X

SoundsOfThings, une plateforme média sonore et révolutionnaire

Fondée en Italie en 2017 et lancée officiellement un an plus tard en collaboration avec ‘Eni gas e luce’, SoundsOfThings développe une application qui réunit l’expérience sonore à la communication digitale. Aujourd’hui l’entreprise a pour objectif principal d’agrandir sa communauté, de propager la culture du son par la communication.

Transformer la navigation en ligne en une expérience sonore

Aujourd’hui les médias sociaux sont pourvus de contenus rédigés, de photos et de vidéos. 

Germano Marano s’est rendu compte, qu’une communication basée sur l’image limitait beaucoup notre capacité à communiquer, aujourd’hui les autres sens sont subordonnés aux images et notre sensibilité s’est aplatie et est devenue superficielle. C’est donc dans un but pratique que naît SoundsOfThings en 2017. Le son est un outil très puissant qui modifie également la réalité visuelle. Par exemple, le fait de marcher dans une rue avec ou sans musique de fond change beaucoup la perception de la rue et des gens. “La bande-son de notre vie est un amplificateur de sentiments”. L’objectif de la plateforme est de créer un réseau social sain qui ne soit pas la somme triviale d’une série de messages vocaux. 

Sound Emotion est le contenu que les utilisateurs peuvent créer dans SoundsOfThings. Il fait passer le son avant l’image, celle-ci ne disparaît pas mais est subordonnée au son. Germano est persuadé qu’un grand changement social déterminé par les médias est en cours. L’avènement du moyen de communication électronique a modifié la manière dont les individus interagissent avec la réalité. Inspiré par la théorie de l’extension des sens du sociologue et philosophe Marshall McLuhan, il est très intrigué par sa description de l’électricité comme étant une extension du cerveau humain. La communication électrique efface l’espace. Par conséquent, la communication verbale peut être utilisée dans un village global sans que les interlocuteurs soient physiquement à côté. Ainsi dans ce village, l’oreille est plus importante que l’oeil. 

Faire collaborer la technologie et les hommes

La communication électronique élimine la dimension spatiale et il n’y a plus besoin d’être physiquement proche des individus pour se comprendre. Ces dynamiques ont permis à Germano de se représenter le monde du futur. Il a imaginé le Global Sound Village, un monde dans lequel la communication se fait par la voix, où l’oreille devient plus importante que l’œil et dans lequel la parole redevient fondamentale. Il propose plus largement avec SoundsOfThing, un média complètement nouveau proche des individus. Le réseau social est en soi une extension des facultés humaines, les téléphones sont des intermédiaires, mais aussi des extensions de l’Homme qui peut, grâce à un appareil technologique, étendre ses possibilités de pensée et de parole. La popularité croissante des podcasts et de la publicité qui circule dans ces médias est un signe évident de changement. Cependant, le fait qu’ils soient uniquement numériques constitue une limite. Aujourd’hui, le numérique séparé du physique n’a plus aucune raison d’exister. Toutefois il entre dans le monde physique par divers moyens, tels que l’IOT (Internet des objets) et, à présent, avec SoundsOfThings.

Une communauté qui crée des émotions sonores au service des marques

Le Sound Emotion est un contenu généré par les utilisateurs. Pendant la création de Sound Emotion, les apports sonores proviennent de trois pistes : le son réel de l’environnement que l’on appelle dans Sounds Of Things “Background” et les deux pistes originales crées par des compositeurs accrédités : la piste “Mood” qui se trouve dans l’application et que l’utilisateur associé à l’humeur qu’elle lui évoque, et la piste environnement qui représente les quatre éléments : air, terre, feu et eau. Sound Village réunit les lieux numériques correspondants aux lieux physiques. Le Sound Village est un espace physique dédié à l’écoute des émotions sonores liées au lieu où ont été créé ces sons. Sounds Of Things propose un système de “branding sonore”, qui serait lié à la marque (selon un mécanisme commercial similaire à celui des contenus sponsorisés). Dès que quelqu’un entre dans le village, le client paye une redevance à l’entreprise Sounds Of Things (redistribuée en pourcentage aux créateurs du contenu). Le portail compositeur permet à ces derniers de bénéficier d’une rémunération, un atout majeur absent des réseaux sociaux actuels. Le compositeur peut charger des pistes originales et, si un utilisateur utilise sa piste pour composer un Sound Emotion, le compositeur peut bénéficier d’un profit. À la différence des stratégies marketing sur les médias sociaux d’aujourd’hui, le client a le choix d’entrer dans le village sonore. L’expérience ne le perturbe donc pas, mais l’enrichit au contraire.

Les prévisions pour l’avenir ? Dans quelques années, l’oreille prendra la place de l’œil et ce sera un immense changement, une révolution égale à celle de l’invention de l’écriture. Un changement qui nécessitera un réseau social ad hoc, un média social comme SoundsOfThings.

Catégories : Medias France