour leurs extensions, qui sont plutôt pensées en nombre restreint afin de s’intégrer à la flore locale et ne pas l’abîmer. Avec une clientèle où se compte un certain nombre d’hommes d’affaires et de dirigeants, la Toca da Coruja veille à offrir un havre de ressourcement, sans sollicitation ni stress. Ainsi, les enfants de plus de dix ans sont les bienvenus avec leurs parents et pourront profiter des merveilles naturelles qui entourent l’hôtel. Connecté à la forêt tropicale qui l’entoure, l’hôtel reçoit la visite quotidienne de magnifiques oiseaux, et à Pipa, il est possible de voir des singes, tortues et dauphins. L’hôtel est d’ailleurs situé à une dizaine de minutes à pied de la célèbre baie des dauphins. Lieu idéal pour une détox urbaine, la Toca da Coruja propose une pléiade d’activités sportives et nautiques, à quelques minutes à pied de l’hôtel. Surf, kayak, kitesurf, paddle, mais aussi buggy et sandboard se pratiquent avec de nombreuses entreprises locales, partenaires de la Toca da Coruja.