Ce 6 novembre se déroulait au ministère de l’Economie et des Finances, la 5ème édition des Blue Ocean Awards, dont Forbes France est partenaire. Co-organisés depuis 2014 par HEC Paris et le cabinet Axessio Stratégies d’innovation et la Direction générale des entreprises (DGE) du ministère, les Blue Ocean Awards récompensent les entreprises créatrices de nouveaux marchés, dans la lignée des « océans bleus » théorisés par Renée Mauborgne et W. Chan Kim, chercheurs à l’INSEAD et auteurs de Blue Ocean Strategy. 19 finalistes avaient été sélectionnés parmi 400 candidatures. Le jury a tranché.

Faire du yoga sans se changer, sans transporter son petit tapis, et même sans bouger de sa chaise. A l’heure où l’on promeut la qualité de vie au travail (QVT) et où les salariés sont de plus en plus  confrontés aux troubles musculosquelettiques, au mal de dos, et aux migraines, la jeune entreprise Yogist propose des séances de yoga adaptées au monde de l’entreprise. Lancée par Anne-Charlotte Vuccino, la jeune pousse vient d’être couronnée d’un Blue Ocean Awards Societal. Remis par Jo-Michel Dahan, sous-directeur à la DGE, et Olivier Mathiot, président de The Camp, cet award récompense une offre qui crée un nouveau marché tout en ayant un impact positif sur la société. Une nouveauté pour cette 5ème édition des Blue Ocean Awards.


« Depuis 2014, l’idée de cette journée et de cette cérémonie est de mettre en avant les entreprises qui entrent dans l’esprit Blue Ocean, directement inspiré du livre des chercheurs de l’INSEAD, Renée Mauborgne et W. Chan Kim », explique Alban Eral, fondateur des Blue Ocean Awards chez Axessio stratégie d’innovation. Seul critère pour déposer sa candidature, être une entreprise basée en France, « car nous co organisons l’événement avec la Direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l’Economie », souligne le fondateur. Et les entreprises ne se sont pas privées : 400 candidatures ont été transmises. Et parmi les 19 finalistes sélectionnées par le jury, 9 ont reçu un prix, ainsi que deux autres parmi les anciens finalistes des éditions précédentes.

Pour sélectionner les gagnants parmi les finalistes, le jury se réfère au Blue Score, sept critères qui comptent pour 80% de la note : répondre à des moments identifiés de l’expérience du client ; viser les non-clients ; répondre aux enjeux prioritaires des clients et non-clients ; supprimer les standards de son secteur ; l’offre vise tous les clients (mass market) et pas seulement les « early adopters » ; l’offre diverge par rapport aux offres concurrentes actuelles ; posséder des éléments de valeur uniques en rupture avec les offres concurrentes. Les 20% restants permettent de prendre en compte la solidité de l’équipe, la qualité du pitch…

Legends

Ainsi, deux Blue Ocean Awards Legends ont été remis par Pascal Faure, directeur de l’INPI, Gérald Karsenti, directeur général de SAP France et Gaël Menu, directeur offre publique de Hewlett Packard Enterprise : par vote du jury, Nickel (BNP Paribas), récompensé en 2015, « pour avoir révolutionné le secteur de la banque de détail », et par vote du public, Alertgasoil, récompensé en 2017, « pour avoir signé pour 18 millions d’euros de commande ».

Societal

C’est donc Yogist qui remporte ce Blue Ocean Awards sociétal qui récompense une offre créatrice de nouveau marché tout en ayant un impact positif.

Mentor

Déjà récompensée par un Blue Ocean Baby en 2016, Traq’food reçoit cette année un prix Mentor pour avoir créée un marché réalisant plus de 2 millions d’euros par an. L’entreprise propose un plan sanitaire simplifié pour les restaurateurs et reçoit son prix des mains de Jo-Michel Dahan (DGE).

Fondé par un ancien d’HEC, Bird Office permet de réserver des lieux pour organiser des événements d’entreprise. Le prix est remis par Philippe Oster, directeur de la communication d’HEC qui aime à rappeler la devise de l’école, « apprendre à oser » qui est en adéquation avec le fait de se lancer sur un nouveau marché.

Enfin, Virtuo, l’entreprise qui permet de réserver et louer de belles voitures, a reçu un prix des mains de Dominique Busso, directeur de Forbes France, partenaire de l’événement.

Baby

Cinq très jeunes entreprises ont également été récompensées par les Blue Ocean Awards « baby ». Bertrand Bailly, CEO de Davidson computing a remis un trophée à Tilkee, une solution qui permet de suivre les comportements de lecture sur les documents envoyés ; Anne Zerkovitz, secrétaire générale de Techsap Ouest a remis un prix à Blue frog robotics, un robot compagnon émotionnel ; Hélène Campourcy, présidente de Pink innov’, a couronné Meetinclass, des cours de soutien en mini groupe ; Pascal Faure (Inpi) et Bertrand Bailly (Davidson consulting) ont primé Bob, un lave-vaisselle miniature et made in France ; et enfin Pascal Faure a également remis un prix à Sillage qui permet de créer son parfum personnalisé en ligne.

A noter que le jury était composé de : Bertrand Bailly (Directeur Général de Davidson Consulting), Maud Samagalski (Directrice Marketing de Hewlett-Packard Enterprise), Jo-Michel Dahan (Sous-Directeur de la Direction générale des entreprises), Stéphane Madoeuf (professeur à HEC Paris), Alban Eral (Managing partner Axessio Stratégies d’Innovation), Maximilien Nayardou (Directeur R&D de Finance Innovation), Jean-Philippe Muller, Délégué île de France de l’INPI et d’EDF, Carrefour, Finance innovation, Cap digital, Pink Innov’, Techsap Ouest, IE Club, et des investisseurs de Serena Capital, Cap Horn Invest, Femmes Business Angel.

Les Blue Ocean Awards sont soutenus par Davidson Consulting, Bpifrance, INPI, Cap-digital, Finance Innovation, Hewlett-Packard Enterprise, INSEAD Blue Ocean Strategy Institute et le magazine Forbes.