C’est un charme unique que dégage Tiamo, ce resort qui associe luxe, écologie et simplicité au coeur du plus grand parc naturel des Caraïbes. 

Associer le luxe et l’écologie

Initialement ouvert en 2001, Tiamo affichait déjà une tonalité atypique et une identité forte : dans ce premier écolodge des Bahamas, pas de téléphone, pas d’internet, pas de portes, un recyclage total… Racheté en 2011, il est transformé en boutique hôtel, le premier des Bahamas, toujours dans un esprit qui fait rimer luxe et écologie. Ici, les clients savent ce qu’ils cherchent : la tranquillité (11 villas et deux chambres pour une capacité maximale de 33 personnes), la déconnexion, la convivialité discrète et le lien à la nature, que l’on aime la pêche à la mouche en eau salée (ou bonefishing), ou que l’on préfère plonger en amateur près de la barrière de corail dans l’eau cristalline, ou en expert dans les 200 trous bleus à proximité. Un lien à la nature qui permet au manager de Tiamo d’inciter ses clients à adopter une attitude écologique et responsable tout au long de leur séjour, comme un prolongement de la qualité de vie dont ils profitent. Des pailles en inox depuis 3 ans, des sacs en maïs, des produits naturels dans les salles de bains, un compost, une récupération des eaux usées pour nettoyer les bateaux, la terrasse ou encore des panneaux solaires sans batteries. 

Un resort sans clés au milieu de l’océan 

Aucune route ne mène à Tiamo Resort, accessible en bateau ou en avion (ou encore en hydravion) avec deux aéroports, un domestique et un international à proximité. Avec une plage privée d’1 km et toutes les villas en bord de plage, Tiamo a presque des allures d’île déserte idéale. Les villas, avec ou sans piscine privative, sont judicieusement isolées les unes des autres par la mangrove, protégée et très épaisse, qui dessine l’intimité de chaque espace. S’il y a des portes, désormais, rien n’est fermé à clé à Tiamo Resort, et les clients sont libres d’aller où ils veulent quand ils veulent. Avec une bibliothèque, un spa, un restaurant et deux bars, l’hôtel offre un mode de vie calé sur le rythme naturel des éléments, un mode de vie sans bruit ni sollicitations, sans sorties tardives ni télévision dans les chambres. Ce seront plutôt les activités naturelles qui seront privilégiées, entre plongée, pêche, découverte de la nursery de corail que le Resort soutient avec une association locale, le lien humain et la redécouverte du luxe apporté par le calme et la détente. Si tous les clients sont appelés par leur prénom dans un souci de préservation d’identité, la convivialité reste de mise à Tiamo Resort. 

La signature française 


Avec une clientèle internationale, fortement nord-américaine en toute logique, mais également sud-américaine et européenne, Tiamo Resort est apprécié pour sa signature française. Repris par des Français, managé par un Français, l’hôtel bénéficie par ailleurs d’un certain nombre de labels et distinctions internationales, dont le Small Luxury Hotels of the World, National Geographic Unique Lodges of the World… un palmarès qui sera bientôt étoffé par une distinction française, comme une consécration de l’esprit qui règne à Tiamo Resort. Avec un service personnalisé et immédiat, une gastronomie étudiée, des dégustations de vins et spiritueux haut de gamme, une literie légère et intime à la fois, Tiamo Resort a choisi d’importer aux Bahamas tout ce qui fait le rayonnement et le prestige de la France à l’étranger. Le chef effectue d’ailleurs régulièrement des stages chez de grands cuisiniers français afin de se perfectionner. Dans la cuisine à la fois simple et raffinée servie au Resort, la saisonnalité des aliments est respectée, on sert de l’ananas quand c’est la saison de l’ananas, la proximité également, avec des oeufs en provenance d’un poulailler éducatif au village voisin. Quant à la qualité, elle n’est évidemment pas en reste. Que serait la dégustation d’un Kir Royal au coucher de soleil sans véritables crèmes de cassis et Champagne ?