Toutes les entreprises ont besoin d’innover pour exister, chacun sait cela. Et chacun sait désormais que la meilleure manière d’innover pour une entreprise est de faire de l’Innovation Ouverte en plus de son processus d’innovation en interne. Et l’innovation ouverte implique souvent les salariés de l’entreprise, par conséquent comment gérer une politique d’éveil et de stimulation à l’innovation collaborative ? Ou en d’autres termes, quelles sont les catégories d’intelligence sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour développer notre processus d’innovation ouverte ?

 

Car l’implication du personnel dans un projet d’innovation peut lui permettre de stimuler et de développer des formes d’intelligence. Donc de décupler la puissance de l’entreprise. Mais également de contribuer à son propre développement personnel.

 


Passage en revue de ces 4 formes d’intelligence d’innovation1.

 

1. Utiliser ses compétences.

 Il s’agit plus précisément d’être en mesure de faire une utilisation appropriée de ses compétences, de son aptitude à en acquérir de nouvelles et à entretenir les compétences existantes.

Cette forme d’intelligence d’innovation, fait principalement appel aux intelligences classiques telles que nous les connaissons : capacités cognitives logiques et mathématiques, visuelles et spatiales, verbales… Mais ces bases nous servent ensuite pour construire et entretenir les connaissances nécessaires.

 

Ses caractéristiques :

  • Disposer du champ de compétences clés nécessaires : c’est le secteur d’activité requis, des expertises transverses ou complémentaires.
  • Aptitude à percevoir, à comprendre et à analyser d’après le prisme de lecture de ses compétences.
  • Aptitude à formaliser les problèmes, les besoins et les solutions en utilisant ses compétences.
  • Capacité à expliquer de manière pédagogique (c’est-à-dire avec le niveau d’information adapté à son auditoire) ses apports.

Mon conseil :

Profitez d’événements physiques (conférences, formations, sessions de travail ou de créativité) pour mettre en place des indicateurs de performance des compétences de vos collaborateurs, et de valoriser leurs acquis avec des mécanismes de reconnaissance (diplômes, cadeaux, remerciements,…). 

 

2. La créativité.

La plus évidente de toutes pour créer des innovations, la créativité se définit par sa capacité à imaginer et à exprimer des propositions inventives. En particulier, le mécanisme de pensée créative consiste à penser différemment, à rechercher ce qui pourrait être fait autrement ou encore ce qui se fait par ailleurs pour le lier au sujet concerné. La créativité concerne également l’identification de problèmes ou de besoins, vus sous un angle différent.

 

Ses caractéristiques :

  • Savoir écouter et comprendre d’autres situations, des raisonnements différents, de nouvelles approches.
  • Capacité à formuler des problèmes ou des besoins nouveaux ou formulés différemment.
  • Savoir imaginer et exposer des idées originales.
  • Savoir détecter des informations ou situations indépendantes du sujet et être en capacité de les lier en y apportant une valeur d’analyse. Ou, en d’autres termes, savoir écouter les idées d’ailleurs et être en mesure de rebondir avec des propositions en lien avec le sujet concerné.

Mon conseil :

Vous pouvez facilement utiliser votre propre SMI (Système de Management des Idées) ou toute autre plateforme pour créer un score de créativité individuel, qui permettra à chacun de vos collaborateurs de stimuler et de se retrouver dans leurs performances de créativité, à l’aide de simples règles de comptage d’idées, d’analyses pertinentes, de propositions… le tout en mode jeu sérieux (Serious Game pour les habitués).

 

3. L’intelligence personnelle. 

L’intelligence personnelle se développe sous 2 formes : l’intelligence intra-personnelle (se connaître soi-même, être capable d’identifier ses sentiments, analyser ses pensées, ses comportements et ses émotions) et l’intelligence inter personnelle (ou intelligence sociale, c’est-à-dire l’intelligence qui permet à l’individu de connaître et de réagir avec les autres de façon correcte) ; c’est une véritable capacité d’identification qui est nécessaire pour “sentir” les changements, les besoins chez les autres et chez soi, de sa propre capacité à travailler en équipe, comprendre et accepter les objectifs et besoins de chacun.

 

Ses caractéristiques :

  • Capacité à l’introspection et à la remise en question.
  • Curiosité pour découvrir et comprendre les autres.
  • La qualité de l’expression orale et écrite pour communiquer avec des individus et les convaincre.
  • Savoir exprimer ses émotions, et de manière sincère2.

Mon conseil :

Cette catégorie étant éminemment personnelle, si vous menez un projet d’innovation ou de transformation avec vos collaborateurs, le mieux est de concevoir un guide pour stimuler ces capacités, tout en permettant à vos salariés de calculer eux-mêmes leurs scores, puis de les conserver de manière confidentielle, afin de cultiver un état d’esprit serein de confiance et d’absence de jugement de l’entreprise sur l’individu.

 

 

4. L’intelligence contextuelle.

L’intelligence contextuelle est la plus délicate à acquérir et à appliquer, car elle nécessite de prendre en compte un ensemble important de paramètres, très volatiles, comme la langue de travail, la culture de l’entreprise et de l’écosystème. Il y a autant de contextes que de projets et d’individus dans ce monde…

 

De manière générale, ses caractéristiques consistent à percevoir et à prendre en compte :

  • La connaissance de l’organisation, de ses valeurs, de sa culture, de son environnement.
  • La connaissance de l’ensemble de l’écosystème : partenaires, clients, utilisateurs.
  • L’aptitude à formuler des arguments de pondération de qualité pour l’analyse et la prise en considération des spécificités du contexte.
  • La capacité à fédérer le groupe ou à contribuer harmonieusement à la productivité du groupe.

 Mon conseil :

Le développement de cette forme d’intelligence doit être couplée avec la politique de développement des Ressources Humaines, de manière à bien transmettre les potentialités de chaque collaborateur et à faciliter la connaissance des salariés par les RH et donc l’efficacité de leur travail.

 

 

Utilisez ces formes d’intelligence pour créer votre propre scoring d’innovation et pour entraîner votre propre développement personnel ou dans le cadre d’un projet d’innovation et de transformation de votre organisation.

 

 

Arnaud Bonnefond / Inventive.fr

#Innovation #OpenInnovation #Créativité #Transformation

 

 

(1) Les 4 formes d’intelligence d’innovation présentées dans cet article sont le résultat d’études et de réflexions internes de la société Inventive, librement inspirées des travaux de Howard Gardner, professeur de l’Université de Boston et Docteur en psychologie sociale de l’Université de Harvard, qui a proposé la théorie de la pluralité de l’intelligence.

(2) Voir également l’article sur Forbes.fr “Comment utiliser son intelligence émotionnelle ?” par Hélène Schetting, source https://www.forbes.fr/management/comment-utiliser-son-intelligence-emotionnelle-en-entreprise/